Guðbergur Bergsson

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Guðbergur Bergsson

Message par kenavo le Jeu 18 Jan - 6:30



Guðbergur Bergsson est un écrivain islandais né à Grindavík le 16 octobre 1932.

Il est allé à l'université d'Islande puis à l'université de Barcelone pour apprendre la littérature.
Ce séjour en Espagne lui a permis de devenir l'un des meilleurs interprètes espagnol/islandais en Islande.

Son premier livre a été publié en 1961.


source et suite

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 10054
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guðbergur Bergsson

Message par kenavo le Jeu 18 Jan - 6:30


Il n'en revint que trois
Présentation de l’éditeur
Une ferme perdue en Islande, à des kilomètres du premier village, entre un champ de lave, des montagnes et des rivages désolés. Le ciel est vide et les visiteurs sont rares.

Mais l’écho de la Deuxième Guerre mondiale ne va pas tarder à atteindre ses habitants. Soudain soldats, déserteurs, espions débarquent, mais aussi radio, route, bordels et dollars. Puis viendront les touristes. L’ordre ancien vacille et ne se relèvera jamais.

Les personnages de Bergsson sont tout d’une pièce, rugueux et âpres comme la terre qui les a vus naître. Il y a ceux qui partent, ceux qui restent, ceux qui reviennent. Faut-il s’arracher à ce morceau de terre où rien ne pousse ? Ou guetter le renard en ignorant les secousses de l’histoire ?
Un texte sec et fort qui décrit le basculement brutal de l’Islande dans la modernité, les bégaiements de l’histoire, la force magnétique de certains paysages, qui sont comme des gardiens de la tradition familiale : nul n’y échappe.

Une histoire du peuple islandais du XXe siècle : le livre le plus fort et le plus remarquable de Gudbergur Bergsson, Fréttabladid
Je ne saurais plus dire ce qui m’a donné envie de lire ce roman. Je l’ai vu parmi les nouveautés et je pense que mon récent séjour au Groenland m’a donné envie de me retirer une fois de plus dans un de ces pays du nord.

Quel livre extraordinaire !

Le lecteur fait connaissance de pas mal de gens. Mais la plupart d’entre eux n’ont pas de noms, cela se réduit à «grand-mère», «grand-père», «les filles», «le fils»...
Un moyen de faire parabole avec cette histoire. En quelque sorte on ne va voir une partie d’un rôle qu’ils vont jouer. Ils restent « anonymes ».

Tout au long du livre, la plupart de ces protagonistes disparaissent, sans qu’on sache plus sur leur sort. Mais ce n’est pas dérangeant, en fin de compte, c’est l’histoire de l’Islande qui est au centre de ce récit et Bergsson arrive à happer son lecteur de la façon la plus sublime.

Par moment ce n’est que description de paysage, le train de vie dans cette ferme isolée… mais à partir de la moitié du livre, la IIème Guerre Mondiale se termine et la cadence devient plus dynamique. À partir de ce moment j’ai eu l’impression que les années filaient devant mes yeux.

Je ne saurais même pas trop expliquer pourquoi je suis tellement fascinée par cette histoire… mais c’est un fait : j’ai passé un moment trop fort en Islande… grand coup de cœur !

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 10054
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guðbergur Bergsson

Message par Arabella le Jeu 18 Jan - 10:26

Tu donnes envie. Je le note.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2853
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guðbergur Bergsson

Message par kenavo le Ven 19 Jan - 6:32

un livre qui pourrait te plaire, en effet...

je vais en tout cas lire d'autres de lui, tellement fascinée par sa façon de raconter son histoire...

malheureusement celui qui me tente le plus, Faðir og móðir og dulmagn bernskunnar, ses propres souvenirs d'enfances dans la pampa islandaise, n'est pas encore traduit en français, mais la version allemande est dispo Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 10054
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guðbergur Bergsson

Message par Arabella le Ven 19 Jan - 9:05

Evidemment....si celui-ci me séduit, il ne me restera plus qu'à voir ce que l'on trouve en polonais. ranting

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2853
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guðbergur Bergsson

Message par kenavo le Sam 20 Jan - 4:44

pour l'instant il y a trois livres traduits en français, dont ce dernier... on peut alors toujours espérer qu'on va continuer de le traduire Very Happy

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 10054
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guðbergur Bergsson

Message par Arabella le Sam 20 Jan - 8:33

Alors à la bibliothèque, ils ont les deux livres traduits de lui que tu n'as pas lus, et pas celui dont tu parles. eyebrow 

Je pense essayer un de ceux qu'ils ont et voir après.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2853
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guðbergur Bergsson

Message par kenavo le Sam 20 Jan - 12:54

il est tout nouveau, peut-être ils vont encore le recevoir au cours de l'année...
j'espère que les deux autres sont à la hauteur de celui que je viens de lire Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 10054
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guðbergur Bergsson

Message par Arabella le Sam 20 Jan - 18:57

Oui, s'il vient de sortir, il va mettre un peu de temps pour arriver en bibliothèque.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2853
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guðbergur Bergsson

Message par Nightingale le Ven 2 Fév - 18:35

Ah je suis bien content de lire un avis sur ce roman, que j'ai repéré, et qui est sur ma liste à découvrir.
Tu me donnes envie, Kenavo ! Smile

_________________
Quand je pense à tous les livres qu’il me reste à lire, j’ai la certitude d’être encore heureux. Jules Renard
avatar
Nightingale

Messages : 290
Date d'inscription : 09/12/2017
Age : 50
Localisation : Sur le bord de la marge

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guðbergur Bergsson

Message par kenavo le Ven 2 Fév - 19:04

on se retrouve souvent dans nos goûts pour la littérature américaine... je ne saurais pas le dire pour cet auteur, mais j'ai vraiment beaucoup aimé et je ne vois pas comment on ne pourrait pas apprécier Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 10054
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guðbergur Bergsson

Message par Nightingale le Dim 18 Fév - 11:57

@kenavo a écrit:
Par moment ce n’est que description de paysage, le train de vie dans cette ferme isolée… mais à partir de la moitié du livre, la IIème Guerre Mondiale se termine et la cadence devient plus dynamique. À partir de ce moment j’ai eu l’impression que les années filaient devant mes yeux.

Je l'ai terminé.
Autant j'aime la première partie, autant cette seconde moitié m'est apparue un peu déconcertante, pour me laisser finalement un sentiment mitigé sur l'ensemble.
Le moins qu'on puisse dire est que les relations entre chacun des personnages est d'une froideur assez glaçante. Une froideur glaçante, ça se dit, ça ? drunken
Seuls les rapports entre "le fils" et "le gamin" laissent entrevoir un peu d'humanité.

J'aime assez ce parti pris de l'auteur, qui consiste à nommer ses personnages "les gamines", "le fils", 'le gamin", etc.... Comme si le temps était figé malgré les années qui passent.

Bon ce ne sera qu'un demi coup de cœur pour moi. Wink
avatar
Nightingale

Messages : 290
Date d'inscription : 09/12/2017
Age : 50
Localisation : Sur le bord de la marge

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guðbergur Bergsson

Message par Aeriale le Dim 18 Fév - 17:19

@Nightingale a écrit:Le moins qu'on puisse dire est que les relations entre chacun des personnages est d'une froideur assez glaçante. Une froideur glaçante, ça se dit, ça ?
Very Happy
Ha ha oui, ça dit bien ce que cela veut dire. (On dit bien chaud bouillant!)

Pas sûre non plus que ce soit pour moi, j'ai parfois du mal avec les Islandais, ou la littérature du grand Nord en général.

Mais vous m'intriguez quand même. Et Kena est sous le charme, alors...?
avatar
Aeriale

Messages : 3933
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guðbergur Bergsson

Message par kenavo le Lun 19 Fév - 5:32

@Nightingale a écrit:Bon ce ne sera qu'un demi coup de cœur pour moi. Wink
après ma lecture j'ai lu plus d'un avis mitigé... cela ne m'étonne donc pas autant de voir un commentaire similaire Very Happy
je peux comprendre... et cela se montre une fois de plus: on ne peut pas aimer tous les même livres
je suis navrée que tu n'as pas eu un aussi bon moment de lecture que moi... parce que pour moi, cela va rester un grand coup de coeur, j'ai vraiment énormément aimé

@Aeriale a écrit:Pas sûre non plus que ce soit pour moi, j'ai parfois du mal avec les Islandais, ou la littérature du grand Nord en général.

Mais vous m'intriguez quand même. Et Kena est sous le charme, alors...?
ah oui, totalement sous le charme... si tu as l'occasion tu peux y jeter un oeil, mais sinon je ne saurais vraiment pas si tu vas aimer ou non Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 10054
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guðbergur Bergsson

Message par Nightingale le Jeu 1 Mar - 19:28

A bien y repenser, c'est quand même un roman qui ne laisse pas indifférent. La preuve, j'y repense et j'éprouve le besoin d'en reparler.
Je pense que cette seconde moitié du roman n'est pas moins bonne que la première. En fait, ce ressenti que j'ai eu - ce côté "déconcertant" - traduit bien ce qui se passe dans l'histoire des personnages qui, au fil des années perdent aussi leurs repères dans une époque qui évolue sans eux, ou à côté d'eux.
Le changement de rythme y est aussi pour quelquechose. Au début très lent, puis ensuite les années filent.
Non, finalement je pense que j'ai bien aimé. Et c'est quand même très original, tant sur les lieux et les époques évoqués, que sur le style adopté.

Parfois il faut laisser passer un peu de temps.... Wink
avatar
Nightingale

Messages : 290
Date d'inscription : 09/12/2017
Age : 50
Localisation : Sur le bord de la marge

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guðbergur Bergsson

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum