Haroldo Conti

Aller en bas

Haroldo Conti Empty Haroldo Conti

Message par kenavo le Sam 27 Jan - 7:27

Haroldo Conti A444

Haroldo Conti, dont Gabriel García Márquez a dit qu’il était l’un des plus grands écrivains argentins, est né en 1925 à Chacabuco, dans la province de Buenos Aires.

Enlevé dans la nuit du 4 au 5 mai 1976 par des hommes à la solde du pouvoir dictatorial, il est porté disparu depuis cette date.


Source : Editeur

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 12372
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Haroldo Conti Empty Re: Haroldo Conti

Message par kenavo le Sam 27 Jan - 7:27

Haroldo Conti Aa244
La ballade du peuplier carolin
Présentation de l’éditeur
" On pense généralement que les journées d'un arbre se ressemblent toutes. Surtout s'il s'agit d'un vieil arbre. Mais non. Une journée d'un vieil arbre est une journée du monde. "

Dans l'ombre bienveillante du peuplier carolin, les souvenirs affluent, les destins s'entrecroisent : l'oncle Agustín court comme un cheval fou pour essayer d'atteindre l'horizon, la belle señorita Lombardi fait tourner toutes les têtes, le señor Pelice transforme son amour en véritable feu d'artifice, Argimón rêve de voler comme un ange.

Dans cette ode lumineuse à l'amitié et à la vie, Haroldo Conti livre un combat acharné contre le temps et l'oubli, et célèbre avec une délicatesse infinie la mémoire de ces êtres chers qui jamais vraiment ne disparaîtront.
Après mon séjour récent en Argentine, j’avais envie de rester un peu plus longtemps.

Le hasard a bien fait les choses, je suis tombé sur ce commentaire et c’est un début de phrase qui m’a donné envie de découvrir ce recueil de nouvelles.

La beauté qui illumine ces pages est d’autant plus foudroyante qu’elle est sans cesse menacée par la vanité et le dérisoire

Cette beauté m’a saisie dès le début…

Il y a onze nouvelles dans ce livre dont les cinq premières sont regroupés sous le titre «La Ballade du peuplier carolin».

Bien qu’il s’agisse de nouvelles, le décor de ces histoires reste le même. Ainsi on a quand même l’impression de lire une sorte de roman dont seulement le personnage au centre change.

Ces textes font un peu plus que la moitié du livre et sont les plus beaux moments que j’ai lu ces derniers mois.

Des personnes à part, des situations extraordinaires, de très belles descriptions du paysage, des points forts concernant les saisons…

Quelle belle découverte…


_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 12372
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum