Marco Balzano

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marco Balzano

Message par kenavo le Ven 3 Mar - 5:20



Marco Balzano est né à Milan en 1978, où il vit et travaille comme professeur de lycée.

Ses deux premiers romans, couronnés par plusieurs prix, ont reçu un très bel accueil.

Avec Le dernier arrivé, succès critique et de librairie, Marco Balzano a remporté le prix Campiello 2015, l'un des plus prestigieux prix littéraires italiens.


Source : Editeur

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5324
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marco Balzano

Message par kenavo le Ven 3 Mar - 5:21

J’ai fait connaissance de cet auteur avec son premier roman, Il figlio del figlio, lu dans la version allemande



et oui, une fois de plus une découverte grâce à une jolie couverture

Depuis ce temps, j’attendais la traduction française pour en parler… et j’étais toute contente de voir son nom parmi les nouveautés de ce début d’année… malheureusement ce n’est toujours pas ce « road-movie » (trois générations dans une voiture lors d’un voyage à travers l’Italie), qu’on vient de traduire.

Mais voilà quand même la bonne occasion de lui ouvrir son fil Very Happy

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5324
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marco Balzano

Message par kenavo le Ven 3 Mar - 5:23


Le dernier arrivé
Présentation de l’éditeur
Ninetto, 57 ans, incarcéré dans une prison milanaise pour encore quelques semaines, repense à sa jeunesse.
À 9 ans, alors qu’il se rêve poète, il abandonne à contrecœur sa Sicile natale pour Milan. À l’aveuglette, il arpente la ville inconnue, trouve un logis, un emploi… et les années passent, jusqu’à ce que l’enfant déjà un peu adulte s’efface pour devenir adolescent, découvrir l’amour. Après une brève fuite pour se marier avec la jeune Maddalena, Ninetto entre chez Alfa Romeo, où il travaillera sur une chaîne de montage pendant trente-deux ans. Le couple a une fille, Elisabetta.
Parallèlement, on découvre le présent de Ninetto : la prison, ses camarades de cellule, sa libération… Il retrouve Maddalena et une vie qui ne l’a pas attendu : la ville a changé, les usines ont fermé, Ninetto ne s’y reconnaît plus.
Les deux récits finissent par se rencontrer et l’on comprend pourquoi Ninetto a été emprisonné, pourquoi Elisabetta ne lui parle plus et refuse qu’il rencontre sa petite-fille de 5 ans.
Dans un style vif, Marco Balzano signe l’histoire d’un petit garçon devenu homme, mais aussi celle des « derniers arrivés » et les évolutions d’une société. Un récit d’autant plus fort qu’il offre une réflexion sur les migrants et leur condition.
Traduit de l’italien par Nathalie Bauer


Une fois de plus je ressors d’un roman de Marco Balzano plein d’enthousiasme.

Dès les premières pages il emporte son lecteur dans cette vie que Ninetto va raconter. Aussi bien son présent que ses souvenirs sont si bien rendus que les pages semblent s’envoler, autant on a envie de connaitre plus de lui.

Cette vie rude en Sicile des années 1950s, la migration des enfants du sud vers le nord du pays (Marco Balzano en parle un peu plus à la fin du roman) et qui doivent se faire une nouvelle vie. Le plus souvent ils partent seulement accompagnés par des relations familiales, voire connaissances, et même seuls.

Ninetto a neuf ans quand il part pour Milan. Dans cette postface l’auteur parle d’entretiens avec plusieurs personnes qui ont vécu ce destin, du coup, l’âge n’est en effet pas une invention de sa part. J’avais de la peine de m’imaginer que tous ces enfants ont dû grandir si prématurément…

Marco Balzano a condensé tous ces récits pour en faire un personnage, Ninetto, et une vie. Je dois dire que j’étais pleine de compassion pour son sort et j’ai eu un grand coup de cœur avec cette lecture !



Milan, 1950s

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 5324
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marco Balzano

Message par Moune le Ven 3 Mar - 11:21

En effet, la vie était très dure depuis toujours pour la plupart des gens, partout…
avatar
Moune

Messages : 613
Date d'inscription : 16/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marco Balzano

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum