Wallace Stegner

Aller en bas

Wallace Stegner

Message par Ruth May le Ven 7 Avr - 13:24


Wallace Stegner est un écrivain américain né le 18 Février 1909 et décédé le 13 Avril 1993.

Il a écrit des romans, des livres davantage "historiques" et des biographies. Il se distingue également par son regard écologiste si l'on peut dire ou du moins, son attachement à la nature.


Bibliographie : 

Vue cavalière 
Angle d'équilibre
La vie obstinée
Le goût sucré des pommes sauvages
La montagne en sucre
En lieu sûr
Lettres pour le monde sauvage

...
avatar
Ruth May

Messages : 692
Date d'inscription : 07/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wallace Stegner

Message par Ruth May le Mar 11 Avr - 13:45




Un homme qui croit avoir à peu près réussi sa vie rouvre le journal intime qu'il tenait vingt ans plus tôt et s'aperçoit qu'il n'est pas loin d'avoir tout raté.
présentation de l'éditeur




Autant vous le dire tout de suite, j'ai beaucoup aimé le cheminement dans les pages de ce livre : s'y mêlent de l'humour, de l'auto-dérision, du réalisme et une grande nostalgie ou mélancolie selon les pages.

Je ne crois pas que l'on puisse dire que le narrateur a raté sa vie, il a juste eu, comme tout un chacun, des choix à faire... Et celui de venir prendre sa retraite à l'extérieur d'une grande ville dans un quartier "quasi campagne-nature", n'est peut-être pas le meilleur !

 Le début du roman est plus accès sur la constatation que l'augmentation des années n'améliore pas les performances sportives même s'il ne s'agit que de ratisser le jardin....Beaucoup de malice face à une vieillesse redoutée et aussi beaucoup de nostalgie de l'absence.

La lecture des carnets entreprise un soir pour partager avec sa femme les récits d'un voyage au Danemark est passionnante : outre l'Histoire, la nature, la nature humaine dans son ensemble et les relations, nous sont décrits les sentiments du narrateur et ses perceptions de ce qui l'entoure hommes et paysage....

Un beau voyage à l'intérieur d'une âme dans une langue qui enchante.
avatar
Ruth May

Messages : 692
Date d'inscription : 07/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wallace Stegner

Message par Queenie le Mar 11 Avr - 19:16

J'ai beaucoup entendu parler de la montagne en sucre, mais je n'ai jamais pris le temps de lire Stegner.

C'est clair qu'il faut une bonne dose d'humour et l'autodérision pour rouvrir son vieux journal intime plein de rêves non accomplis.


_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
avatar
Queenie

Messages : 3195
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Une journée d'automne

Message par Queenie le Mer 12 Sep - 8:42

Une journée d'automne (ed. Gallmeister. Trad. Françoise Torchiana)


C'est le premier roman de Wallace Stegner. Un court roman, 148 pages, écrit pour un concours.

Tout commence une journée d'automne, Margaret au physique sec et ridé, qui n'a pourtant qu'une quarantaine d'années, et en paraît vingt de plus, assise à la fenêtre d'un petit salon sombre et austère. Elle regarde dehors les voitures arriver. La foule se rassemble à l'intérieur. Personne n'entre dans ce petit salon, sauf Elspeth, sa sœur. Elle aussi vieillit avant l'âge.
Un enterrement.
De la tristesse. De la lourdeur dans les silences, les gestes retenus, les regards qui n'osent se croiser.
Wallace Stegner nous plonge immédiatement dans une atmosphère incroyable, le lecteur immergé d'emblée au sein d'une famille dont il veut au plus vite connaître les terribles secrets, dont il veut déjà aider à la réconciliation.

Puis l'histoire fait un bon en arrière de 18 ans, quand Elspeth a débarqué de son Ecosse d'origine pour rejoindre sa soeur Margaret et son mari Alec, grands propriétaires terriens dans l'Iowa.
Tout est gai et léger, tout est amour, tendresse, et bonheur.
Tout coule de source claire et rafraîchissante.

Mais le lecteur sait que c'est un sursis, il se rappelle ce prologue terrible. Alors, dès les premières pages, on a envie de les tenir tous les trois ensemble, de les protéger. Parce que Stegner les rend tellement bons, humains, solides et rassurants.

Et quand le tragique arrive, on ne peut accuser personne, alors qu'ils s'accablent tous.

Wallace Stegner donne vie à ses personnages, leur donne du cœur. Montre les failles, les combats intérieurs, les blessures qui ne guérissent pas. Des personnages renfermés sur eux-même dans une nature immense et magnifique, où la rivière glisse dans le paysage, où les épis de blés s'allongent blonds et tendres, où la forêt protège de son ombre.

Ce livre est une pépite, un diamant taillé avec un talent d’orfèvrerie délicat et attentionné. Réussir en si peu de pages à emmener son lecteur, à bouleverser, à donner envie d'aller prendre les mains d'Alec, Margaret et Elspeth et leur dire "là, ça suffit, okay c'est dur, mais arrêtez de vous flageller."

Ce livre est magique.
Et les journées d'automne peuvent être terribles.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
avatar
Queenie

Messages : 3195
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wallace Stegner

Message par Aeriale le Mer 12 Sep - 18:16

Eh bien... Encore un à retenir?? 

Des secrets, des histoires de famille mal réglées et la nature omniprésente pour apaiser les consciences..C'est très tentant. 

C'est fou qu'en si peu de pages il ait réussi à aller si profond, mais tu as l'air d'être complètement embarquée !
avatar
Aeriale

Messages : 4057
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wallace Stegner

Message par Liseron le Mer 12 Sep - 18:28

@Aeriale a écrit:Eh bien... Encore un à retenir?? 

Ça m'en a bien l'air...et la couverture est chouette en plus !

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
avatar
Liseron

Messages : 942
Date d'inscription : 02/01/2017
Age : 57
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wallace Stegner

Message par Queenie le Mer 12 Sep - 18:47

Je l'ai A.Do.Ré.
J'en suis sortie toute bouleversifiée.
Je devais le rendre, j'ai décidé de le garder précieusement dans ma bibliothèque.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
avatar
Queenie

Messages : 3195
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wallace Stegner

Message par Aeriale le Sam 15 Sep - 9:23

Fallait pas dire ça;-)

Je suis allée le chercher à la librairie, je le commence aujourd'hui 
avatar
Aeriale

Messages : 4057
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wallace Stegner

Message par Liseron le Dim 16 Sep - 11:58

@Aeriale a écrit:Fallait pas dire ça;-)

Je suis allée le chercher à la librairie, je le commence aujourd'hui 
Veinarde !

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
avatar
Liseron

Messages : 942
Date d'inscription : 02/01/2017
Age : 57
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wallace Stegner

Message par Aeriale le Mar 2 Oct - 10:45

-Une journée d'automne-


Au départ tout semble baigner pour Margaret et Alec. Ils sont jeunes, riches et heureux, et même si ce dernier ne rechigne jamais à boire un dernier verre avec ses métayers, Margaret, plutôt engoncée dans ses principes, ravale son désaccord et sauve les apparences. Un jour Elspeth, la benjamine, débarque de son Ecosse natale. Débordante de vie, elle va vite irradier leur quotidien jusque là tranquille, y apportant ce souffle de légèreté et de fantaisie qui semble leur manquer. L'entente immédiate va inévitablement virer à quelque chose de plus complexe.

Histoire plutôt banale, c'est vrai, mais Wallace Stegner y apporte sa sensibilité, sa finesse d'analyse, et sa description très juste des rapports humains. Voilà des personnages tiraillés entre désir et culpabilité, pris au piège des non dits et de la honte qui les consument jusque dans leurs corps. Il y a beaucoup de douleur face à ce constat: Il leur est impossible de passer outre, d'effacer le poids du péché ou de la jalousie. Enfermés dans leur conscience, ils ne peuvent se pardonner, ni à eux, ni aux autres.

On sent bien sûr toute l'emprise annihilante du puritanisme exacerbé de cette époque, peut-être cette histoire évoluerait elle différemment de nos jours. Mais Stegner réussit parfaitement et en peu de pages à nous plonger dans une atmosphère début de siècle. Un petit plaisir de lecture qui demande à être approfondi. Je relirai cet auteur, c'est sûr!
avatar
Aeriale

Messages : 4057
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wallace Stegner

Message par Queenie le Mar 2 Oct - 14:17

C'est pas incroyable comme il donne corps à ses personnages et leur environnement en si peu de mots ? Comme tout est intense, profond et juste en 200 pages ?

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
avatar
Queenie

Messages : 3195
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wallace Stegner

Message par domreader le Mar 2 Oct - 21:44

Trop envie.....depuis si longtemps!

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
avatar
domreader

Messages : 1147
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wallace Stegner

Message par Liseron le Lun 29 Oct - 18:28



Que dire de plus ?
Un roman très court mais tellement percutant ! Oui, méfions-nous des journées d'automne, qui peuvent être étouffantes et devenir le théâtre de véritables drames...
Passé le prologue (glaçant) et les retrouvailles affectueuses et enjouées entre les deux sœurs, on est très vite happé par le malaise ambiant et la tension qui va crescendo pour se retrouver ensuite enfermé dans un huis clos étouffant, où les convenances exigent de ne surtout rien laisser paraître...
Le tour de force de l'auteur est d'avoir su créer, à partir d'une histoire tristement banale, ce triangle amoureux mortifère, où chacun s'interdit de laisser transparaître ses sentiments et ses émotions (du moins en public) et d'être arrivé à nous faire profondément ressentir le mal être et la souffrance endurés par les personnages. Comment peut-on en arriver là ? 
La concision du texte apporte encore plus de force à l'histoire, qui, une fois la dernière page tournée, nous laisse pantois...
Un texte magistral, à découvrir !

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
avatar
Liseron

Messages : 942
Date d'inscription : 02/01/2017
Age : 57
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Wallace Stegner

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum