"Fancioulle était un admirable bouffon"...

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

"Fancioulle était un admirable bouffon"... - Page 2 Empty Re: "Fancioulle était un admirable bouffon"...

Message par Sullyvan le Dim 25 Juin - 19:02

@Merlette a écrit:
Fancioulle a écrit:Je l'ai relu des dizaines de fois, ce poème : Lucrèce manie un latin d'une beauté sans pareille ; d'ailleurs, Virgile, qui ne s'y est pas trompé, a abondamment puisé à cette source.

Je ne l'ai ai pas lues en latin, mais Les Géorgiques et Les Bucoliques sont sublimes et font partie de mes œuvres préférées, cela me donne d'autant plus envie de lire Lucrèce. Et je suis curieuse de découvrir sa fameuse théorie atomique.
Qui est en fait celle d'Epicure, que lui-même emprunte à Démocrite en y ajoutant sa théorie de la déclinaison (parengklisis ou clinamen chez Lucrèce)

Si le cœur t'en dit et si tu as le temps de le faire, tu dresser et partager la liste de tes 100 œuvres préférées comme nous nous sommes amusés à le faire ICI.
Il me faudrait des mois de réflexion pour y parvenir, je crois Razz

_________________
« Êtres d'un jour, que sommes-nous ? Que ne sommes-nous pas ? Songe d'une ombre que l'homme ! »
Pindare, Pythiques, VIII.
Sullyvan
Sullyvan

Messages : 33
Date d'inscription : 25/06/2017
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

"Fancioulle était un admirable bouffon"... - Page 2 Empty Re: "Fancioulle était un admirable bouffon"...

Message par Sullyvan le Dim 25 Juin - 19:03

@kenavo a écrit:Bienvenue chez les Bookies "Fancioulle était un admirable bouffon"... - Page 2 1112397720
Merci kenavo ! byebye byebye

_________________
« Êtres d'un jour, que sommes-nous ? Que ne sommes-nous pas ? Songe d'une ombre que l'homme ! »
Pindare, Pythiques, VIII.
Sullyvan
Sullyvan

Messages : 33
Date d'inscription : 25/06/2017
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

"Fancioulle était un admirable bouffon"... - Page 2 Empty Re: "Fancioulle était un admirable bouffon"...

Message par Arabella le Dim 25 Juin - 19:06

Fancioulle a écrit:


Celui de Forestier, peut-être ? Je l'ai suivi l'an dernier. Pas mal pour découvrir le théâtre classique !
Georges Forestier est un professeur passionnant, il faut l'admettre...
On pourra organiser une LC XVIIe siècle ! Wink Hâte d'avoir le temps de m'y replonger avec tranquillité ! Il y a quelques fils majeurs à (déc)ouvrir (Bossuet, Hardy, Pascal...) !

Oui, nous avons suivi le même. En effet Georges Forestier rend cela passionnant, il a l'air passionné par son sujet, et surtout il pose des choses très précises, sur le contexte de l'époque, sur les sources, sur les questions techniques et théoriques, ce qui donne vraiment une approche des oeuvres qui dépasse le ressenti, mais en même temps il laisse la place au plaisir de la lecture, de la langue. Cela donne envie d'en savoir plus, par exemple sur le théâtre du XVIe, et aussi sur le théâtre italien, qui semble être une source importante d'inspiration. Pour le théâtre du XVIe, il y a un livre de Charles Mazouer cité souvent en référence, peut-être que tu connais ? Parce qu'il semble difficile d'y avoir accès pour se rendre compte s'il vaut la peine, et comme il est assez coûteux, je voudrais être sûre de faire un bon investissement. Après, je n'ai rien trouvé sur le théâtre italien de la renaissance, alors si tu as des références, cela m'intéresserait.

Pourquoi pas une LC en effet, Pascal est un très grand souvenir pour moi, Bossuet je ne m'y suis jamais risqué, Hardy, je viens de faire quelques lectures et j'avoue ne pas du tout être convaincue. J'ai envie de lire Le page disgracié de Tristan L'Hermite, Charles Boyer aussi m'intéresse pour le théâtre. Je me dit qu'il faudrait tenter Fénelon un jour...J'ai envie de relire tout Corneille, parce que j'aime vraiment beaucoup. Et il y a sans doute plein d'autres choses.
Et je tourne depuis des lustres autour de Saint Simon, avec quelques pages par-ci, par là...

Cela pourrait d'ailleurs s'accompagner de quelques découvertes musicales, même si Lully m'ennuie, il y a des choses moins connues qui pourraient valoir le coup.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3492
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

"Fancioulle était un admirable bouffon"... - Page 2 Empty Re: "Fancioulle était un admirable bouffon"...

Message par Merlette le Dim 25 Juin - 19:12

Fancioulle a écrit:Il me faudrait des mois de réflexion pour y parvenir, je crois Razz

Laughing

_________________
With freedom, books, flowers, and the moon, who could not be happy?” Oscar Wilde
Merlette
Merlette

Messages : 2337
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

"Fancioulle était un admirable bouffon"... - Page 2 Empty Re: "Fancioulle était un admirable bouffon"...

Message par Sullyvan le Dim 25 Juin - 19:13

@Arabella a écrit:Oui, nous avons suivi le même. En effet Georges Forestier rend cela passionnant, il a l'air passionné par son sujet, et surtout il pose des choses très précises, sur le contexte de l'époque, sur les sources, sur les questions techniques et théoriques, ce qui donne vraiment une approche des oeuvres qui dépasse le ressenti, mais en même temps il laisse la place au plaisir de la lecture, de la langue. Cela donne envie d'en savoir plus, par exemple sur le théâtre du XVIe, et aussi sur le théâtre italien, qui semble être une source importante d'inspiration. Pour le théâtre du XVIe, il y a un livre de Charles Mazouer cité souvent en référence, peut-être que tu connais ? Parce qu'il semble difficile d'y avoir accès pour se rendre compte s'il vaut la peine, et comme il est assez coûteux, je voudrais être sûre de faire un bon investissement. Après, je n'ai rien trouvé sur le théâtre italien de la renaissance, alors si tu as des références, cela m'intéresserait.
Le livre de Mazouer est une somme et une Bible, mais c'est assez pointu, c'est vrai.
Il permet de découvrir des auteurs oubliés comme Théodore de Bèze...
Après, je ne connais pas assez le XVIe pour pouvoir t'aider, ce n'est pas une période que j'ai beaucoup étudiée...

Pourquoi pas une LC en effet, Pascal est un très grand souvenir pour moi, Bossuet je ne m'y suis jamais risqué, Hardy, je viens de faire quelques lectures et j'avoue ne pas du tout être convaincue. J'ai envie de lire Le page disgracié de Tristan L'Hermite, Charles Boyer aussi m'intéresse pour le théâtre. Je me dit qu'il faudrait tenter Fénelon un jour...J'ai envie de relire tout Corneille, parce que j'aime vraiment beaucoup. Et il y a sans doute plein d'autres choses.
Et je tourne depuis des lustres autour de Saint Simon, avec quelques pages par-ci, par là...
Ah ! Oui, les mémorialistes : je connais mieux le cardinal de Retz pour être honnête.[/quote]

_________________
« Êtres d'un jour, que sommes-nous ? Que ne sommes-nous pas ? Songe d'une ombre que l'homme ! »
Pindare, Pythiques, VIII.
Sullyvan
Sullyvan

Messages : 33
Date d'inscription : 25/06/2017
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

"Fancioulle était un admirable bouffon"... - Page 2 Empty Re: "Fancioulle était un admirable bouffon"...

Message par Arabella le Dim 25 Juin - 19:31

Si c'est la Bible, cela doit valoir la peine alors. Wink

Théodore de Bèze, je ne connais que de nom, Abraham sacrifiant est souvent cité dans les histoires de littérature, mais je ne sais pas si beaucoup de gens l'ont lu.

J'ai pu voir hier, un peu par hasard, Cléopâtre captive d'Etienne Jodelle, que je trouve être un texte étonnant, même si c'est très loin du théâtre comme on le conçoit maintenant. Et je me dis qu'il y a des choses à creuser aussi à cette époque.

Il vaut le coup, le cardinal de Retz ?

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3492
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

"Fancioulle était un admirable bouffon"... - Page 2 Empty Re: "Fancioulle était un admirable bouffon"...

Message par Sullyvan le Dim 25 Juin - 19:57

@Arabella a écrit:Si c'est la Bible, cela doit valoir la peine alors. Wink

Théodore de Bèze, je ne connais que de nom, Abraham sacrifiant est souvent cité dans les histoires de littérature, mais je ne sais pas si beaucoup de gens l'ont lu.
Je l'ai lu il y a quelques temps déjà et cela m'avait beaucoup ému. Il y a un côté faustien dans le traitement qu'offre de Bèze de cet épisode biblique.

Il vaut le coup, le cardinal de Retz ?
Rien que pour le portrait de Mazarin, oui ! "Fancioulle était un admirable bouffon"... - Page 2 2993392232

_________________
« Êtres d'un jour, que sommes-nous ? Que ne sommes-nous pas ? Songe d'une ombre que l'homme ! »
Pindare, Pythiques, VIII.
Sullyvan
Sullyvan

Messages : 33
Date d'inscription : 25/06/2017
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

"Fancioulle était un admirable bouffon"... - Page 2 Empty Re: "Fancioulle était un admirable bouffon"...

Message par Arabella le Dim 25 Juin - 20:08

J'avais bien l'intention de lire Théodore de Bèze, par curiosité, cela va sans doute se faire cet été. Mais à part Jodelle et de Bèze, d'une certaine façon parce qu'ils étaient les premiers, peu de noms sont un peu connus pour l'époque. Pour la fin du siècle, il y a Montchrestien, dont j'ai lu une pièce, la dernière, qui date déjà du XVIIe en fait. Et j'ai le nom de Garnier en tête. Mais à part ça, rien ne me vient spontanément. Et tout cela n'est plus vraiment joué.

Ce total oubli m'intrigue, et suite à mon expérience avec Jodelle, je pense que cela vaut le coup d'aller voir de plus près.

La langue doit y être pour quelque chose, c'est vraiment beaucoup moins accessible que les textes du XVIIe.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3492
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

"Fancioulle était un admirable bouffon"... - Page 2 Empty Re: "Fancioulle était un admirable bouffon"...

Message par Sullyvan le Dim 25 Juin - 20:38

@Arabella a écrit:J'avais bien l'intention de lire Théodore de Bèze, par curiosité, cela va sans doute se faire cet été. Mais à part Jodelle et de Bèze, d'une certaine façon parce qu'ils étaient les premiers, peu de noms sont un peu connus pour l'époque. Pour la fin du siècle, il y a Montchrestien, dont j'ai lu une pièce, la dernière, qui date déjà du XVIIe en fait. Et j'ai le nom de Garnier en tête. Mais à part ça, rien ne me vient spontanément. Et tout cela n'est plus vraiment joué.

Ce total oubli m'intrigue, et suite à mon expérience avec Jodelle, je pense que cela vaut le coup d'aller voir de plus près.

La langue doit y être pour quelque chose, c'est vraiment beaucoup moins accessible que les textes du XVIIe.
L'esthétique aussi : c'est un théâtre de la parole et souvent choral...

_________________
« Êtres d'un jour, que sommes-nous ? Que ne sommes-nous pas ? Songe d'une ombre que l'homme ! »
Pindare, Pythiques, VIII.
Sullyvan
Sullyvan

Messages : 33
Date d'inscription : 25/06/2017
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

"Fancioulle était un admirable bouffon"... - Page 2 Empty Re: "Fancioulle était un admirable bouffon"...

Message par Arabella le Dim 25 Juin - 21:21

Le théâtre du XVIIe, enfin celui qui est entré dans le canon, est aussi quand même un théâtre de la parole, peu de choses se passent sur la scène, les événements sont quand même plus racontés que montrés.

Mais il y a une progression dramatique, le sort des personnages n'est pas joué au départ, ils peuvent espérer, attendre....Dans Cléopâtre captive tout est jouée, le personnage principal s'achemine vers la mort, c'est une longue déploration. Une sorte de long poème avec effectivement des personnages, un choeur qui interviennent à plusieurs voix pour dire un sentiment, une souffrance.....C'est d'une certaine façon plus de la poésie que du théâtre tel qu'on l'entend depuis le XVIIe siècle justement. Et même si les dramaturges du XVIIe étaient considérés comme des poètes.

Mais quand je parlais de la difficulté de la langue, cela va au-delà du théâtre. Les textes du XVIe siècles ne sont pas facilement compréhensibles pour le lecteur d'aujourd'hui dans leur forme de l'époque, quel que soit le type de texte, le vocabulaire aussi peut être incompréhensible en partie. Alors que le français du XVIIe ne pose pas les mêmes problèmes.

Lire Rabelais est bien plus compliqué que La Bruyère.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3492
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

"Fancioulle était un admirable bouffon"... - Page 2 Empty Re: "Fancioulle était un admirable bouffon"...

Message par Sullyvan le Dim 25 Juin - 22:20

@Arabella a écrit:Le théâtre du XVIIe, enfin celui qui est entré dans le canon, est aussi quand même un théâtre de la parole, peu de choses se passent sur la scène, les événements sont quand même plus racontés que montrés.

Mais il y a une progression dramatique, le sort des personnages n'est pas joué au départ, ils peuvent espérer, attendre....Dans Cléopâtre captive tout est jouée, le personnage principal s'achemine vers la mort, c'est une longue déploration. Une sorte de long poème avec effectivement des personnages, un choeur qui interviennent à plusieurs voix pour dire un sentiment, une souffrance.....C'est d'une certaine façon plus de la poésie que du théâtre tel qu'on l'entend depuis le XVIIe siècle justement. Et même si les dramaturges du XVIIe étaient considérés comme des poètes.

Mais quand je parlais de la difficulté de la langue, cela va au-delà du théâtre. Les textes du XVIe siècles ne sont pas facilement compréhensibles pour le lecteur d'aujourd'hui dans leur forme de l'époque, quel que soit le type de texte, le vocabulaire aussi peut être incompréhensible en partie. Alors que le français du XVIIe ne pose pas les mêmes problèmes.

Lire Rabelais est bien plus compliqué que La Bruyère.

Exactement : Forestier je crois parle de "théâtre de la parole" pour cette configuration, tandis que l'esthétique baroque convertit la scène au drame.

_________________
« Êtres d'un jour, que sommes-nous ? Que ne sommes-nous pas ? Songe d'une ombre que l'homme ! »
Pindare, Pythiques, VIII.
Sullyvan
Sullyvan

Messages : 33
Date d'inscription : 25/06/2017
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

"Fancioulle était un admirable bouffon"... - Page 2 Empty Re: "Fancioulle était un admirable bouffon"...

Message par Arabella le Dim 25 Juin - 23:02

Tout cela me donne très envie d'aller au théâtre en tous les cas. Il y aura une rareté, la Phèdre de Sénèque au Studio Théâtre (la petite salle de la Comédie Française). J'ai déjà réservé...

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3492
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

"Fancioulle était un admirable bouffon"... - Page 2 Empty Re: "Fancioulle était un admirable bouffon"...

Message par Sullyvan le Dim 25 Juin - 23:09

@Arabella a écrit:Tout cela me donne très envie d'aller au théâtre en tous les cas. Il y aura une rareté, la Phèdre de Sénèque au Studio Théâtre (la petite salle de la Comédie Française). J'ai déjà réservé...

Les adaptations du théâtre antique, j'ai abandonné pour ma part. whistling2

_________________
« Êtres d'un jour, que sommes-nous ? Que ne sommes-nous pas ? Songe d'une ombre que l'homme ! »
Pindare, Pythiques, VIII.
Sullyvan
Sullyvan

Messages : 33
Date d'inscription : 25/06/2017
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

"Fancioulle était un admirable bouffon"... - Page 2 Empty Re: "Fancioulle était un admirable bouffon"...

Message par Arabella le Dim 25 Juin - 23:14

J'ai de l'espoir....En fait j'en ai vu peu. Une qui m'a vraiment marquée, c'était à la télévision, Les Perses, qui doivent dater des années 60 en noir et blanc. Cela m'avait scotché.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3492
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

"Fancioulle était un admirable bouffon"... - Page 2 Empty Re: "Fancioulle était un admirable bouffon"...

Message par MezzaVoce le Lun 26 Juin - 22:36

Bienvenue, Fancioulle !

Fancioulle a écrit:On pourra organiser une LC XVIIe siècle !
Ce n'est vraiment pas ma "zone" de lecture spontanée, du coup ça pourrait bien me tenter. cheers
MezzaVoce
MezzaVoce

Messages : 231
Date d'inscription : 01/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

"Fancioulle était un admirable bouffon"... - Page 2 Empty Re: "Fancioulle était un admirable bouffon"...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum