Éric Faye

Aller en bas

Éric Faye

Message par Pia le Dim 8 Juil - 14:42



Éric Faye, né le 3 décembre 1963 à Limoges, est un écrivain Français, lauréat notamment du grand prix du roman de l'Académie française en 2010.

Bibliographie:

-Ismail Kadaré, Prométhée porte-feu, essai
-Entretiens avec Ismail Kadaré
-Dans les laboratoires du pire, essai
-Le Général Solitude
-Le Sanatorium des malades du temps, essai 
-Parij
-Je suis le gardien du phare, nouvelles 
-Le Mystère des trois frontières
-Croisière en mer des pluies
-Les Lumières fossiles et Autres Récits, nouvelles
-Les Cendres de mon avenir
-Quelques nobles causes pour rébellions en panne, nouvelles
-La Durée d'une vie sans toi
-Mes trains de nuit, récit 
-Un clown s'est échappé du cirque, nouvelles
-Le Syndicat des pauvres types
-Billet pour le pays doré, nouvelle
-Passager de la ligne morte, nouvelle
-L'Homme sans empreintes
-Nous aurons toujours Paris, récit
-Quelques nouvelles de l'homme, illustré par Laurent Dierick, nouvelles
-Nagasaki
-En descendant les fleuves - Carnets de l'Extrême-Orient russe, avec Christian Garcin
-Devenir immortel, et puis mourir, nouvelles
-Somnambule dans Istanbul, récit
-Malgré Fukushima, journal
-Une si lente absence, avec Xavier Voirol
-Il faut tenter de vivre
-Éclipses japonaises 
-Dans les pas d'Alexandra David-Néel, avec Christian Garcin
avatar
Pia

Messages : 106
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 50
Localisation : Utrecht

Revenir en haut Aller en bas

Re: Éric Faye

Message par Pia le Dim 8 Juil - 14:46



Antoine Blin est un employé des postes qui vit dans un petit deux pièces qu’il trouve miteux. Il n’a pas de petite amie, pas d’amis. Il a bien un vieil ami d’enfance qui lui demande de garder sa maison quand il part “faire le vietnam” mais qui se garderait bien de rester plus d’une demi-heure quand il l’invite, ou de boire le vin qu’il a acheté avec empressement. Et puis, il y a cette odeur qu’il transporte partout avec lui, qui l’insupporte et qu’il essaie de cacher. Un jour, il se fait remarquer par André Denner qui lui propose de faire partie de “l’association des pauvres types”. Mais que choisir quand une grande chaine lui propose tout ce dont il avait rêver, la condition étant d’apparaitre à l’écran comme “Monsieur tout le monde”.

Histoire drôle et triste qui sonde avec humour et légèreté certains thèmes qui nous inquiètent comme, la solitude, la poursuite des possessions matérielles à tout prix, la compétition, le voyeurisme, et l’étalage pour accéder à un semblant de confiance en soi.
avatar
Pia

Messages : 106
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 50
Localisation : Utrecht

Revenir en haut Aller en bas

Re: Éric Faye

Message par Aeriale le Dim 8 Juil - 19:59

Merci @Pia! J'avais lu Nagasaki de lui, j'avais bien aimé. Je me souviens d'une impression de flou, d'étrangeté. De solitude aussi, ce qui parait ressortir de celui-ci

Je le note, il m'intéresse :-)
avatar
Aeriale

Messages : 3937
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Éric Faye

Message par domreader le Lun 9 Juil - 11:13

Moi aussi !! Pour la rentrée.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
avatar
domreader

Messages : 1124
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Éric Faye

Message par Aeriale le Lun 9 Juil - 12:49

J'ai retrouvé mon commentaire (de 2012)

Nagasaki






Clandestine depuis un an. Il s’étonnait de voir des aliments disparaître de sa cuisine : un quinquagénaire célibataire des quartiers sud a installé une caméra et constaté qu’une inconnue déambulait chez lui en son absence.

Ce court roman (on croirait presque un songe s'il n'était pas tiré d'un fait réel) m'a fait penser à un texte de Murakami ( le passage de la nuit ) où à un moment le personnage se dédouble et voit au travers de l'écran son quotidien qui s'étale devant lui, et sur la fin à une BD de Taniguchi (Quartiers lointains) où le héros retourne à la recherche des quartiers qu'il a connus autrefois. Des thèmes bien japonisants en somme, et au travers de ces deux voix nippones (la victime et l'intruse) il m'a semblé ressentir un peu l'âme de ce pays. Anonymat, solitude, enfermement, la nostalgie due à une perte de repères, et ce qui en découle, les rêves d'un autre soi.

Nagasaki est donc troublant car il joue à la fois sur l'intrigue (qui donc est cette inconnue?) et sur le décalage qui en résulte une fois la clandestine démasquée. A peine la police avertie, ce personnage solitaire regrette son geste et imagine la vie de cette femme sans ressources, oubliée du monde aussi, et qui aurait tout autant bien pu être une amante ou une compagne, quelqu'un avec qui partager sa morne existence, pourquoi pas.

C'est triste, profondément triste même, car il finit sur un silence et deux solitudes qui ne se croisent même pas. Il y a pourtant une belle réflexion sur l'image que l'on reflète au travers d'un autre regard (certaines y ont vu une métaphore du Japon replié sur lui-même, comme cette femme dans le placard) mais dommage que l'auteur n'ait pas plus exploité ce point de rencontre des deux protagonistes. La lettre qu'elle lui adresse- assez poignante- reste sans réponse, on ne saura rien de leur destinée et là encore le vide s'installe. Mais il repose en fait sur ce mince équilibre, sur le rapport à l'autre, indéterminé, mystérieux, et finalement sans doute doit il rester ainsi, en suspens exactement (comme dans les films de Sofia Coppola drunken )
avatar
Aeriale

Messages : 3937
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Éric Faye

Message par domreader le Lun 9 Juil - 19:36

Je regarderai à la médiathèque. Ca m'intrigue.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
avatar
domreader

Messages : 1124
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Éric Faye

Message par Epi le Mar 10 Juil - 21:16

@Pia a écrit:
Ah ! Je vais peut-être me le noter pour la rentrée celui-ci !

_________________
Let It Be
avatar
Epi

Messages : 1898
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Éric Faye

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum