Jim Lynch

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Jim Lynch Empty Jim Lynch

Message par Queenie le Sam 30 Déc - 8:48

Jim Lynch Jim_ly10

Biographie de l'auteur
Née en 1961, Jim Lynch a remporté des prix de journalisme et publié ses nouvelles dans plusieurs magazines littéraires. En tant que reporter à l'Oregonian, il a passé quatre ans à Puget Sound, la région décrite dans ce roman. Natif de l'Etat de Washington, Il est l’auteur de quatre romans et collabore avec plusieurs journaux dont le Seattle Times. Il vit et navigue à Olympia et dans l’État de Washington.

Source: éditeurs

2018, les éditions Gallmeister décident d'éditer son nouveau roman Face au vent, et de ré-éditer Les Grandes Marées.




_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 3662
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Jim Lynch Empty Face au Vent, ed. Gallmeister

Message par Queenie le Sam 30 Déc - 9:14

Jim Lynch Face_a10
Face au vent (janvier 2018)

La famille Johannssen vit, travaille, pense, se noue et se dénoue autour de la voile. Au cœur de la baie de Seattle, ils ont leur entreprise de confection et réparation de bateaux, ils participent aussi aux concours de course de voiliers.
Ils sont cinq : le grand-père Grumps, le père, la mère, et les trois enfants : Bernard, le révolté, Josh, le tranquille, Ruby, la fée magique.

Et Jim Lynch nous les fait tous adorer, on embarque sur son bateau, et on ne veut plus en descendre. Pourtant, elle en essuie des tempêtes, des tourmentes, des défaites et de fabuleuses réussites.

La famille, vite éclatée. Quand le roman commence, Josh est le narrateur. Faut dire que c'est celui qui s'accroche, qui ne garde pas de rancune, qui aime sa famille (et les gens qui l'entourent) malgré leurs défauts, leurs folies, leurs colères.
Il est plus ou moins seul. Il fait marcher vaille que vaille sa boite de réparation de bateaux. Josh c'est celui qui répare, consolide, qui espère.
Il rencontre des femmes par internet, et ça ne colle jamais.

Le Père est obnubilé par la voile, par la course. Il est toujours colère et folie, tempétueux. La Mère est mathématicienne, obsessionnelle, elle théorise tout, elle scrute les étoiles et cherche à résoudre un problème vieux comme le monde, enfermée dans le sien.

Bernard devient Pirate des Mers. Et de l'ailleurs. Toujours loin. Toujours dans le secret. Dans des manif, dans des trafics. Qu'importe le danger, pourvu qu'il est la Liberté.

Ruby, renonce un jour, en pleine course. A quelques mètres de la victoire, elle change de cap, et vogue vers l'ailleurs. Alors qu'elle a le don, le talent, elle sent le vent, même là où il n'y en a pas. Elle est Magique. Mais elle a besoin de sens. Elle part, veut être normale. Non pas la Ruby des Miracles. Aider les autres pour s'accepter.

Et un jour, tout ce petit équipage va se réunir.
Ruby le décide, un jour, ils vont faire la Swiftsure. La super course. L'ultime. La famille Johannssen réunit pour naviguer. Pour gagner.

Et quelle famille.
Quelle épopée.
Des personnages fous, excentriques, bruts, sans faux semblants, auxquels le lecteur s'attache.
Un récit palpitant, frénétique, puissant, pour une saga familiale vivifiante et émouvante. On a envie de leur donner des claques, de les prendre dans nos bras, de leur payer un verre.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 3662
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Jim Lynch Empty Re: Jim Lynch

Message par Aeriale le Sam 30 Déc - 9:37

Y
Merci @Queenie, je guettais ton commentaire, suite à ma petite recherche sur cet auteur dont les écrits semblent très prenants. 

De l'aventure, des personnages forts et attachants, un ton sincère, on dirait.. Bien envie de m'embarquer avec eux. Ce sera sûrement pour bientôt ;-)
Aeriale
Aeriale

Messages : 4720
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Jim Lynch Empty Re: Jim Lynch

Message par kenavo le Ven 5 Jan - 6:11

Queenie a si bien parlé de Face au vent, même plus besoin d'ajouter mon commentaire... mais je vais récupérer mon avis de son premier roman... lecture vraiment marquante et qui reste mon grand coup de coeur de cet auteur

Jim Lynch A344 / Jim Lynch A343
The Highest Tide / Les grandes marées
Présentation de l’éditeur
Le jeune Miles sort souvent de chez lui en secret pour explorer les eaux de la haie de Puget Sound, dans l'Etat de Washington. Une nuit, à marée basse, il découvre une créature marine rarissime échouée dans la vase. Il devient alors la vedette locale, assailli par d étranges personnes qui ne savent pas s'il s'agit d'un simple observateur, d'un intrépide ou d'un éventuel prophète. Mais Miles a bien d'autres préoccupations. Il doit prendre soin d'une vieille dame un peu médium et empêcher le divorce de ses parents, sans oublier son ancienne baby-sitter, qu'il tente maladroitement de séduire... Au cours de cet été pas comme les autres, il va apprendre à décrypter les mystères de la vie et ceux de la mer.
Le récit du jeune Miles, garçon de 13, presque 14 ans - raconté par la voix d’un Miles plus âgé... bien qu’on ne va pas savoir beaucoup plus du futur que cet été extraordinaire qu’il va vivre.

Un roman qui gagne quand même à cause de cette perspective parce que l’auteur peut donner plus de raison à son jeune héros dont il aurait plus de problèmes à convaincre le lecteur en laissant la parole à un garçon de 13 ans.

Non, je ne peux pas dire que je m’intéresse à la vie des palourdes, des calmars et autres animaux que Miles collecte lors des marées basses. Mais la façon dont Jim Lynch fait la combinaison entre les descriptions de cette vie des océans et la vie de Miles, m'a captivé. J’avais du plaisir à poursuivre ses excursions pendant la nuit, parce qu’il n’arrive pas à dormir quand il y a tant de choses à découvrir...

J’ai bien aimé son sujet subtil de démontrer comment dans notre vie médiatisée un événement un peu hors norme peut donner aux gens toutes sortes d’idées.

Jim Lynch A29

Il y a quelques années, on avait traduit ce livre sous le titre À marée basse

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 12062
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Jim Lynch Empty Re: Jim Lynch

Message par Aeriale le Mer 28 Fév - 19:23

-Face au vent-

Les familles se déchirent pour des histoires d'argent, de trahison et d'abus, pour des histoires de ressentiments, d'infidélités et de malentendus, parce que les gens sont des crétins. N'importe quoi ou presque, peut ébranler ces lignes de fracture. Mais je ne connais qu'une seule famille qui se soit déchirée à cause d'une course de voiliers. 

@Queenie en a fait une très chouette présentation. C'est le récit des Johanssen, famille descendant d' Islandais installés à Seattle. Tous fondus de voile, rattrapés par le virus dès leur naissance, chacun dans sa partie.

Le patriarche Grumps et le père, homme bourru et exigeant, sont les bâtisseurs. Ils construisent leurs bateaux dans un vieil entrepôt et autour d'eux s'agite le reste de la tribu. La mère, fan d'Einstein et de calculs improbables, puis les enfants: Bernard le rebelle, toujours en fuite, Ruby la magnétique, aussi peu douée pour une vie bien réglée que flamboyante sur les mers. Et Josh, le narrateur, qui résiste aux tempêtes, soutient les dissidents, et tente de rabibocher tout ce petit monde lorsque le clash survient jusqu'à imaginer la course finale, la Swiftsure, qu'ils doivent gagner. Ensemble.

Un univers particulier, un peu fou et concentré sur les techniques de voile, de vent, de drisse et de ballast que j'ai eu du mal à pénétrer tant les termes m'ont paru barbares, moi une simple amoureuse de la mer. Mais une fois rentrée dedans, j'ai eu du mal à les quitter. Chacun avec leurs manques, leurs envies d'ailleurs, leurs lubies et doutes. Une famille chaotique, au père tyrannique et à la mère un peu illuminée, à la recherche d'autre chose, de sensations extrêmes, de sens à donner à leur vie, parfois de liberté. Tous différents et pourtant unis au plus profond d'eux, mais qui peinent à trouver le point d'ancrage, un équilibre, l'acceptation de leurs failles pour mieux admettre celles des autres. Seul Josh le ténébreux, le plus patient (et le plus ambitieux à sa façon, comme le dit Ruby) fera tout pour réparer les coeurs.

Voilà un roman qui capte sans qu'on y prenne garde. Il faut prendre son temps, s'accoutumer à leur jargon, leur obsession, cet esprit de gagne. Mais si l'accroche fait tilt, alors on risque de tomber sous le charme de ces personnages un peu barrés, mais diablement attachants. Touchant et bourré d'humour aussi. Les passionnés nautiques vont adorer, les autres, faites comme moi, laissez vous glisser :-)
Aeriale
Aeriale

Messages : 4720
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Jim Lynch Empty Re: Jim Lynch

Message par Queenie le Mer 28 Fév - 20:01

Ah il est quand même chouette ton comm' alors que t'avais l'air toute mitigée à cause du jargon de marin.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 3662
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Jim Lynch Empty Re: Jim Lynch

Message par kenavo le Jeu 1 Mar - 5:59

oui, trop contente de lire ton commentaire...
et vue que tu es finalement quand même tombée sous le charme de Jim Lynch, aucun doute que tu vas adorer Les grandes marées Very Happy

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 12062
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Jim Lynch Empty Re: Jim Lynch

Message par Aeriale le Jeu 1 Mar - 9:46

@Queenie a écrit:Ah il est quand même chouette ton comm' alors que t'avais l'air toute mitigée à cause du jargon de marin.
Hé hé oui, j'ai peiné au début à cause de ça, mais Josh, le narrateur, a un ton si sincère et attachant qu'on finit par les aimer tous. J'étais triste en refermant le livre :-)
 
@kenavo a écrit:oui, trop contente de lire ton commentaire...
et vue que tu es finalement quand même tombée sous le charme de Jim Lynch, aucun doute que tu vas adorer Les grandes marées Very Happy
Ca risque bien! J'ai relu ton com Kena, et il semble aussi que Lynch s'attarde beaucoup sur la vie sous marine, huhu. Ce n'est pas non plus ma spécialité, mais il arrive toujours à nous accrocher par autre chose ;-)
Aeriale
Aeriale

Messages : 4720
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Jim Lynch Empty Re: Jim Lynch

Message par kenavo le Ven 2 Mar - 4:54

@Aeriale a écrit:Ce n'est pas non plus ma spécialité, mais il arrive toujours à nous accrocher par autre chose ;-)
tout à fait... et le vocabulaire autour de la vie sous marine est beaucoup plus léger que celui pour la voile dans Face au vent
en fait la trouvaille de cet animal n'est que le déclencheur pour bon nombre d'autres événements qui vont prendre place lors de cet été Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 12062
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Jim Lynch Empty Re: Jim Lynch

Message par Nightingale le Ven 2 Mar - 16:43

J'espère au moins que vous avez appris à faire des nœuds.  giggle

_________________
Quand je pense à tous les livres qu’il me reste à lire, j’ai la certitude d’être encore heureux. Jules Renard
Nightingale
Nightingale

Messages : 457
Date d'inscription : 09/12/2017
Age : 50
Localisation : Sur le bord de la marge

Revenir en haut Aller en bas

Jim Lynch Empty Re: Jim Lynch

Message par kenavo le Sam 3 Mar - 3:15

Razz

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 12062
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Jim Lynch Empty Re: Jim Lynch

Message par Aeriale le Sam 3 Mar - 9:27

@Nightingale a écrit:J'espère au moins que vous avez appris à faire des nœuds.  giggle
Ha ha, j'ai pas essayé  Jim Lynch 177985974

Déjà du mal à éviter de m'en faire dans les cheveux alors pour le reste :p
Aeriale
Aeriale

Messages : 4720
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Jim Lynch Empty Re: Jim Lynch

Message par Queenie le Sam 3 Mar - 9:43

Moi ça m'a quand même donné envie de virer en bateau (à ne rien faire d'autres que regarder la valse des marins me faire naviguer, tranquillement installée avec un cocktail et des grignoteries).

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 3662
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Jim Lynch Empty Re: Jim Lynch

Message par Liseron le Ven 21 Déc - 19:21

Jim Lynch Tzolzo24
Les Grandes marées

Les Editions Gallmeister auront  été pour moi la grande découverte de l'année avec la lecture de nombreux excellents romans, recommandés sur le forum ! Les Grandes marées s'ajoute aux autres et Miles, le jeune garçon dont il est question ici, vient rejoindre tous ces ados qui m'ont accompagnée ces derniers mois chez cet éditeur ou ailleurs : Lucy (P. Fromm), Caitlin (D. Vann), Franklin Starlight et Saul Indian Horse (R. Wagamese), Alex (T. Weesner) et Doug (G.D Schmidt). Les romanciers nord-américains sont vraiment bons quand il s'agit de décrire ce passage de l'enfance à l'âge adulte !
L’histoire : Myles, un garçon atypique, petit et maigrichon pour ses 13 ans, est passionné par l'océan et tout ce qui y vit. Il sort souvent de chez lui la nuit ou au petit matin pour explorer les plages de la baie de Puget Sound, dans l'état de Washington, et en rapporter de nombreuses petites bébêtes ! Mais un jour, il en découvre une très grosse, un gigantesque calamar échoué sur la plage. C'est le début d'une série d'autres découvertes et par-là même de sa célébrité ! Au cours de cet été Myles va grandir...à tous points de vue !
Les thèmes : l'adolescence, l'amitié, les premiers émois amoureux, la séparation des parents, la vieillesse, les maladies, l'océan, l'écologie, les médias, ce livre, très riche, en aborde beaucoup mais Jim Lynch les entremêle avec brio et beaucoup d'humour. Son jeune héros, quelque peu travaillé par ses hormones, pose cependant un regard très lucide sur le monde et les adultes. C'est remarquable de justesse et même si les descriptions de l'écosystème marin prennent beaucoup de place, on ne s'ennuie pas une minute !
La prochaine fois que j'irai à la mer, je regarderai un peu mieux ce qui grouille dans le sable !!

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 1302
Date d'inscription : 02/01/2017
Age : 58
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Jim Lynch Empty Re: Jim Lynch

Message par kenavo le Sam 22 Déc - 4:25

oooh, comme je suis contente de lire ton commentaire...
tu me donnes envie de le relire, tellement adoré ce livre I love you

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 12062
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Jim Lynch Empty Re: Jim Lynch

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum