Deok-hyun Jang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Deok-hyun Jang

Message par kenavo le Sam 24 Juin - 6:34



Deok-hyun Jang est né à Séoul en 1982. Il a toujours voulu devenir auteur de bandes dessinées à l'image de ses modèles Akira Toriyama ou Mitsuru Adachi. Pour cela, il a étudié la bande dessinée à l'université, mais une fois diplômé, il s'est petit à petit éloigné de ce rêve.

En 2014, c'est le déclic, il commence à publier L'Homme de la mer, sous le titre d'Azure Spring, sur Delitoon, une plateforme de publication de bandes dessinées qui a aussi lancé Lastman de Balak, Mickaël Sanlaville et Bastien Vivès.


Source : Manga-News

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6726
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deok-hyun Jang

Message par kenavo le Sam 24 Juin - 6:34


L’homme de la mer
Présentation de l’éditeur
“Les humains sont faibles face à la mer… Face à sa puissance, la seule carte à jouer, c’est l’humilité…”

Licenciée à la suite d’une altercation avec son patron, Anna, jeune vendeuse désabusée par la vie, se réfugie au bord de la mer pour oublier son triste sort. C’est là qu’elle rencontre Deok-hyun, un pêcheur de coquillages mutique dont le passé est nimbé de mystères. Fascinée, Anna va contraindre cet homme à lui enseigner son métier de pêcheur en apnée pour, qui sait, trouver enfin un vrai sens à sa vie…

Avec L’Homme de la mer, Jang Deok-hyun évoque avec poésie la tradition séculaire des haenyos, ces pêcheuses en apnée hors du commun, véritables sirènes de l’île de Cheju, en Corée du Sud. L’activité des haenyos –de plus en plus rares- est d’ailleurs inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’Humanité de l’Unesco. Deok-hyun, le personnage principale de la BD, a repris ce travail de «  femme  » à la suite de son épouse décédée  ; un travail qui sonne comme une revanche envers la mer qui lui a pris celle qu’il a réalisé aimer, mais qui lui vaut aussi d’être exclu de la société. L’auteur met également en scène Anna, un personnage un peu maladroit qui n’arrive pas à trouver sa place dans la société. À travers elle, c’est toute une génération coréenne désenchantée qui est dépeinte.

Pour attirer mon attention, on peut en effet dire, que le mot magique était la mer… mais dans ce cas, c’est aussi cette histoire des haenyos qui m’intriguait. Ces femmes pêcheuses que j’ai rencontrées déjà plus d’une fois dans des romans et/ou nouvelles sud-coréennes.

Le début est un peu déconcertant, j’ai eu du mal pour avoir de la sympathie pour Anna.
Mais après les premières pages, je crois qu’on a grande envie de faire copine avec cette jeune femme un peu malmenée par la vie. Elle ne perd pas le courage et va à l’avant dès qu’elle s’enthousiasme pour une idée. Traits de caractère qui peuvent agacer autour d’elle, mais je l’ai trouvé bien cool avec son air déterminé.

En fin de compte j’ai beaucoup aimé, non seulement parce qu’il y a de bien belles images autour et dans la mer, mais c’est vraiment un manga qui m’a fait forte impression et j’espère qu’on va voir plus de cet artiste.








_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6726
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deok-hyun Jang

Message par Queenie le Sam 24 Juin - 9:15

ça m'intrigue, et je ne connais pas du tout l'histoire de ces haenyos. Dans quels romans les as-tu croisés ?

_________________
*Imaginer en Grand*
avatar
Queenie

Messages : 2035
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deok-hyun Jang

Message par kenavo le Sam 24 Juin - 10:46

@Queenie a écrit:ça m'intrigue, et je ne connais pas du tout l'histoire de ces haenyos. Dans quels romans les as-tu croisés ?
pour plus d'information, d'ailleurs, je viens d'apprendre que depuis décembre 2016 leur activité est inscrite au patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l’Unesco.

La première fois que j'ai lu sur cette profession, c'était à propos de leur pendant, les amas japonaises:
Jeff Talarigo, The pearl diver

ensuite je dois avouer que ma mémoire de lectrice se brouille un peu... je ne peux plus retrouver le titre du roman que j'ai lu par après sur ce sujet, mais je les ai rencontré de nouveau dans une nouvelle de Paul Yoon, dont je me suis fortement rappelée lors de la lecture de cet album

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6726
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deok-hyun Jang

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum