Didier Zuili

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Didier Zuili

Message par kenavo le Mer 5 Avr - 6:04



Didier Zuili. né à Paris en 1958. est un réalisateur français, auteur de bande dessinée, illustrateur et story boarder.


son site

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6726
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Didier Zuili

Message par kenavo le Mer 5 Avr - 6:05


Varsovie Varsovie Ils vont sauver les archives de l’oubli
Présentation de l’éditeur
Cette fiction prend naissance dans la résistance du ghetto de Varsovie qui aboutira à la révolte d’avril 1943.
Elle s’appuie sur l’histoire d’Emmanuel Ringelblum, militant social et politique, homme de sciences qui entrepris la rédaction collective d’un journal, arme de résistance, dissimulé des dans bidons de lait enfouis sous terre.
Ces archives, 27 000 pages et documents rassemblés en 1669 dossiers, retrouvés en 1946 et 1950, dites « archives Ringelblum » font aujourd’hui partie du Patrimoine Mondial de l’Unesco.
Le personnage central, l’historien Emmanuel Blum, décide de rester à Varsovie bien qu’il ait les moyens de fuir la Pologne ; il veut sauver de la destruction, avec ses amis du collectif Oyneg Shabbos, des millions de témoignages écrits qui racontent l’histoire des habitants du ghetto. Ils sont traqués par les nazis qui ont appris l’existence du collectif.

Parmi les archives, il y a le journal d’une jeune fille Inge Perlmann qui raconte aussi celle de son ami Jonasz, coursier dans le ghetto qui après avoir sauvé une enfant, devient passeur d’armes……

À partir d’un certain moment on croit qu’on sait « tout » de ce qui s’est fait avant et pendant la Seconde Guerre Mondiale. Et puis vient cet album pour parler d’une histoire qui m’était inconnue.

Je ne connaissais pas le personnage d’Emmanuel Ringelblum et ce qu’il a fait lors de ses jours au ghetto. Chapeau bas à lui et toutes les personnes qui l’ont aidé dans son ‘projet’.

Et chapeau bas aussi pour Didier Zuili pour son travail, aussi bien scénario que dessins sont d’une qualité énorme.

Sujet grave qu’on ne doit pas oublier. Jamais.


Extrait

Dans l'une des caisses des archives du ghetto retrouvées après la guerre, on peut lire le testament d'un jeune Juif de dix-neuf ans, David Graber, qui avait été chargé de l'enfouissement de la première partie de ces documents. Graber en avait profité pour enterrer également ses " dernières volontés " ; "Ce que nous ne pouvions transmettre, nos cris, nos hurlements, nous l'avons enterré. J'aimerais vivre pour voir le jour où cet immense trésor sera découvert et fera éclater la vérité à la face du monde. Ainsi le monde saura tout. Ainsi ceux qui ne l'ont pas vécu pourront se rendre compte de la chance qu'ils ont eue, tandis que nous serons comme des vétérans, la poitrine ornée de médailles.
Puisse ce trésor tomber dans de bonnes mains, puisse-t-il se conserver jusqu'à des jours meilleurs, pour alerter le monde de ce qui a été connu et commis au XXe siècle.



_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6726
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum