Jean-François Laguionie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jean-François Laguionie

Message par darkanny le Dim 4 Déc - 19:51


Agrandir cette image

Jean-François Laguionie est un réalisateur français de films d'animation et un écrivain, né le 4 octobre 1939 à Besançon

Biographie
Jean-François Laguionie n'est pas immédiatement intéressé par le cinéma d'animation, auquel il préfère le théâtre. Sa rencontre avec Paul Grimault lui permet de s'autoformer aux techniques de réalisation de films d'animation. Bien que très proches, Paul Grimault et Jean-François Laguionie travaillent peu ensemble (Grimault produit tout de même ses trois premiers courts métrages).
Jean-François Laguionie réalise plusieurs courts métrages, dont le célèbre La Traversée de l'Atlantique à la rame (1978), récompensé d'une Palme d'or à Cannes et qui obtient aussi un César.
Lors de la réalisation de Gwen ou le Livre des Sables en 1985, « Jef » fonde « La Fabrique », studio de production et de réalisation de films d'animation. Reconnu par la critique, Gwen ne connaît qu'un succès d'estime. Il faut attendre 1999 pour découvrir son second long métrage, Le Château des singes, puis 2004 pour L'Île de Black Mór. Son quatrième long métrage, Le Tableau, qui mélange animation et prises de vues réelles, sort en novembre 2011.
Il travaille actuellement sur un long métrage d'animation Louise en Hiver, qui sera réalisé en peinture animée 2D.

Filmographie
Courts métrages
• 1965 : La demoiselle et le violoncelliste
• 1966 : L'Arche de Noé
• 1969 : Une bombe par hasard
• 1971 : Plage privée
• 1974 : Potr' et la fille des eaux
• 1975 : L'Acteur
• 1976 : Le Masque du Diable
• 1978 : La Traversée de l'Atlantique à la rame
Longs métrages
• 1985 : Gwen et le Livre de sable
• 1999 : Le Château des singes
• 2004 : L'Île de Black Mór
• 2011 : Le Tableau
• (projet) Louise en hiver
(source: wikipédia)


Agrandir cette image

Extra ce film d'animation.
C'est l'histoire d'un tableau abandonné par son peintre où les figurants se livrent à une lutte aux intérêts divergents.
Les Toupins (ils sont la seule espèce "finie" par le peintre) veulent garder leurs prérogatives dont leur magnifique château ainsi que leur faste et ne veulent surtout pas être dérangés par les Pafinis ( comme leur nom l'indique, la robe n' pas été peinte jusqu'au bout par exemple) qui vivent dans le jardin, ni par les Reufs qui sont eux, comble de malchance, les esquisses ou croquis du peintre, des petits êtres tout déglingués et malingres.

Un Toupin aux amours contrariés pour une Pafini mène le combat en embarquant un Reuf pour retrouver le peintre et tenter d'amener celui-ci à les "finir "pour enfin avoir un statut digne.

C'est superbe, une palette de couleurs allant des plus vives à des teintes plus pastel, un trait de crayon vraiment magnifique.

Et une belle réflexion au passage sur l'art, la création et beaucoup de choses encore.
Pour les enfants.... pas vraiment bien que ceux ci devraient aimer le genre.

Allez-y, c'est tout beau et pas bête.


Agrandir cette image



Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.



Agrandir cette image
avatar
darkanny

Messages : 734
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Jean-François Laguionie

Message par darkanny le Dim 4 Déc - 20:00


Agrandir cette image




Dommage qu'il ne fasse pas plus de film ce cher homme, car on a encore droit (après Le tableau) à une petite merveille de délicatesse.

L'histoire part de pas grand-chose, une petite vieille, Louise, habite à Biligen sur mer, une petite station balnéaire qui, dès que juillet arrive se remplit de touristes, au grand dam de Louise, légèrement dérangée dans sa tranquillité et qui marmonne "ils ne sont arrivés qu'hier soir par le train et les voilà déjà ce matin sur la plage pffffff "

Bref, l'été se passe, tout le monde quitte la station à la fin de l'été, sauf Louise qui rate le train de 19h.

Les grandes marées surviennent, 3 jours de tempête, et subitement, plus un chat dans la ville, et une chaleur bizarre pour un mois de septembre.
On remarque une allusion à peine voilée du dérèglement climatique et du dérèglement tout court

C'est un combat contre la solitude et les éléments naturels que va livrer Louise, une Robinson Crusoé à contre sens, avec toute la petite force de sa vaillante personne, pleine de réflexion, d'humour et d'un optimisme à toute épreuve

ça ne l'empêchera pas de douter, de rêver de choses bizarres, de vieilles réminiscences de son passé apparaissent, on navigue entre songe et réalité sans jamais savoir ce qui l'emporte.

C'est la vie qui s'enfuit, doucement, la solitude sans la tristesse, des petites joies par ci par là, c'est écrit et mis en images avec beaucoup de finesse et de sobriété, sans aucun tape à l'oeil, ça repose et c'est touchant.

Grand coup de coeur pour moi.



 




 
avatar
darkanny

Messages : 734
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-François Laguionie

Message par kenavo le Dim 4 Déc - 22:08



oooooh... j'étais déjà impatiente après avoir vu la BA... mais ton beau commentaire me donne encore plus envie... j'espère qu'ils vont le montrer par chez nous!!

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6386
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-François Laguionie

Message par Queenie le Ven 16 Déc - 10:58

Je Veux être Louise !

Avoir mon pti coin d'échappée. Vivre de rien. Le calme. La solitude. Et que rien, vraiment, ne pèse.

Quel film de douceur, de tranquille mélancolie.
Et les couleurs, les coups de crayons qui prennent vie légèrement.

C'est une petite pépite.

_________________
*Imaginer en Grand*
avatar
Queenie

Messages : 1943
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-François Laguionie

Message par Aeriale le Ven 16 Déc - 11:04

Oh mais oui...Je l'avais repéré, vous en parliez ailleurs, et oublié...

Ca a l'air tout doux, cette histoire! Je veux la voir aussi, cette Louise!
avatar
Aeriale

Messages : 2320
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-François Laguionie

Message par darkanny le Ven 16 Déc - 11:38

Contente que tu aies aimé Queenie, c'est un film que je reverrais volontiers rien que pour cette atmosphère que tu décris.
avatar
darkanny

Messages : 734
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-François Laguionie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum