Carson McCullers

Aller en bas

Carson McCullers Empty Carson McCullers

Message par Aeriale le Jeu 16 Mar - 8:27

Carson McCullers Carson10




Carson McCullers, née Lula Carson Smith le 19 février 1917 à Columbus en Géorgie et décédée le 29 septembre 1967 à Nyack dans l'État de New York, est une romancière américaine.

Elle est la première fille de Marguerite Waters Smith et Lamar Smith. Elle abandonne une partie de son nom en 1930 pour se faire appeler Carson. Elle écrit sa première nouvelle, Sucker, à l'âge de 16 ans. Après des études à l'Université Columbia, puis à l'Université de New York, elle publie, en 1936, une nouvelle intitulée Wunderkind et commence à travailler sur son premier roman Le cœur est un chasseur solitaire, initialement intitulé Le Muet.

En 1937, elle épouse Reeves McCullers et s'installe à Charlotte, Caroline du Nord, où elle achève Le Muet, publié sous le titre Le cœur est un chasseur solitaire en 1940 : elle a alors 23 ans. L'année suivante, en 1941, paraît un deuxième roman, Reflets dans un œil d'or, qu'elle dédie à Annemarie Schwarzenbach, dont elle est tombée follement amoureuse. En 1946, elle publie son troisième roman, Frankie Addams (The Member of the Wedding), rencontre Tennessee Williams et part voyager en Europe avec son mari. À la suite de problèmes de santé, elle tente de se suicider en 1947 et est hospitalisée à New York. En 1952, elle s'installe en France avec son mari, dans l'Oise, à Bachivillers. L'année suivante, après le suicide de son mari, elle rentre aux États-Unis. Son quatrième et dernier roman, L'Horloge sans aiguilles, est publié en 1961.

Elle meurt des suites d'une hémorragie cérébrale en septembre 1967.
Wikipedia

Bibliographie

The Heart Is a Lonely Hunter (1940) Le cœur est un chasseur solitaire
Reflections in a Golden Eye (1941) Reflets dans un œil d'or
The Member of the Wedding (1946) Frankie Addams
Clock Without Hands (1961) L'Horloge sans aiguilles


La nature même de sa profession fait de l'écrivain un rêveur, et un  rêveur conscient. Sans amour, sans cette intuition qui vient de l'amour, un être humain pourrait-il prendre la place d'un autre? Il faut qu'il imagine, et l'imagination entraîne humilité, amour, courage. Comment donner vie à un personnage sans amour, et sans ce combat qui va de pair avec l'amour? (1959)
Aeriale
Aeriale

Messages : 4843
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Carson McCullers Empty Re: Carson McCullers

Message par Aeriale le Jeu 16 Mar - 8:47

-Fankie Addams-


Carson McCullers 41un1j10



Un petit bonheur, ce livre qui débute dans cette édition par une très belle préface d'Arnaud Cathrine

    On le voit : Frankie Addams n’est pas seulement un roman magistral sur l’adolescence […] C’est bien de nous dont il s’agit aussi. Inlassablement. Éternellement

C'est exactement cela. Frankie Addams est notre propre reflet, cette période de la vie où le monde qui nous entoure nous semble vide et la minute d'après trop infini pour l'embrasser, où la frénésie fait place soudainement et sans qu'on le comprenne à l'égarement. Où l'on se sent roi ou reine et la seconde d'après misérable, toutes ces impressions contraires et diffuses...

Frankie est exactement dans cette période où tout bascule . Elle ne comprend pas, s'interroge, harcèle sa nounou, mais ces sentiments complexes la laissent en plein désarroi. Car surtout elle se sent seule, exclue. Il faut qu'elle sorte d'elle-même pour trouver son autre moi "Tout le monde a un nous "se répète t'elle.

J'ai aimé me retrouver dans cette atmosphère du Sud très pesante où chaque fait ou geste la renvoient d'autant plus à sa différence, à l'ennui qui la ronge. Mais surtout et bien sûr Frankie est quelque part en nous.

Il est facile de s'y retrouver, moins de le retranscrire. Carson Mc Cullers nous tend un miroir et va chercher au plus profond de nous ces vagues et secrètes sensations oubliées comme une faute, une sorte d'erreur de parcours sur lesquelles on jetterait un regard attendri, souvent surpris de la résonance.

Bravo à cette auteure d'avoir su si bien y mettre des mots, avec cette justesse, cette évidence, qui lui donnent toute sa force!
Aeriale
Aeriale

Messages : 4843
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Carson McCullers Empty Re: Carson McCullers

Message par Aeriale le Jeu 16 Mar - 8:53

-Le coeur est un chasseur solitaire-

Carson McCullers Le-coe10



Un roman très sombre et surtout surprenant de la part d'une si jeune auteure (âgée d'à peine 23 ans lors de la parution) avec des personnages qui apparaissent tous plus ou moins condamnés à la solitude. Un sentiment terrible d'incommunicabilité et cette image du sourd-muet qui ne peut leur renvoyer au final que leur propre vide.

Chacun rêve et se heurte au néant. Biff, plus en retrait, éprouve un sentiment trouble face à la jeunesse de Mick (mais ce sentiment bizarre disparait de lui-même lorsqu'elle devient plus femme) qui elle se réfugie dans sa musique, puis se met à faire une fixation sur Singer, occupé lui à écrire des lettres à son ami interné sans jamais les envoyer. Blount veut révolutionner le monde mais végète dans l'alcool et la crasse. Quant à Copeland, il rêve de justice raciale, alors qu'il ne parvient pas à se faire comprendre des siens. Et lorsque tout ce beau monde se rencontre, personne ne se retrouve vraiment et on aboutit au silence.

Tout parait vain et sans issue, à l'image de ces confidences à un muet qui revêtent l'apparence d'un dialogue mais ne sont que le reflet de leurs propres attentes. Tous se leurrent, y compris le calme Singer lorsqu'il croit en l'amitié du grec. Personne n'entend et les idéaux sans cesse rabattus attérissent au fond d'un verre de bière au café de Biff ( baptisé café de New-York!)

C'est un roman poignant et magnifique, profondément cruel dans sa lucidité et son ironie, d'où la tristesse sous-jacente (mais jamais exacerbée) colore le récit et lui donne un aspect désolé et dérisoire. On a beau embellir ses idéaux, ils finissent tous par tomber, touchés par une fatalité ridicule et aveugle, semble nous dire Carson McCullers.

La toute fin laisse pourtant une impression de possible rachat. L'homme pris entre deux extrêmes a encore la possibilité de croire.
Biff cloué sur place était perdu dans ses réflexions. Puis il éprouva soudain une sorte d'excitation. Son coeur se souleva et il s'appuya sur le comptoir pour le soutenir. Car dans une brève illumination, il eut un aperçu de la lutte et de la vaillance humaines. L'écoulement ininterrompu de l'humanité à travers l'infinité du temps. Ceux qui peinent et ceux qui -en un mot- aiment. Son âme se dilata. Mais un instant seulement. Car il perçut en lui un avertissement, une fulguration de terreur. Entre les deux mondes il était en suspens. Il se vit en train de regarder son propre visage dans le miroir du comptoir. Ses tempes luisaient de sueur et il avait le visage tendu. Un oeil s'ouvrait plus grand que l'autre. L'oeil gauche fouillait étroitement le passé tandis que le droit béait, rempli de frayeur, sur un avenir d'obscurité d'erreur et de ruine. Et il était suspendu entre le rayonnement et les ténèbres. Entre l'amère ironie et la foi.
Un grand roman. J'ai encore une fois adoré.
Aeriale
Aeriale

Messages : 4843
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Carson McCullers Empty Re: Carson McCullers

Message par Arabella le Ven 24 Mar - 11:19

Frankie Addams

C'est un livre très fin et délicat sur le basculement dans l'adolescence, beaucoup moins sombre que le coeur est un chasser solitaire, sans être pour autant moins subtile. Carson McCullers a un incroyable talent pour saisir le moindre frémissement, la moindre sensation, le plus petit malaise ou doute, Frankie comme tous les autres personnages sont tellement réels, si finement saisis, rien de facile ni de schématique, des êtres de chair et de sang.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3218
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Carson McCullers Empty Re: Carson McCullers

Message par Arabella le Ven 24 Mar - 11:20

Reflets dans un oeil d'or

Un huit clos étouffant dans une garnison aux USA. Deux couples, deux officiers et leurs épouses. Entre l'un des officiers et l'épouse de l'autre, une liaison. Les conjoints sont au courant. S'ajoutent au quatuor, un serviteur dévoué à l'épouse d'un des officiers, et un simple soldats fasciné par la femme d'un des officiers, et qui éveille un désir trouble, et de plus en plus explicite chez le mari de cette dernière. le drame couve, et une fin tragique est prévisible.

Carson McCullers a un incontestable talent pour dépeindre des êtres incapables d'être heureux, bridés par leur éducation, leur morale, et qui se vengent par du sadisme vis à vis des gens qui dépendent d'eux. C'est glaçant, décrit par un style fait de petites touches, très efficace, clinique pourrait-on dire. Un univers étouffant très bien rendu.

Mais je ne pas retrouvé tout le génie du livre le coeur est un chasseur solitaire. Peut être parce qu'aucun des personnages du Reflets dans un oeil d'or n'est sympathique, on les comprend, mais on ne peut les aimer, ni compatir à leurs malaises. L'auteur traite leurs souffrances et angoisses avec une certaines ironie, qui empêche à mon sens une véritable identification. C'est brillant, très réussi, mais cela manque d'une certaine sensibilité, dont était tellement rempli le coeur est un chasseur solitaire.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3218
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Carson McCullers Empty Re: Carson McCullers

Message par eXPie le Dim 26 Mar - 16:58

On sent l'influence de Tennessee Williams... Est-ce pour cela que le soldat s'appelle Williams ? Je ne sais plus si c'est le vrai nom du soldat, puisque le livre se base sur un fait divers réel.

Je préfère aussi nettement Le Coeur est un chasseur solitaire.
eXPie
eXPie

Messages : 514
Date d'inscription : 04/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Carson McCullers Empty Re: Carson McCullers

Message par Invité le Mar 6 Juin - 18:56

Je suis en train de le lire, Reflets dans un oeil d'or. 
Intéressant cette remarque à Tennessee. Pourquoi pas pour le nom du soldat ? 
C'est vrai qu'il y a un côté clinique dans ce livre. Mais qu'est-ce que c'est brillant et ciselé ! Qui écrit encore comme ça, aujourd'hui ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Carson McCullers Empty Re: Carson McCullers

Message par Arabella le Mar 6 Juin - 19:05

Carson McCullers un grand auteur indéniablement, mais celui-ci n'est pas mon préféré, tout simplement. Mais c'est sûr que je préfère la lire plutôt que certains buzz de la rentrée littéraire, qui seront oublié bien vite. Même si c'est pas mal aussi d'essayer dans l'avalanche des parutions de dénicher la petite merveille. Rien que pour pouvoir permettre aux auteurs d'aujourd'hui qui en valent la peine d'exister.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3218
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Carson McCullers Empty Re: Carson McCullers

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum