Cathi Unsworth

Aller en bas

Cathi Unsworth

Message par Queenie le Mar 21 Nov - 21:10



Journaliste artistique, particulièrement dans le domaine de la musique, Cathi Unsworth a travaillé pour beaucoup de journaux avant de se mettre à écrire des romans policiers, en 2005.
Son premier roman, Au risque de se perdre, a reçu les éloges de David Peace, Ken Bruen et James Sallis.
Depuis, elle sort un roman tous les 2-3 ans.

Bibliographie :


Au Risque de se perdre, 2008,
Le Chanteur, 2011
Bad Penny Blues, 2012
Zarbi, 2014

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
avatar
Queenie

Messages : 3148
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Zarbi

Message par Queenie le Mar 21 Nov - 21:10

Zarbi


Norfolk.
Petite ville d'Angleterre, là où tous se connaissent, tous ont un lien, où les secrets sont nombreux, où les murs ont des yeux et des oreilles.
1984, un meurtre terrible a eu lieu. Dont on ne sait pas grand chose sauf que la meurtrière est emprisonnée depuis.

2003, Sean, un détective privé (ancien flic) est engagé par une avocate pour enquêter sur ce meurtre. Sur le prétexte que, grâce aux progrès de la technologie, un troisième ADN a été révélé, Sean essaye de découvrir qui aurait pu être présent avec Corrine - Killer Corrine.


Le livre est construit en chapitres courts, un coup le lecteur suit Sean et Francesca (la journaliste locale) dans leur enquête, un coup il se retrouve plongé dans les années 80, traînant avec Corrine et ses amis.
Un rythme de lecture où les évènements s'enchaînent, où les fils se dénouent peu à peu, révélant de sombres secrets.
Unsworth plante parfaitement le décor, ambiance 80's, mouvement punk, musique torturée, adolescents paumés qui se débattent avec les ennuis qui les emprisonnent, histoires d'amitié, d'amour, de différences, de coupes de cheveux, de chaussures qui coutent 3 mois de travail, de vinyles qui tournent en boucle, et de mysticisme.
L'auteur parvient à donner une crédibilité très réelle à ses personnages et à leur quotidien, leur vie et leur portrait psychologique ayant autant d'importance que l'enquête et la résolution des énigmes.

Évidemment, beaucoup prennent cher. Les familles ne sont pas franchement des îlots où se réfugier, les flics ne sont pas des héros gentils et compréhensifs, les adolescents ne sont pas des êtres plein de douceur et d'innocence.
C'est globalement une peinture plutôt sombre, mais avec des personnages assez lumineux, et futés, pour équilibrer les choses.

Bref, un très bon livre, et un très bon policier.
J'en essaierais bien d'autres.

(Comme pour le livre de Maud Mayeras : Reflex, la musique a une place très importante dans ce livre, et j'aime ça ! ça me parle. Chaque chapitre est un titre de chanson, et très souvent, dans l'histoire des notes résonnent. Parfait pour l'atmosphère)

(Ambiance Patti Smith, New Model Army, Bauhaus, Echo & The Bunnymen, Siouxsie...)

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
avatar
Queenie

Messages : 3148
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Bad Penny Blues

Message par Queenie le Mar 21 Nov - 21:31


Bad Penny Blues (2012, ed. Rivages)

Londres, années 60.
Milieu artistique où Stella et Toby, couple de jeunes peintres plein de promesses, d'amour, et de beauté plongent avec enthousiasme dans la vie londonienne. Au détour des rencontres et des soirées, leurs travaux respectifs connaissent un certain succès. Tout semble tellement parfait et merveilleux que Stella en oublierait presque qu'elle a fait un rêve terriblement réaliste d'une prostituée se faisant assassinée sauvagement. Oubli qui sera vite effacé par un nouveau corps découvert quelques années plus tard, et ses rêves recommençant.

En parallèle, on suit Pete, le flic observateur, intelligent et droit dans ses bottes, qui avant de réfléchir à un quelconque plan de carrière cherche coûte que coûte à rétablir la justice. Même si pour ça, il doit surveiller ses propres collègues.

Très vite, les meurtres vont s'enchaîner, L'Effeuilleur s'en prendra toujours aux prostitués, celles travaillant parfois pour la Haute de Londres, les Intouchables.

Cathi Unsworth prend le temps d'installer le cadre. Le livre commence brutalement par un meurtre, pour ensuite, faire se balader son lecteur à travers les vies de ses personnages principaux. On découvre la vie londonienne, les parties politiques, les violences, les magouilles, et la vie artistique de fêtes, de créations, de mode. On se laisse un peu aller au ronronnement ambiant. Pour moi, ça prenait vraiment trop son temps.

Puis, l'enquête se resserre, Stella rêve réellement des crimes après qu'ils aient lieu, et tente d'aider la police, et de vivre avec ses visions affreuses...
Pete trouve des alliés dans sa quête de vérité et va de plus en plus frôler avec le danger, pour débrouiller l'imbroglio autour du meurtrier.

J'étais moins convaincue par ce livre que Zarbi. Des longueurs, beaucoup de personnages qui se mélangent un peu (mais c'est peut-être du au fait que j'ai posé longtemps, par deux fois, avant de le reprendre), et l'histoire des rêves de Stella n'est pas assez exploité dans l'enquête, je trouve.
Mais par contre, pour la plongée dans le Londres des années 60, la vie des flics pourris jusqu'à l'os, les gros riches qui font des horreurs et restent bien protégés, et la vie artistique avec son lot de petits cons pervers et pédants, et ses petites pépites de créateurs, très bien !

La musique est encore une fois très présente, avec une influence sur les perceptions de Stella.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
avatar
Queenie

Messages : 3148
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cathi Unsworth

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum