William Maxwell

Aller en bas

William Maxwell Empty William Maxwell

Message par Nightingale le Dim 14 Jan - 10:25

William Maxwell A396

William Maxwell (1908-2000)

William Maxwell, grand maître oublié de la littérature américaine, est surtout connu pour son rôle de mentor en tant qu’éditeur du département fiction au New Yorker de 1936 à 1975.
Écrivain à la plume simple et sensible, il aborde les thèmes de l’enfance, de la famille et de la perte dans une œuvre souvent autobiographique.
Il a obtenu le National Book Award en 1982 pour Au revoir, à demain.

Œuvres :
- La feuille repliée - 1948
- Les miroirs du nord - 1953
- Au revoir, à demain - 1982
- Comme un vol d'hirondelles - 1987
Nightingale
Nightingale

Messages : 470
Date d'inscription : 09/12/2017
Age : 50
Localisation : Sur le bord de la marge

Revenir en haut Aller en bas

William Maxwell Empty Re: William Maxwell

Message par Nightingale le Dim 14 Jan - 10:46

William Maxwell Au_rev14


Au revoir, à demain (So long, see you tomorrow)

Au début des années 1920 à Lincoln, petite ville de l’Illinois, deux adolescents, William et Cletus, se lient d’amitié. William est le narrateur du roman.
Leur histoire est bouleversée lorsque survient un meurtre impliquant le père de Cletus, suite à un adultère.
Les deux adolescents se perdent de vue. Ils se croiseront quelques années plus tard dans le couloir d'un lycée. William n'ose pas reparler à son ami d'enfance.
Bien plus tard, devenu un vieil homme, il va reprendre le fil de cette histoire.

Pour reposer le décor de l'époque, William se fait le narrateur de l'histoire. Pour cela, il repart de son enfance, alors qu'il est seul avec son père suite au décès de sa mère. Il va en quelque sorte détricoter ce qui s'est passé, presque refaire l'enquête. Puis il lâche la narration pour nous faire vivre le quotidien de chaque personnage, tous pris dans la tourmente de ce fait divers.
Il reprend la narration vers la fin du roman.

J'ai adoré ce roman, d'une grande sensibilité et très habilement construit. Et l'écriture est vraiment très belle.
Un petit bijou qui se dévore... Wink


Pour l'anecdote, le résumé de l'histoire en 4ème de couverture est faux, ce qui parait incroyable.
En farfouillant sur le net, je vois que ce roman a précédemment paru aux éditions 10/18. Là aussi je trouve d'autres résumés, également faux !
A croire que personne ne l'a vraiment lu !... scratch
Nightingale
Nightingale

Messages : 470
Date d'inscription : 09/12/2017
Age : 50
Localisation : Sur le bord de la marge

Revenir en haut Aller en bas

William Maxwell Empty Re: William Maxwell

Message par Queenie le Dim 14 Jan - 10:56

Eh ben ton comm donne envie !

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 3721
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

William Maxwell Empty Re: William Maxwell

Message par Nightingale le Dim 14 Jan - 11:00

J'ai cru comprendre que Kenavo a lu deux autres romans de cet auteur.
Elle va pouvoir nous en parler ici...  Rolling Eyes

_________________
Quand je pense à tous les livres qu’il me reste à lire, j’ai la certitude d’être encore heureux. Jules Renard
Nightingale
Nightingale

Messages : 470
Date d'inscription : 09/12/2017
Age : 50
Localisation : Sur le bord de la marge

Revenir en haut Aller en bas

William Maxwell Empty Re: William Maxwell

Message par domreader le Dim 14 Jan - 11:02

J'aime beaucoup William Maxwell, j'avais lu il n'y a pas si longtemps que ça Comme Un Vol d'Hirondelles et je me promettais de lire la suite dont tu parles ici. Du coup ton commentaire me donne envie de retrouver cet écrivain.
Dès que j'ai le temps je posterai le commentaire que j'avais fait à l'époque.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 1315
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

William Maxwell Empty Re: William Maxwell

Message par domreader le Dim 14 Jan - 11:03

@Queenie a écrit:Eh ben ton comm donne envie !


Tu as Comme Un Vol d'Hirondelles en anglais quelque part chez toi !

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 1315
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

William Maxwell Empty Re: William Maxwell

Message par Nightingale le Dim 14 Jan - 11:07

Impatient de lire ton avis sur ce "Vol d'hirondelles"... Rolling Eyes

_________________
Quand je pense à tous les livres qu’il me reste à lire, j’ai la certitude d’être encore heureux. Jules Renard
Nightingale
Nightingale

Messages : 470
Date d'inscription : 09/12/2017
Age : 50
Localisation : Sur le bord de la marge

Revenir en haut Aller en bas

William Maxwell Empty Re: William Maxwell

Message par Queenie le Dim 14 Jan - 11:13

@domreader a écrit:
@Queenie a écrit:Eh ben ton comm donne envie !


Tu as Comme Un Vol d'Hirondelles en anglais quelque part chez toi !

Oh, alors je sais où il est !

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 3721
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

William Maxwell Empty Re: William Maxwell

Message par Nightingale le Dim 14 Jan - 11:17

Il y aurait donc ici des espions qui savent ce que les autres ont dans leurs bibliothèques ! affraid

_________________
Quand je pense à tous les livres qu’il me reste à lire, j’ai la certitude d’être encore heureux. Jules Renard
Nightingale
Nightingale

Messages : 470
Date d'inscription : 09/12/2017
Age : 50
Localisation : Sur le bord de la marge

Revenir en haut Aller en bas

William Maxwell Empty Re: William Maxwell

Message par Aeriale le Dim 14 Jan - 23:17

Ha ha!!! Vous êtes trop fortes! 

@Domreader sait tout de nous. Gaffe...William Maxwell 177985974
Aeriale
Aeriale

Messages : 4843
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

William Maxwell Empty Re: William Maxwell

Message par kenavo le Lun 15 Jan - 6:44

@Nightingale a écrit:J'ai cru comprendre que Kenavo a lu deux autres romans de cet auteur.
en effet, j'ai lu encore La feuille repliée et après avoir lu le commentaire de Domreader, Comme un vol d'hirondelles.

Dès qu'elle a le temps, elle peut nous mettre son commentaire sur ce fil Wink

concernant La feuille repliée, ma lecture date de trop longtemps pour en parler, il me reste des bouts d'histoires (atmosphère campus, amitié entre deux garçons), un souvenir d'une lecture agréable et il s'agit d'un auteur qui fait partie de ceux que je voudrais relire...

ce fil m'a donné envie de reprendre ses livres...

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 12372
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

William Maxwell Empty Re: William Maxwell

Message par domreader le Mar 16 Jan - 18:37

Comme Un Vol d'Hirondelles
They Came Like Swallows
William Maxwell
William Maxwell Hirond10  William Maxwell Swallo10

William Maxwell est de ces auteurs qui a une élégance naturelle de l’écriture, un style fluide et simple ou chaque mot est à sa place et en appelle un autre tout aussi normalement. Dans ce beau roman d’enfance qui se situe aux environs de 1918, il fait appel à des souvenirs épars, parfois doux et chauds comme des cocons lorsqu’il parle de sa mère ou parfois très douloureux ; on sent poindre une grande tendresse et une certaine douleur de ce passé révolu dont l’auteur conserve encore les cicatrices.

Un roman simple et magnifique, largement autobiographique qui m’a fait découvrir un bel écrivain. Ce livre en appellera certainement d’autres.

Voici l’extrait du poème de W.B Yeats qui était en exergue  et dont le début du premier vers forme le titre anglais :

They came like swallows and like swallows went,
And yet a woman’s powerful character
Could keep a swallow to its first intent;
And half a dozen in formation there,
That seem to whirl upon a compass-point.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 1315
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

William Maxwell Empty Re: William Maxwell

Message par Nightingale le Mar 16 Jan - 18:42

@domreader a écrit:
William Maxwell est de ces auteurs qui a une élégance naturelle de l’écriture, un style fluide et simple ou chaque mot est à sa place et en appelle un autre tout aussi normalement....

Tout à fait, je n'aurais su mieux dire à la lecture d'Au revoir, à demain.
Je note Comme un vol d'hirondelles pour une prochaine lecture. Wink
Nightingale
Nightingale

Messages : 470
Date d'inscription : 09/12/2017
Age : 50
Localisation : Sur le bord de la marge

Revenir en haut Aller en bas

William Maxwell Empty Re: William Maxwell

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum