Monica Sebolo

Aller en bas

Monica Sebolo

Message par Aeriale le Ven 29 Sep - 12:43




Née à Milan, en 1971 Monica Sabolo a grandi à Genève en Suisse où elle fait ses études. Après un investissement dans l'action pour la défense pour les animaux, au sein du WWF en Guyane puis au Canada, elle a l'opportunité de travailler à Paris en 1995 comme journaliste
Après "Le roman de Lili", elle signe avec "Jungle" son second roman.
Elle a reçu le Prix de Flore 2013 pour "Tout cela n'a rien à voir avec moi".

-Summer-



 Ma sœur ressemblait pour de vrai à une reine de beauté de feuilleton américain, ces filles saines, aux jambes élastiques, avec des dents blanches irréelles, et dans leurs yeux une lueur insaisissable évoquant le chagrin ou le mal. Ces filles qui ont des rêves trop grands pour elles, ou qui font naître une douleur, quelque chose qui ressemble à du ressentiment dans le cœur des garçons, et qui finissent dans le coffre d'un 4X4, au fin fond d'une forêt"

Voilà un roman qui m'a semblé envoûtant d'entrée: Une jeune fille, belle et solaire, disparaît subitement vint cinq ans plus tôt. Peut être au fond du lac, peut être ailleurs. Son jeune frère Benjamin, passablement perturbé et dépressif, revient sur ce traumatisme et essaie de comprendre. Sa propre famille déjà, si glamour et parfaite, qui lui paraissait étrangère à lui même, comme s'il avait été trouvé "dans une forêt ou au fond d'un marécage".

Une trame prometteuse, on suit les pensées de Benjamin, coincé dans ce passé jusqu'à l'obsession et dont la vie semble s'être arrêtée ce jour d'été. De séances chez le psy en souvenirs d'enfance ou de jeunesse, quand il était encore l'ado mal dégrossi, il refait le film de cette famille idéale que tous enviaient. Mais à cette vision rêvée se superposent des failles jusque là passées sous silence, ou non intellectualisées. Benjamin va devoir affronter la vérité enfouie dans les méandres troublées de sa mémoire, avant de se reconstruire.

Je suis rentrée très facilement dans l'intrigue, cette atmosphère mystérieuse, où les apparences sont forcément trompeuses, avait tout pour emporter. Et ça marche. Mais l'auteure force un peu trop sur l'onirisme et les métaphores, le rythme en pâtit un peu. A force de questionnements, le style alerte et fluide du début m'a paru pesant par moments. J'avais hâte d'arriver à une chute, qui elle est bien amenée, c'est vrai. J'imagine ce que Joyce Carol Oates aurait fait d'un tel sujet! Sympa sans être incontournable :-)
Aeriale
Aeriale

Messages : 4418
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monica Sebolo

Message par darkanny le Ven 4 Jan - 16:30





Voilà un roman assez bien ficelé avec une ambiance bien particulière.
C'est plus ou moins le témoignage d'une bande de garçons issus de familles aisées qui passent leurs vacances à Crans Montana, station de sports d'hiver en Suisse dans le Valais.
Nous sommes à la fin des années 60, c'est le grand boom du ski, avec de jolies stations de ski qui n'ont pas eu encore à souffrir de la sur bétonisation et de la modernisation et rentabilité à outrance.

Les familles ont des chalets beaux et confortables tout à fait intégrés à un paysage de forêts de pins, de montagnes escarpées et de lacs glaciaires.
Le manteau de vison est de mise, on s'approvisionne à l'épicerie du coin en viande des Grisons, fromage à raclette et on fait venir du champagne Dom Perignon au besoin.

L'après ski est primordial et permet d'étaler tout ce qu'il est possible de faire: golf, patinoire, bar en terrasse, et dancing (oui ça s'appelait comme ça)

Cette bande de garçons encore adolescents souffre de familles trop envahissantes et aux habitudes trop prévisibles.
Ils vont littéralement être fascinés jusqu'à la folie douce par les 3 C: Claudia, Charlotte et Chris, inséparables, belles à en tomber, inatteignables bien sûr par des garçons trop timides et soucieux de réussir dans leur entreprise d'approche qui se révélera bien souvent un échec.

C'est la forme qui prédomine dans ce roman chorale, tout est palpable, la neige étincelante, l'air pur, trop pur presque, le lac si noir, et les pins aux odeurs si fortes.
Roman d'atmosphère donc, avec ses filles qui font un peu penser aux Virgin Suicides.
On souffre pour ces garçons mais au cours du roman la souffrance se déplace.
La station est le premier personnage du roman et les années 60-70 ancrent le récit dans cette société aisée qui seule pouvait s'offrir ce type de vacances. L'argent est le passeport pour approcher quiconque et encore quelquefois ce n'est pas suffisant comme le constateront ces garçons.

Je ne vais pas en dire plus, c'est un bon roman avec des personnages aux contours flous, mais que l'on apprendra à mieux connaître au fil de l'histoire.

Je pense que je vais lire Summer dont Aeriale a parlé, ça vaut le coup de ce pencher sur cet auteur.
darkanny
darkanny

Messages : 824
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monica Sebolo

Message par domreader le Ven 4 Jan - 19:48

Oui ce que vous en dites fait bien envie @Aeriale et @darkanny !

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 1211
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monica Sebolo

Message par Queenie le Ven 4 Jan - 20:47

Summer est déjà de 2017 ?!
'Tain ça passe fucking trop vite le time.


ça a l'air tout bien les livres de cette autrice !

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 3439
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monica Sebolo

Message par Aeriale le Sam 5 Jan - 9:31

Oui, elle a l'art de créer des atmosphères bien spéciales. Je me souviens de celle onirique de Summer, avec des contours flous qui préservent le mystère

 Il faut juste se laisser bercer par le rythme, assez lent, mais elle mérite de s'y pencher, c'est vrai :-)
Aeriale
Aeriale

Messages : 4418
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Monica Sebolo

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum