Einar Már Guðmundsson

Aller en bas

Einar Már Guðmundsson

Message par Arabella le Lun 23 Avr - 18:02

Einar Már Guðmundsson (1954 -     )




Romancier, poète et nouvelliste, Einar Már Guðmundsson est l’auteur d’une dizaine de romans, traduits en plus de vingt-cinq langues. Récompensé par de nombreux prix littéraires, il a notamment reçu le Nordic Council Literature Prize, la plus haute distinction décernée à un écrivain des cinq pays nordiques, l’Íslensku bókmenntaverðlaunin, le plus prestigieux prix littéraire d’Islande, et le Swedish Academy Nordic Prize – dit « le petit Nobel » – pour l’ensemble de son œuvre.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2796
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Einar Már Guðmundsson

Message par Arabella le Lun 23 Avr - 18:04

Les chevaliers de l'escalier rond


Johann, un petit garçon islandais de 6-7 ans est le narrateur de ce récit. Il nous conte quatre jours de sa vie, avec ses joies, ses soucis, ses rêves, ses jeux. Et puis surtout il y a ses copains, Oli, Jon, Garðar et tous les autres avec lesquels il joue, se bagarre, établit des règles qui vont à l'encontre des règles des adultes.

Tout commence très mal. Johann a l'idée de donner un coup de marteau arrache-clou de son père sur la tête d'Oli. Et pas seulement sa mère le débusque dans la cave avec la tapette à tapis mais Oli annule l'invitation qu'il lui avait faite de venir à son anniversaire dans deux jours. Et cela est inacceptable, car les anniversaires d'Oli sont les plus réussis de la bande, grâce notamment à son oncle qui est dans la police, sportif émérite, dont la photo figure régulièrement dans le journal et qui permet aux gamins de toucher ses muscles. Johann échafaude des plans pour venir quand même à ce prodigieux anniversaire, et finit par promettre à Oli de lui apporter le fameux marteau, pour qu'il puisse à son tour lui en asséner un coup sur la tête.

Einar Mar Guðmundsson nous livre un savoureux récit de l'enfance, directement par la bouche de son jeune héros, ce qui permet un récit haut en couleurs, plein de drôlerie, puisque Johann a une logique bien à lui, propre à un enfant de son âge, et qu'il nous dit très sérieusement des choses qui nous apparaissent amusantes voire carrément loufoques. Mais en même temps cet univers n'a rien de mièvre, le monde de l'enfance peut être très cruel, les rapports de force et la violence y sont très présents, comme d'ailleurs dans le monde des adultes dont Johann nous donne par moment un tableau sans complaisance, puisqu'il n'a pas la notion de ce qui se dit ou pas et donc il rapporte tout ce qu'il voit.

L'écriture est originale, elle essaie de suivre la spontanéité de la pensée de Johann, il y a par moment des courtes phrases lorsqu'il a peur ou qu'il est énervé, et lorsqu'il se raconte des histoires, la phrase s'allonge, se complexifie et arrive à rendre une partie de la poésie des rêveries enfantines.

C'est donc un roman réussi, et un vrai plaisir de lecture. Je ne pense pas néanmoins qu'il s'agisse d'un livre complètement abouti. La façon de s'exprimer de Johann ne correspond par moments vraiment pas à un enfant de son âge, par exemple par le vocabulaire employé. de même la trame romanesque n'est pas non plus complètement convaincante, ce qui est plus intéressant, ce sont les petites scènes de tel ou tel événement, et là il y a des véritables perles, comme le fameux anniversaire, mais l'enchaînement des événements entre eux n'est pas tout à fait maîtrisé à mon sens.

Il est vrai qu'il s'agit d'un premier roman (paru il y a 25 ans en Islande).

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2796
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Einar Már Guðmundsson

Message par Arabella le Lun 23 Avr - 18:05

Les anges de l'univers


Il s'agit d'un récit à la première personne, que nous fait Páll Olafsson, il nous raconte sa vie, en commençant par ses parents, le jour de sa naissance qui est aussi le jour dans lequel l'Islande est entrée dans l'Otan, son enfance, et puis son entrée progressive dans la folie, puis sa vie rythmée par ses séjours à l'hôpital de Kleppur. Une vie remplie de souffrance, de crises où il perd le contact avec la réalité, entrecoupées de périodes où cette réalité n'est que trop sensible, où le regard des autres, des gens normaux, le renvoie à la maladie et à son inadaptation.

Une vie d'errance, entre la rue, les foyers, quelques séjours en famille qui se terminent toujours mal et puis bien sûr l'hôpital, voire la prison. Et la solitude, l'incapacité des gens, même les parents les plus proches à comprendre ce qu'il vit. Même si il y a les autres malades, ceux qui comme lui ont des moments de lucidité, qui ne font que rendre plus terrible la maladie et ses manifestations, ces moments où ils s'échappent à eux-mêmes et perdent tout contrôle. Mais la folie de chacun est une expérience individuelle, inaccessible même à ceux qui en souffrent, car il y a toujours une logique propre à chacun, incompréhensibles aux autres.

Un livre sombre, désespéré, d'autant plus noir que l'écriture de Gudmundsson est belle, et lumineuse, d'une grande légèreté et poésie, cela rend d'autant plus noire la réalité sans espoir vécue par Páll, à laquelle aucune issue n'est possible. Une lecture bouleversante.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2796
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Einar Már Guðmundsson

Message par Arabella le Lun 23 Avr - 18:09

Le testament des gouttes de pluie


Einar Már Guðmundsson a écrit quelques romans, mais il est aussi poète. C'est particulièrement sensible dans ce livre, qui ne suit pas d'intrigue, de progression romanesque. Il s'agit de pages qui évoquent des personnages, certains récurrents, d'autres plus épisodiques, quelque part à Reykjavik, surtout une nuit d'orage. La réalité se mêle à l'imaginaire, nous suivons un pasteur et sa femme, ainsi que d'autres habitants du quartier, mais aussi des apparitions, des cauchemars, des prémonitions.

C'est un livre assez désarçonnant, un peu décousu. Certaines pages sont très séduisantes, grâce à une belle langue, une écriture évocatrice. Mais à force de passer d'un personnage à un autre, d'une scène à une autre, j'avoue m'être un peu perdue, et avoir décroché par moments. Il m'a manqué d'un fil conducteur, une architecture d'ensemble, qui m'aurait donné la sensation que l'auteur savait réellement où il souhaitait aller. Là cela ressemble vraiment trop à des errements quelques peu désordonnés. Et ce manque de trame fait que j'ai ressenti les personnages comme trop désincarnés, évanescents, pour pouvoir m'y intéresser vraiment. En même temps, l'aspect fantastique, fantasmagorique, n'est pas assez développé au final pour donner une sorte de compensation.

J'ai été plus séduite par d'autres livres de l'auteur, celui-ci m'a un peu laissée sur le bord du chemin.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2796
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Einar Már Guðmundsson

Message par kenavo le Mar 24 Avr - 6:31

hm... intéressant tout ça, merci pour ce fil
j'avais noté Les anges de l'univers mais ce que tu dis de Le testament des gouttes de pluie est tentant...
tu sais que j'aime bien le décousu Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 9404
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Einar Már Guðmundsson

Message par Arabella le Mar 24 Avr - 8:41

Il en faut pour tous les goûts... Wink

Au final, mon préféré aura été pour l'instant son premier, Les chevaliers de l'escalier rond.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2796
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Einar Már Guðmundsson

Message par Aeriale le Mar 24 Avr - 8:46

Tu as l'air aussi marquée par Le testament des gouttes de pluie. C'est peut-être celui qui me tenterait le plus.

Au contraire de Kenavo, je n'aime pas spécialement le décousu en littérature, surtout s'il rend les personnages trop flous :-)
avatar
Aeriale

Messages : 3691
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Einar Már Guðmundsson

Message par Arabella le Mar 24 Avr - 11:38

En fait, j'avais commencé par Les chevaliers de l'escalier rond, lorsque j'ai lu Les anges de l'univers, qui est peut-être le plus abouti (enfin parmi ceux que j'ai lu) j'avais eu la sensation qu'il utilisait un peu les mêmes techniques d'écriture, j'avais retrouvé un peu les mêmes procédés. Dans Le testament des gouttes de pluie, il part dans quelque chose un peu autre, en essayant moins de coller à ce qu'est censé être un roman, avec une trame, un récit. C'est sans doute plus personnel, et plus proche de la poésie, qu'il pratique par ailleurs, mais j'avoue avoir eu plus de mal à le suivre.

S'il y en a un à lire, c'est sans doute Les anges de l'univers, qui a une thématique forte, et bien menée. Un nouveau vient juste de sortir, Les rois d'Islande, je crois que Marc voulait le lire.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2796
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Einar Már Guðmundsson

Message par Aeriale le Mar 24 Avr - 19:51

@Arabella a écrit:S'il y en a un à lire, c'est sans doute Les anges de l'univers, qui a une thématique forte, et bien menée.
Oui...Excuse moi, j'ai confondu les titres. Je voulais citer celui ci en fait, dont tu disais avoir été très touchée!

Merci de repréciser :-)
avatar
Aeriale

Messages : 3691
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Einar Már Guðmundsson

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum