Thé littéraire

Page 10 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Thé littéraire

Message par Peyre le Lun 17 Avr - 20:31

Oui, les couvertures de French Pulp sont sympas aussi, disons qu'elles sont plus contemporaines.

Sinon, je suis pas spécialement calé en littérature de gare, mais je m'y intéresse on va dire. Ce, depuis deux ans environ quand, lors d'un séjour parisien, j'ai poussé la porte de la librairie L'amour du noir. J'y ai acheté deux petits livres, les ai dévorés puis j'ai dévalisé la librairie ! Depuis, régulièrement, je lis et achète des romans de gare.
Le plus drôle, c'est que ces romans sont mieux écrits que beaucoup de romans contemporains publié chez de grands éditeurs...
avatar
Peyre

Messages : 34
Date d'inscription : 13/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thé littéraire

Message par Queenie le Lun 17 Avr - 20:40

Peyre a écrit:
Le plus drôle, c'est que ces romans sont mieux écrits que beaucoup de romans contemporains publié chez de grands éditeurs...

Pas le cas de celui que je viens de lire.
Sympa, mais ne brille pas par son style (pourrait être lu par des ados, comme le dit @Céline sur un autre fil, un style simple, droit au but). Après son absence de prétention fait qu'il a été très agréable à lire. Ce qui n'est pas forcément le cas de livre "chez de grands éditeurs" au style simple qui se la raconte.

_________________
*Imaginer en Grand*
avatar
Queenie

Messages : 1942
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thé littéraire

Message par Peyre le Lun 17 Avr - 20:47

Michel Talbert, qui a très peu écrit, a publié de mémoire 3 romans chez Fleuve Noir (coll. "Angoisse") et c'est non seulement mieux écrit que du Foenkinos mais en plus, c'est plus palpitant.

NB : Je n'ai rien contre Foenkinos.

Après, Talbert est une exception, il fait des efforts sur les descriptions. C'est souvent simple chez les auteurs de gare, mais il faut dire aussi qu'ils publiaient beaucoup, donc avaient moins de temps pour bosser le style. Et, comme tu dis, ils n'étaient pas prétentieux comme certains auteurs au style finalement très similaire.
Sinon, parmi ces auteurs de gare, certains du XIXe siècle sont devenus des classiques. Zola avait publié des feuilletons (Les mystères de Marseille), Eugène Sue (Les mystères de Paris), Aristide Bruant (Les bas-fonds de Paris), etc. Fenimore Cooper (Le dernier des Mohicans), lui, est carrément à l'agrégation d'anglais.
avatar
Peyre

Messages : 34
Date d'inscription : 13/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thé littéraire

Message par Queenie le Lun 17 Avr - 20:53

Et aujourd'hui les auteurs de gare sont vraiment méprisés.
C'est étrange.
Surtout que comme tu le dis, certains auteurs très populaires sont considérés comme de la "Littérature" alors qu'eux-mêmes sont parfois assez humbles sur leur style (Foenkinos, Musso, dont je sais qu'ils se disent "juste" conteurs d'histoires).

Va savoir.


_________________
*Imaginer en Grand*
avatar
Queenie

Messages : 1942
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thé littéraire

Message par Peyre le Lun 17 Avr - 21:04

Je crois qu'ils ont toujours été méprisés par une certaine population, par les "garants de la littérature". Finalement, ces garants ont tort sur un point : ce n'est pas de leur ressort de décider qui est bon, qui est mauvais. C'est la postérité qui décide et elle est imprévisible.

Sainte-Beuve s'était battu contre Balzac... Certains comme Gaston Rageot, couvert de prix, sont tombés dans l'oubli.
Il y a un très bon roman récent sur ce thème : Le censeur de Clélia Anfray. J'ai lu ce livre d'une traite. Il évoque un auteur de théâtre qui devint, au XIXe siècle, censeur du régime en place. Auteur très admiré par certains, il s'est fait des ennemis de renom (Victor Hugo par exemple). Puis il est tombé dans l'oubli. Une histoire vraie en plus, romancée, mais véridique. Ca devrait faire réfléchir les auteurs et surtout les critiques.

Pour Foenkinos, tu dois avoir raison. D'ailleurs dans Le mystère Henri Pick, il s'en prend un peu à ce système, notamment aux critiques et au fait que la littérature est souvent davantage de la comm' qu'autre chose ces dernières années. Sans être totalement d'accord, il y a du vrai concernant ces très gros tirages. Mais comme dirait l'autre, ils permettent de publier des ouvrages plus risqués (et ça a toujours été ainsi).
avatar
Peyre

Messages : 34
Date d'inscription : 13/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thé littéraire

Message par kenavo le Mar 18 Avr - 5:42

Peyre a écrit:Finalement, ces garants ont tort sur un point : ce n'est pas de leur ressort de décider qui est bon, qui est mauvais. C'est la postérité qui décide et elle est imprévisible.
sur ce sujet je me rappelle ma bonne lecture du livre L'enfant du carnaval de Stéphane Audeguy où il sort Pigault-Lebrun de l'oubli...

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6378
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thé littéraire

Message par Arabella le Mar 18 Avr - 8:13

Evidemment que la critique peut se tromper, et qu'il y la com, les copinages etc. Eriger des avis définitif du haut d'une position supposée, est ridicule.

Mais le relativisme absolu, tout se vaut, tout est aussi respectable, il n'y a aucune différence entre un roman écrit en quelques semaines clairement pour vendre et une forme de littérature plus complexe, j'ai du mal aussi à y adhérer.

Qu'il y ait une littérature de genre qui survive à son époque, mieux que certains auteurs pourtant reconnus en leur temps soit. Et je n'ai rien contre la littérature de genre, j'ai baigné dans le roman historique, la SF, le policier. Mais elle part avec d'autres objectifs et d'autres procédés littéraires, en ce qui concerne la plupart des auteurs qui en écrivent, ses propres règles, et je ne vois pas en quoi c'est péjoratif de le dire. De là à mépriser, c'est une autre attitude.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2123
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thé littéraire

Message par Peyre le Mar 18 Avr - 9:48

Je ne pense pas que quelqu'un ait adhéré au relativisme dont tu parles, Arabella. En tout cas, ce n'est pas mon cas. Je suis d'accord avec tout ce que tu dis et n'ai pas grand-chose à rajouter.
avatar
Peyre

Messages : 34
Date d'inscription : 13/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thé littéraire

Message par eXPie le Mer 26 Avr - 7:57

Décès de Robert M. Pirsig, l'auteur du fameux Traité du zen et de l'entretien des motocyclettes (1974). Il figure dans le Guiness des records, car il s'agit du "best-seller qui a été refusé par le plus grand nombre d'éditeurs (121)." (https://fr.wikipedia.org/wiki/Traité_du_zen_et_de_l%27entretien_des_motocyclettes ). Il avait 88 ans. Son bouquin est dans ma PAL depuis quelque temps, il faudra que je l'en sorte (dès que j'aurai besoin de réparer ma moto).
On en a très peu parlé dans la presse (occupée à des sujets plus politiques, sans doute). Voir cependant : http://www.livreshebdo.fr/article/deces-de-lecrivain-americain-robert-m-pirsig :

"Prisé pour son style gnomique, Traité du zen et de l'entretien des motocyclettes retrace le voyage d’un motocycliste avec son fils et quelques amis à travers l’Amérique du Nord. En direction de la Californie, le motard et son fils croisent la route des fantômes de Newton, Goethe et Kerouac.

Phénomène éditorial au milieu des années 1970, le livre a inspiré toute une génération critique des dérives de la "mainstream society", au croisement de la pensée des beatniks et de Thoreau."
avatar
eXPie

Messages : 372
Date d'inscription : 04/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thé littéraire

Message par kenavo le Mer 26 Avr - 8:44

eXPie a écrit:Son bouquin est dans ma PAL depuis quelque temps, il faudra que je l'en sorte (dès que j'aurai besoin de réparer ma moto).
Laughing très peu de texte concernant la moto... mais un road-movie(book) qui te rend plus zen Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6378
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thé littéraire

Message par kenavo le Dim 30 Avr - 11:21

je viens de passer un sublime moment avec lui...
et voilà un grand envie de me faire un petit voyage en Islande Wink


_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6378
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thé littéraire

Message par MezzaVoce le Dim 30 Avr - 12:37

Smoothie a écrit:et voilà un grand envie de me faire un petit voyage en Islande

Je peux venir avec toi, dis ?! bounce
avatar
MezzaVoce

Messages : 231
Date d'inscription : 01/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thé littéraire

Message par MezzaVoce le Dim 30 Avr - 13:51

Smoothie a écrit:je viens de passer un sublime moment avec lui...

J'ai écouté l'interview, très sympa, merci !

J'ai adoré le passage sur la langue islandaise, sur la neige. La complexité de la traduction... c'est intéressant. Je pensais à tout le pataquès qu'il faut faire pour traduire des tests psy, avec tous les allers-retours entre locuteur langue originale - locuteur français - re locuteur langue originale - etc. Pour qu'à la fois je texte corresponde au plus près au texte original et qu'à la fois il "parle" de la même manière dans les deux langues.

Ce qu'il dit sur les livres qu'il a traduits - et les autres - donne très envie de les lire, les médias devraient peut-être plus souvent inviter des traducteurs. Smile
avatar
MezzaVoce

Messages : 231
Date d'inscription : 01/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thé littéraire

Message par kenavo le Lun 1 Mai - 5:22

N. Artichaut a écrit:Je peux venir avec toi, dis ?! bounce
cheers bien sûr

N. Artichaut a écrit:J'ai adoré le passage sur la langue islandaise, sur la neige. La complexité de la traduction...
de même... 200 pages décrivant une tempête de neige... impressionnant, et le français (et bon nombre d'autres langues) n'a pour tout cela qu'un mot: neige Laughing

N. Artichaut a écrit:Ce qu'il dit sur les livres qu'il a traduits - et les autres - donne très envie de les lire, les médias devraient peut-être plus souvent inviter des traducteurs. Smile
tout à fait d'accord

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6378
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thé littéraire

Message par eXPie le Lun 1 Mai - 21:53

Librairies : la famille Gibert bientôt réunifiée ?

Séparées depuis 88 ans, les deux plus grandes enseignes parisiennes s’apprêtent à fusionner. La crise du livre est passée par là.

Des retrouvailles après 88 ans de séparation. Les deux célèbres librairies parisiennes Gibert Joseph et Gibert Jeune devraient prochainement fusionner pour ne plus faire qu'une. Ce rapprochement, s'il permet de créer un groupe de plus 100 millions d'euros de chiffre d'affaires, est avant tout défensif : la situation économique de Gibert Jeune, placé en redressement judiciaire, est particulièrement délicate.


Deux enseignes rivales

Les deux enseignes sont séparées depuis 1929. A l'époque, Joseph, le fils aîné du fondateur de la librairie "Gibert", en désaccord avec son frère cadet, crée sa propre enseigne, "Gibert Joseph". En 88 ans d'activité, cette enseigne concurrente, qui porte son prénom, a grandi et s'est diversifiée. Livres, musiques et vidéos... Gibert Joseph a également ouvert plusieurs magasins partout en France et dépasse aujourd'hui très largement l'enseigne historique rebaptisée "Gibert Jeune".

Suite à lire sur https://www.lesechos.fr/industrie-services/conso-distribution/0212023964538-librairies-la-famille-gibert-bientot-reunifiee-2083447.php
avatar
eXPie

Messages : 372
Date d'inscription : 04/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thé littéraire

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum