Elsa Triolet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Elsa Triolet

Message par kenavo le Lun 20 Fév - 7:25



Elsa Triolet, née Ella Kagan le 12 septembre 1896 à Moscou et morte le 16 juin 1970 à Saint-Arnoult-en-Yvelines, est une femme de lettres et résistante française née de parents juifs de Russie.


source et suite

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5878
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Triolet

Message par kenavo le Lun 20 Fév - 7:25


Le premier accroc coûte deux cents francs
Présentation de l’éditeur
Le titre de ce livre est une des phrases mystérieuses que l'on entendait à la radio de Londres, pendant l'Occupation, un message chiffré destiné à la Résistance. Des quatre nouvelles qui le composent, la première, Les amants d'Avignon, avait paru clandestinement aux Éditions de Minuit.
Les manuscrits des trois autres, enterrés près de la maison habitée par Elsa Triolet, n'ont vu le jour qu'après la Libération.
Dans ces quatre nouvelles, les personnages ne peuvent échapper à l'Histoire, au destin du pays.
La vie privée, l'amour, la famille, la vocation deviennent inséparables des événements historiques.
Etrange comment on peut être guidé par une image. Celle de la couverture m’a donné une idée qu’elle faisait partie de la Nouvelle Objectivité.
Et en effet, le peintre a fait plusieurs exploits dans ce mouvement.
Je pense qu’on peut attribuer ces nouvelles à ce mouvement.

Le recueil est composé de quatre nouvelles (Les amants d’Avignon (grand coup de cœur), La vie privée ou Alexis Slavsky, artiste peintre (beaucoup aimé), Cahiers enterrés sous un pêcher (extra) et la dernière, Le premier accroc coûte deux cents francs, qui ne comporte que peu de pages).

Contrairement à mon habitude de ne pas lire des nouvelles d’une seule traite, je ne pouvais pas m’arrêter avec celles-ci. ‘Effet hypnotique’ on va dire ?

En tout cas l’écriture d’Elsa Triolet m’a fait forte impression et je ne pouvais (et ne voulais) pas quitter ce monde dont elle parle : La France, 41-42, sous l’occupation, le milieu de la résistance.

C’est fascinant, on sent le vécu. Mais elle arrive à garder quand même ses distances et se fait par moment « reporteur » de ces vies et destins dont elle fait part dans ces textes.

Je viens de découvrir une voix forte qui m’a donné tout plein de sentiments.

Je ressors enchantée et conquise et j’attends avec impatience ma commande d’autres livres d’elle.



Ubaldo Oppi, Le double portrait

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5878
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Triolet

Message par kenavo le Lun 20 Fév - 7:25


À Tahiti
Présentation de l’éditeur
1919. Elsa Triolet a 23 ans quand elle séjourne avec André, son mari, à Tahiti. Dépaysement à la fois inquiétant et merveilleux, entre témoignage et fiction, À Tahiti, écrit en russe et traduit par l’auteur elle-même, puise sa force dans la capacité d’observation et d’étonnement d’Elsa Triolet. L’auteur s’intéresse, dans cette île aux antipodes de sa Russie natale, tout autant aux différences qu’aux proximités d’une même humanité.
Avec une distance de presque 100 ans, on peut découvrir cette île à travers les yeux d’Elsa Triolet.

Et bien qu’il y a eu sans doute maints changements au cours de ce temps, ses impressions restent fraiches et intéressantes à lire.
Rien de ce texte donne l’impression qu’il est « daté ».

C’est d’ailleurs le seul de ses textes écrits en russe qu’elle jugea bon de traduire malgré les difficultés que cela représentait et le sentiment que le français n’allait pas « au teint de cet À Tahiti : La simplicité s’y fait naïveté, le langage spécifiquement russe ne trouve pas en français ses associations d’idées, de sentiments ». Peut-être… N’empêche qu’il garde pour nous, lecteurs français du XXIe siècle, un charme étonnant qui tient à un art de la simplicité maitrisée allié à une acuité vive et originale.

Marie-Thérèse Eychart dans la préface

Tout à fait, ce texte est charmant et fait bien plus qu’un ‘reportage touristique’.

En plus qu’Elsa Triolet et son mari n’y séjournent pas seulement ‘en passant’. Ils louent une maison, font des connaissances parmi les indigènes et ne se contentent pas de faire seulement du ‘sightseeing’.

Avec une écriture légère et pleine de couleurs et senteurs, on accompagne l’auteur aussi pendant quelques souvenirs dans sa Russie d’enfance, qui fait du tout une très agréable lecture.


_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5878
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Triolet

Message par Ruth May le Mar 21 Fév - 13:41





La nature a beaucoup donné à Martine, les hommes peu. Elle est belle, elle a le rare don d'aimer. Mais à notre âge de nylon, elle est venue au monde dans des condtions de l'âge de pierre. Aussi le confort moderne, le cosy-corner, seront-ils son premier idéal, et le métier de manucure parmi les miroirs et les parfums d'un salon de coiffure suffit à ses rêves de beauté. Elle est en cela semblable à des millions d'êtres.
Daniel Donelle, l'amour de Martine, est déjà au-delà de cet idéal électroménager. Rosiériste, touché par l'aile de la science, il rêve à une rose nouvelle qui aurait la forme de la rose moderne, et le parfum inégalable de la rose ancienne.
Un jour, Daniel créera la rose parfumée Martine Donelle, mais elle ne sera plus un hommage qu'à la souffrance.
quatrième de couverture


J'ai lu ce livre, il y a de nombreuses- plusieurs dizaines  affraid  - d'années et je crois que je l'ai toujours en mémoire : le crédit qui permet d'avoir tout ce que l'on désire et pourtant n'apporte pas le bonheur...mais quand Elsa Triolet s'empare de ce sujet , c'est inoubliable !

Je crois que le roman n'a rien perdu de son authenticité même si l'époque a changé. On devrait en conseiller sa lecture plus souvent.

Il m'arrive souvent de vouloir le relire !
avatar
Ruth May

Messages : 571
Date d'inscription : 07/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Triolet

Message par kenavo le Mar 21 Fév - 13:57

@Ruth May a écrit:Il m'arrive souvent de vouloir le relire !
je ne connais pas, mais tu m'as donné envie de découvrir...
il me reste un autre d'elle dans ma PAL, L'Inspecteur des ruines, mais je le note pour après

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5878
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elsa Triolet

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum