Les correspondances de Manosque

Aller en bas

Les correspondances de Manosque

Message par kenavo le Sam 23 Sep - 10:35


Présentation

Les Correspondances n’ont pas de modèle. Elles se sont développées avec la volonté de dépoussiérer un paysage événementiel dominé par des formes traditionnelles et peu inventives (salons du livre, foires du livre…).

Depuis 1999, Les Correspondances inventent ainsi de nouveaux modes de rencontres avec le texte pour mettre en avant une littérature vivante, elles accompagnent de jeunes écrivains et saluent les grands auteurs d’aujourd’hui, elles privilégient les lectures et les croisements.

Fondé sur la rencontre et l’échange, le festival se déploie dans trois directions principales :

– Donner la parole aux auteurs à travers des exercices inédits : lectures, lectures croisées, performances, mais aussi rencontres sur les places de la ville.
– Mettre la littérature en correspondance avec d’autres formes artistiques en faisant aussi appel à des comédiens, des musiciens, des plasticiens pour des créations originales…
– Concevoir un vaste parcours d’écriture à travers une centaine « d’écritoires » pour investir la place publique, redécouvrir le plaisir de l’échange et envoyer des milliers de lettres.

source: leur site


_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 8524
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les correspondances de Manosque

Message par Aeriale le Sam 23 Sep - 19:12

Merci Kenavo pour l'ouverture de ce fil! 

Je ferai un plus ample topo en rentrant, mais ces petites photos pour vous mettre dans l'ambiance. 



14h 45: Silence on lit!


Vision étrange et bien sympathique d'une assemblée de participants unis par la lecture. 


C'est le principe proposé cet après midi place de l'Hotel de ville, à 14h 45 précises:  venir avec un livre et lire cinq minutes en silence ( en fait ça a duré plus longtemps)
avatar
Aeriale

Messages : 3213
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les correspondances de Manosque

Message par kenavo le Dim 24 Sep - 5:53

@Aeriale a écrit:14h 45: Silence on lit!
j'adore... les photos sont déjà impressionnantes, mais je pense que sur place cela a dû être une expérience extra Very Happy

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 8524
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les correspondances de Manosque

Message par Queenie le Dim 24 Sep - 7:51

Faudrait étendre ça à la France entière ! Au monde ! Ce serait trop étrange et chouette.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
avatar
Queenie

Messages : 2553
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les correspondances de Manosque

Message par Epi le Dim 24 Sep - 13:51

Ca doit faire bizarre mais quelle belle idée !

_________________
Let It Be
avatar
Epi

Messages : 1685
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les correspondances de Manosque

Message par Aeriale le Dim 24 Sep - 19:53

Comme vous dites, c'est assez surréaliste, on croirait le temps suspendu!

Un peu comme une minute de silence en plus long, l'oubli des autres en plus. Ce qui impressionne c'est ce calme sur une place bourrée, comme si les petites fées de Cendrillon avaient jeté leur sort. Sauf qu'on ne dort pas, chacun est dans son monde ;-)  

Pour répondre à Queenie, c'est une véritable association qui se consacre à promouvoir "le plaisir et le bienfait quotidien". L'idée vient d'un lycée d'Ankara, et depuis ce concept se développe en France et ailleurs, surtout dans les établissements scolaires!
avatar
Aeriale

Messages : 3213
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les correspondances de Manosque

Message par Aeriale le Lun 25 Sep - 18:00

Petit topo sur les auteurs rencontrés lors de ce week end. 

1er jour, Samedi 11H: Arrivés à temps pour l'apéro littéraire autour des derniers romans d'Alice Zeniter : L'art de perdre. Et celui de Maryam Madjidi : Marx et la poupée

 Romans sur le déracinement et sur l'exil, sur le paradis perdu de l'enfance et la difficulté de choisir ses propres attaches lorsqu'on est enfant de déracinés...




Alice Zeniter nous parle de sa famille, de l'Algérie. Au travers de Naïma, son personnage principal, ce pays est surtout une toile de fond. Elle même est née en Normandie en 1986, mais elle a été forcée de revenir à ce thème à cause de la question identitaire qui ressurgit en France depuis quelques années.  

Le problème nous dit elle, est que, comme Naima, elle ignore tout de son histoire familiale. Son grand père kabyle est mort sans lui avoir dit le pourquoi de ce mot, sa grand-mère ne parle pas la même langue, quant à son père arrivé en France en 1962, il ne parle plus de son enfance et a toujours cherché à s'intégrer avant tout.

"Comment faire ressurgir un pays du silence ?"

Son livre L'art de perdre parle de ce silence, de ce destin entre deux pays, de ce passé qui leur colle à la peau sans qu'il puisse se révéler complètement. Mais aussi de la liberté de choisir, de cette difficulté aussi.

 
(Maryam Madjidi)

Maryam, le personnage principal de Marx et la poupée est une petite iranienne dont la famille s’est exilée en France pour pouvoir continuer à vivre. Mais à Paris, personne ne parle le persan...

Le récit de vies déplacées malgré eux par l’histoire de pays qu’il a fallu quitter sans l'avoir choisi.

NB: Marx et la poupée a obtenu le prix Goncourt du premier roman.

La rencontre s'est ensuite poursuivie autour d'un buffet bien sympathique offert aux participants :-)

 


avatar
Aeriale

Messages : 3213
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les correspondances de Manosque

Message par kenavo le Mar 26 Sep - 5:48

trés intéressant, cela donne envie de découvrir ces deux livres Very Happy

merci pour le partage et déjà curieuse de voir la suite Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 8524
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les correspondances de Manosque

Message par Aeriale le Mar 26 Sep - 11:38

Merci de suivre, Kena! Pour ma part, outre Zeniter que j'étais impatiente de connaître (Coup de coeur pour Sombre dimanche) j'ai retenu le nom de cette jeune iranienne, vive et passionnante, dont j'ai acheté le livre!

Samedi 15H Dilemme car au même moment, Marie Darrieussecq, Brigitte Giraud (en lice pour le Goncourt avec Un loup pour l'homme) et Marie Hélène Lafon doivent se produire à différents endroits...

Ayant déjà entendu la seconde, et intriguée par la dernière, je me décide pour Marie Hélène Lafon dont je ne suis pas adepte d'habitude.

Il est toujours question de ça, et simplement de ça: Des vies que l'on tente de s'inventer et de vivre. Et c'est tellement inépuisable!

Jusqu'ici cette auteure avait exploré le monde rural, ici elle aborde l'univers urbain et ses solitudes. Nos Vies raconte des vies " possibles, imaginaires, imaginées, ou vécues"



C'est une petite femme d'apparence plutôt sévère, mais derrière les orangés presque osés sous ce ciel d'automne, on sent une fantaisie bien affirmée. Lorsqu'elle s'exprime, toujours avec passion, elle choisit soigneusement ses mots, prenant son temps pour être au plus juste de son ressenti. L'écouter nous réciter son texte est un moment savoureux. Tout est au bon endroit, sa respiration posée, placée. Rien n'est laissé au hasard mais son esprit virevolte en même temps et dévoile un humour irrésistible.

J'ai été "acculée" à l'écrit. Il y a eu très tôt comme une étreinte avec le verbe. J'écris comme une brute, je dois être corps dedans. Mais il faut garder l'âpreté, la rudesse dans l'élégance par le mot. Et ça marche, car vous riez!

Nos vies est comme une résurgence de l'oeuvre de ses mentors, Jeanne porte le même nom que l'héroïne de Maupassant, le titre fait écho au livre de Pierre Michon (Vies minuscules) Mais aussi référence à celui de Jean Paul Carrère (D'autres vies que la mienne)

La couverture est de Marquet, bien que je préfère l'émacié, l'austère. Ce qui m'a attirée dans cette fenêtre, c'est qu'elle est fermée et que nous sommes en position de voyeur, comme Jeanne, mon personnage.

Pour Gordana, ce nom réel (elle insiste) est tirée d'une nouvelle dont " l'histoire n'a pas eu lieu".
J'ai senti que c'était un départ de piste. Il y avait un noeud à dénouer, à tisser, le centre de gravité s'est juste déplacé. En fait je n'oublie à peu près rien, ce que j'ai oublié, je l'invente!

Il y a une porosité constante entre nos vies rêvées et celles vécues. "Comme une danse entre la vie et la mort, entre le réel et la fiction". Le premier jet donne des entremêlements, l'histoire se construit ensuite.

Elle nous précise enfin que Jeanne est une solitaire "insulaire". Elle a une façon d'habiter sa solitude aux antipodes du pathos, elle imagine à partir d'indices du corps (Les seins de Gordanna, la nuque de l'homme) C'est un exercice pulsionnel sur un détail physique. C'est quasi Fellinien, nous dit elle! Very Happy

Emportée j'ai été, comme toute l'assemblée avec moi. Je suis même allée la réécouter le lendemain, lors d'un échange croisé avec JM Blas de Roblès. Et ce qu'elle disait était encore un peu différent: Un sacré bout de femme!!!

avatar
Aeriale

Messages : 3213
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les correspondances de Manosque

Message par domreader le Mar 26 Sep - 14:35

Merci pour ce reportage sur les correspondances de Manosque Aériale !
Je note l'événement pour la retraite.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
avatar
domreader

Messages : 918
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les correspondances de Manosque

Message par kenavo le Mer 27 Sep - 6:07

@Aeriale a écrit:Je suis même allée la réécouter le lendemain, lors d'un échange croisé avec JM Blas de Roblès.
ah tiens, je suis en train de lire son dernier Wink

@Aeriale a écrit:Et ce qu'elle disait était encore un peu différent: Un sacré bout de femme!!!
quel reportage flamboyant, merci

@domreader a écrit:Je note l'événement pour la retraite.
depuis qu'Aériale nous parle de ces Correspondances, j'ai envie d'y aller... un de ces jours... Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 8524
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les correspondances de Manosque

Message par Aeriale le Mer 27 Sep - 8:56

@kenavo a écrit:
@Aeriale a écrit:Je suis même allée la réécouter le lendemain, lors d'un échange croisé avec JM Blas de Roblès.
ah tiens, je suis en train de lire son dernier   Wink
Ah, il me dit plus depuis que je l'ai vu. J'essaierai de vous en parler, cet homme me semblait assez pontifiant la première fois où je l'avais rencontré (Fnac de Nice) et là, plus à l'aise, plus simple, parlant calmement. Peut être les lieux y sont pour quelque chose ;-)
 
@Kenavo a écrit:
Aeriale a écrit:Et ce qu'elle disait était encore un peu différent: Un sacré bout de femme!!!
quel reportage flamboyant, merci
Merci Kena, je tente juste de vous transmettre la sienne, de flamboyance !!

@Kenavo a écrit:
domreader a écrit:Je note l'événement pour la retraite.
depuis qu'Aériale nous parle de ces Correspondances, j'ai envie d'y aller... un de ces jours...
J'aimerais bien, depuis le temps, qu'on s'y retrouve!!! Ce serait le must cheers
avatar
Aeriale

Messages : 3213
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les correspondances de Manosque

Message par Aeriale le Jeu 5 Oct - 9:47

Dernier jour:-) Dimanche 15H:

Jakita Alikavazovic (L'avancée de la nuit) en réponses croisées avec Agnès Mathieu Daudé(L'ombre sur la lune)



C'était surtout la première qui m'intéressait. Queenie en avait parlé juste avant Ici, j'étais curieuse de ce roman en rapport avec Sarajevo.

L'auteure raconte la guerre et les amours impossibles.

C'est un livre sur les lieux, sur la transmission. Sur le manque aussi. Plein de chair, parfois d'ombre et de lumière. La guerre vient tout flouter. C'est aussi le récit d'une reconstruction, celui d'une réparation aussi..

Un récit pas facile à résumer. Ca commence par une rencontre. La première scène est quasi visuelle. Paul est gardien d'hôtel. Il passe son temps sur les écrans à suivre le reflet des gens. Amélia, il l'a déjà croisée sur les bancs de la fac. C' est un personnage qui frappe, qui intrigue. Belle et insaisissable. On se demande ce qu'elle fait là, dans cet hôtel quelconque, anonyme. Pourtant quand il la voit, elle n'est pas à la hauteur de ce qu'il imaginait.

Elle essaie d'être libre: Elle va apparaitre, disparaitre, réapparaître...C'est une apparition qui dure, qui déjoue certaines attentes.

Ils vont tomber follement amoureux et elle va se confier à lui, lui parler de sa mère partie à Sarajevo. Un jour elle le quitte sans explications, à la recherche de son histoire familiale. Paul est dévasté.

 Elle a quelque chose de vacillant en elle. Amélia se trouve condamnée à reproduire. c'est erreur de destin. Il y a un rapport passionnel avec les signes, quelque chose de poreux avec le réel. Roman sur la circulation, sur ce qu'on se transmet sans le savoir. Ce qu'on ne veut pas savoir, c'est cela qui reviendra nous hanter.

Comme Améliia, cette guerre n'a pas été la sienne, et l'héroïne ne cherche pas au bon endroit. "Elle se retrouve dans une zone de confort et d'inconfort à la fois". 

Je suis partie avec le livre, orné d'une jolie signature de l'auteure. Une fille simple, posée et précise, elle diffuse une belle aura. Hâte de voir ce que le roman donne ;-)

avatar
Aeriale

Messages : 3213
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les correspondances de Manosque

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum