Raymond Queneau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Raymond Queneau

Message par domreader le Dim 26 Fév - 13:01



Source BnF

Raymond Queneau est né au Havre en 1903 et mort à Paris en 1976, il était romancier, poète, et dramaturge co-fondateur du groupe littéraire l’Oulipo.

Classé d'emblée parmi les auteurs modernes, Queneau n'en reste pas moins un écrivain insaisissable. Ayant traversé le surréalisme, la littérature engagée et le Nouveau Roman sans jamais s'être plié à une seule de ces modes, il a imposé un style original qui allie fantaisie malicieuse et poésie.

Après avoir obtenu son bac, il quitte sa ville natale du Havre pour entreprendre une licence de philosophie à Paris où, très vite, il est initié à la poésie par le groupe surréaliste auquel il se joint en 1924. Mais loin de retenir une quelconque influence de cette expérience de cinq ans (il rompra avec André Breton en 1929), il en tire la conviction que ce n'est pas dans cette voie qu'il juge artificielle qu'il convient de chercher; on retrouve cependant chez lui le goût des Surréalistes pour l'inventivité verbale et les jeux de mots.

En 1933, la parution de son premier roman, le Chiendent, marque l'entrée en littérature de Queneau. Dès lors, la vie de l'homme s'efface derrière l'oeuvre, diversifiée et parfois énigmatique, mais toujours marquée par la fascination pour le langage et ses mystères. Le succès de Zazie dans le métroen 1959, consacre l'originalité du style, à la fois corrosif et inventif, mêlant avec vivacité la caricature, les trouvailles phonétiques et la satire malicieuse.

La curiosité de Queneau s'étend à tous les domaines de la science, notamment aux mathématiques. C'est d'ailleurs avec un mathématicien, son ami François Le Lionnais, qu'il fonde l'Ouvroir de Littérature Potentielle en 1960; ce groupe se propose de créer de nouvelles structures poétiques et romanesques. Mais plus qu'un simple club littéraire, l'Oulipo veut dépasser la conception traditionnelle de la littérature pour lui reconnaître une vocation à créer de nouveaux langages.

À l'instar des mathématiques, la langue est à chaque instant pour Queneau un objet d'expérience, un champ d'application, un territoire illimité d'exploration. Curieux de tout, Queneau s'intéresse à tout; cette disposition encyclopédique combine chez lui deux penchants complémentaires : le goût pour l'acquisition du savoir et l'intérêt pour les méthodes de découverte.

En 1954, lorsque son ami Gaston Gallimard lui propose de diriger la Nouvelle Encyclopédie de La Pléiade, il relève le défi éditorial. Peu à peu pris au jeu, l'écrivain va s'investir dans cette entreprise. Sans pour autant révolutionner l'univers encyclopédique, il rejette l'utopie d'une maîtrise totale des connaissances. Il se tourne vers une forme plus synthétique qui laisse la place à la notion d'erreur et de doute. Loin de s'affliger des inévitables incertitudes de l'homme, il se réjouit au contraire de la possibilité d'invention et de création qu'elles engendrent. S'il ne croit plus à la « Science des sciences », sceptique par rapport à l'utilité même du savoir, il garde confiance en la capacité de l'homme à rêver.

Queneau, pessimiste actif? Il n'empêche que derrière l'humoriste, le sceptique ou encore le malicieux mystificateur se cache un homme passionné par le savoir encyclopédique, qui ne cesse de poser cette question : « quelle satisfaction peut-on bien éprouver à ne pas comprendre quelque chose? ».

_________________
'Be curious, not judgmental.' Walt Whitman
avatar
domreader

Messages : 468
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raymond Queneau

Message par domreader le Dim 26 Fév - 13:04

Journal Intime
Sally Mara (Raymond Queneau)

Voici le journal d’une vraie fausse ingénue nommée Sally Mara, une irlandaise de 18 ans, bien tournée et considérablement chatouillée par ses hormones. Dans ce journal intime elle nous livre les aventures cocasses des membres de sa famille et aussi ses rencontres avec divers exemplaires de la gent masculine. L’auteur lui prête avec malice ses pensées très coquines et faussement naïves dans un langage drôlatique avec des mots taillés sur mesure. Les situations burlesques s’enchaînent avec brio et verve car la jeune fille n’a pas la langue dans sa poche. C’est une sorte de Zazie, moins sale gosse mais tout aussi décalée.

 J’avais entamé ce livre avec réticence mais très vite cette langue originale mise au service de l’esprit potache de Queneau m’a séduite et je me suis plongée avec grand plaisir dans les aventures invraisemblables de Sally Mara. Un inclassable incontournable !

_________________
'Be curious, not judgmental.' Walt Whitman
avatar
domreader

Messages : 468
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raymond Queneau

Message par domreader le Mar 7 Mar - 17:37

On Est Toujours Trop Bon Avec Les Femmes
Raymond Queneau


On est encore en Irlande à Dublin, et cette fois c'est avec l'insurrection irlandaise de 1916 qui est la toile de fond du roman. Et c'est avec une prise d'assaut complètement fantoche de la General Post Office de O'Connelle Street que Queneau débute le livre. Je dis fantoche car les révolutionnaires sont très brouillons et mal organisés, que le 'ouiski' coûle à flot et que tous vont être très déstabilisés par la pauvre Gertrude Girdle qui se retrouve coincée dans les lavatories au moment de l'assaut.

Très gentlemen, les insurgés font sortir toutes les demoiselles des postes, sauf Gertrude qui est coincée dans les toilettes et ne sera découverte qu'ensuite. Elle mettra tout son cœur et plus encore à séduire l'un après l'autre les membres du commando pendant que le navire commandé par son fiancé pilonne la poste pour éradiquer tous les insurgés.

Queneau est un coquin fantasque, un loufoque dans l'âme, qui aime à détourner les situations. C'est léger, c'est drôle et désuet en même temps. Vraiment sympathique à lire.

_________________
'Be curious, not judgmental.' Walt Whitman
avatar
domreader

Messages : 468
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raymond Queneau

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum