In English please

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: In English please

Message par kenavo le Mer 8 Nov - 5:50



Christopher Castellan, The Saint of Lost Things

Presentation de l’éditeur
It is 1953 in the tight-knit Italian neighborhood in Wilmington, Delaware. Maddalena Grasso has lost her country, her family, and the man she loved by coming to America; her mercurial husband, Antonio, has lost his opportunity to realize the American Dream; their new friend, Guilio Fabbri, a shy accordion player, has lost his beloved parents.

In the shadow of St. Anthony’s Church, named for the patron saint of lost things, the prayers of these troubled but determined people are heard, and fate and circumstances conspire to answer them in unforeseeable ways.

With great authenticity and immediacy, The Saint of Lost Things evokes a bittersweet time in which the world seemed more intimate and knowable, and the American Dream simpler, nobler, and within reach.
Ouf, le défi du Delaware est venu à bout !

Et j’ai même réussi de faire un « doublon », non seulement l’histoire du livre se déroule dans le Delaware, mais l’auteur y est aussi né (à Wilmington, bien qu’il ne s’agisse pas de la capitale de l’Etat, c’est la ville la plus peuplée).

Dommage que ce livre ne soit pas (encore) traduit. Il s’agit vraiment d’une bonne histoire d’immigrants italiens.

Christopher Castellan fait le portrait d’un quartier dont la plupart des habitants sont des Italiens, venus avant la deuxième guerre mondiale.
Il y aura surtout la famille Grasso au centre de ce livre et Maddalena qui n’est venu qu’en 1953.

Ainsi le décor se trouve dans ce quartier où tout le monde semble connaitre tous et chacun, où la première famille afro-américaine qui s’y implante, est très mal vue, les années 50 sont bien représentés avec quelques mœurs et coutumes… et surtout les marques de voiture dont Antonio, le mari de Maddalena rêve…

J’ai vraiment beaucoup aimé… un roman dans lequel on peut plonger et se laisser emporter pour passer un très bon moment.

Ainsi cet Etat, probablement le plus ennuyeux, m’a fait passer un sublime séjour.



Dernière édition par kenavo le Ven 10 Nov - 5:32, édité 1 fois

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 9404
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: In English please

Message par domreader le Mer 8 Nov - 19:08

Bon, finalement le Delaware t'a réservé une bonne surprise que je note bien sûr !

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
avatar
domreader

Messages : 1079
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: In English please

Message par kenavo le Jeu 9 Nov - 4:45

oui, une des raisons pour laquelle j'aime bien de telles 'projets'... on peut faire de belles découvertes Very Happy

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 9404
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: In English please

Message par Epi le Jeu 9 Nov - 21:36

Aaaaah le voilà le fameux Delaware ! Je le note bien sûr, ça a l'air bien.

_________________
Let It Be
avatar
Epi

Messages : 1850
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: In English please

Message par kenavo le Ven 10 Nov - 5:33

je pense qu'il va te plaire... en plus il n'y a vraiment pas d'autre livre pour le Delaware... faut passer par la case Castellan Razz

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 9404
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: In English please

Message par Aeriale le Ven 10 Nov - 10:00

Ca a l'air pas mal!

Tu crois qu'il est lisible pour une non fluent??

Sinon j'en profite pour mettre le lien de mon seul livre lu -en entier  tongue -en VO English :-))



-My name is Lucy Barton-
avatar
Aeriale

Messages : 3691
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: In English please

Message par kenavo le Sam 11 Nov - 4:46

@Aeriale a écrit:Tu crois qu'il est lisible pour une non fluent??
je ne te considère pas comme non fluent Wink
tu as lu Elizabeth Strout, Christopher Castellan ne devrait pas te poser des soucis Very Happy

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 9404
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: In English please

Message par Aeriale le Sam 11 Nov - 10:08

Bof, tu ne m'as pas entendu parler (@Epi, @eXPie et d'autres aussi )

Je note en tout cas, merci Kena!


Dernière édition par Aeriale le Mar 31 Juil - 7:54, édité 1 fois
avatar
Aeriale

Messages : 3691
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: In English please

Message par Epi le Dim 12 Nov - 11:09

@Aeriale a écrit:Bof, tu ne m'a pas entendu parler (@Epi, @eXPie et d'autres aussi )
Ca me fera toujours rire ça mais tu peux y arriver, et plus tu liras en anglais, plus tu seras à l'aise Wink

_________________
Let It Be
avatar
Epi

Messages : 1850
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: In English please

Message par Aeriale le Dim 12 Nov - 14:49

Ban en fait je suis dans la moyenne, niveau prononciation aussi (c'est surtout pour l'épisode Oatess ) mais fluent pour moi c'est autre chose.

Si je parlais aussi bien que je comprenais ce serait parfait. Mais c'est vrai que lire un livre en VO est moins un problème qu'avant :-)
avatar
Aeriale

Messages : 3691
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: In English please

Message par kenavo le Mer 18 Avr - 6:35



Yewande Omotoso (born 1980) is a South African-based novelist, architect and designer, who was born in Barbados and grew up in Nigeria.

source et suite



The woman next door
Présentation de l’éditeur
Hortensia and Marion are next door neighbors in a charming, bougainvillea-laden Cape Town suburb. One is black, one white. Both are successful women with impressive careers behind them. Both have recently been widowed. Both are in their eighties. And both are sworn enemies, sharing hedge and hostility pruned with zeal.

But one day an unforeseen event forces the women together. Could long-held mutual loathing transform into friendship?

Love thy neighbor? Easier said than done.

‘Wit, charm and playful energy... An insightful and fascinating diptych of two women, with the history of colonialism and slavery lurking in the background’ Herald
Lors de mes recherches parmi les nominés pour le IMPAC Dublin Literary Award, je suis tombée sur ce livre.

Après Pete Fromm, je pense que ce livre est mon deuxième grand coup de cœur de cette année.

Faire connaissance avec ces deux femmes est délicieuse. Elles prennent parole à tour de rôle et on va savoir tout plein de détails concernant leur jeunesse, leur mariage, leur vie comme femme de carrière… et surtout comme voisines qui ne peuvent pas flairer l’autre.

Surtout Hortensia a une langue de vipère. Des sacrés caractères, toutes le deux. Leurs dialogues sont exquis.

Mais surtout la façon de Yewande Omotoso pour rapprocher ces deux opposites est imaginative et le tout en restant crédible. Après plus de quatre-vingt ans de ressentiments, on n’allait pas croire à une histoire rose-bonbon… mais elle arrive à faire évoluer leur relation admirablement.

J’ai adoré et j’ai regretté énormément de les quitter… quel beau livre, je lui souhaite non seulement ce prix, mais surtout bien vite une traduction française !

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 9404
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: In English please

Message par kenavo le Dim 3 Juin - 6:58



Herbert Ernest Bates (1905 – 1974) est un écrivain britannique.

Son œuvre, considérable et variée, compte plus de soixante romans et recueils de nouvelles, mais aussi des essais, ainsi que des pièces de théâtre. Il est traduit en seize langues (2008).

Il aborda en particulier les thématiques de la vie rurale, puis de la Seconde Guerre mondiale, à laquelle il participa au sein de la Royal Air Force.

Source: Wikipédia


Je n’ai trouvé qu’un livre de lui traduit en français, pour l’instant je ne vais pas lui ouvrir un fil. Surtout que le livre que j’ai lu semble ne pas avoir de version française.

Lors de ma lecture de Madame Solario, je me suis rappelée du film A Month by the Lake (Romance sur le lac). L’époque étant une autre, mais il se déroule au Lac de Côme…

Avec ces images en tête je me suis mise à la recherche pour voir s’il y a une base littéraire… et en effet, il y en a :



A month by the lake & other stories
Présentation de l’éditeur
Seventeen stories deal with a middle-aged romance, a child's pain, a man living in the past, pilots during World War II, and an absent-minded old man

La nouvelle qui donne le titre à ce recueil (et au film) n’a que 50 pages. Mais c’est merveilleux. Et après avoir revu le film, je dois dire que j’aime bien plus le texte (bien que je suis grande admiratrice de Vanessa Redgrave et elle est sublime dans ce film).

Contrairement à l’adaptation, la nouvelle n’est située pas dans un contexte d’avant-guerre (publié en 1960, on peut tout à fait s’imaginer que les événements se déroulent lors de cette année) et le lac n’est pas non plus mentionné, il se peut qu’il s’agit d’un des autres lacs de l’Italie du nord. La saison change aussi, dans la nouvelle on se retrouve en octobre pour ce fameux mois tandis que le film est situé en avril 1939.

C’est ma première rencontre avec cet auteur et j’ai adoré ce séjour auprès du lac… et les autres nouvelles… dommage qu’il ne soit pas traduit.


_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 9404
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: In English please

Message par Aeriale le Mar 5 Juin - 18:34

Lu la suite de My name is Lucy Barton (traduit depuis!) :Anything is possible



Commentaire ici
avatar
Aeriale

Messages : 3691
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: In English please

Message par kenavo le Mar 31 Juil - 7:39



Libby Page est diplômée du London College of Fashion avec un baccalauréat en journalisme de mode avant de travailler comme journaliste au Guardian.

Après l'écriture, sa deuxième passion est la natation en plein air.

Libby vit à Londres, où elle aime trouver de nouveaux lieux de baignade.

Source : Editeur



The Lido
Présentation de l’éditeur
Meet Rosemary, 86, and Kate, 26: dreamers, campaigners, outdoor swimmers...
Rosemary has lived in Brixton all her life, but everything she knows is changing. Only the local lido, where she swims every day, remains a constant reminder of the past and her beloved husband George.
Kate has just moved and feels adrift in a city that is too big for her. She's on the bottom rung of her career as a local journalist, and is determined to make something of it.
So when the lido is threatened with closure, Kate knows this story could be her chance to shine. But for Rosemary, it could be the end of everything. Together they are determined to make a stand, and to prove that the pool is more than just a place to swim - it is the heart of the community.
The Lido is an uplifting novel about the importance of friendship, the value of community, and how ordinary people can protect the things they love.
J’ai trouvé ce livre avec la mention « feel good » et j’avais l’impression qu’il me fallait un peu de ‘feel good’ pour l’instant.

Mais plus que la raison de passer un bon moment avec ce roman, j’ai vu que cela parle de piscine… et là, aucun moyen de résister Wink

Et je peux confirmer, c’est une vraie bonne baignade qu’on peut faire avec Libby Page.

Rosemary et Kate sont deux personnages attachants et ont suit avec beaucoup de plaisir les débuts de leur amitié et ensuite leur engagement pour que le Lido ne sera pas fermé.

Une lecture légère qui s’associe idéalement avec l’été.

Et même si l'histoire est fictive, la piscine qui est à la une dans le roman existe dans le quartier de Brixton à Londres...

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 9404
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: In English please

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum