Jorn Riel

Aller en bas

Jorn Riel

Message par Queenie le Dim 11 Nov - 10:14




Jørn Riel est né en 1931 au Danemark. En 1950, il s’engage dans les expéditions du Dr Lauge Koch pour le nord-est du Groenland et y reste seize ans. Il en rapporte une bonne vingtaine d’ouvrages parmi lesquels la série des « Racontars arctiques », et des trilogies : La Maison de mes pères et Le Chant pour celui qui désire vivre. Après un détour chez les Papous dans La Faille, Jørn Riel est revenu au Groenland avec Le Canon de Lasselille, La Circulaire et une nouvelle trilogie, Le Garçon qui voulait devenir un être humain. Jørn Riel a reçu le Grand Prix de l'Académie danoise en 2010. Il vit aujourd’hui en Malaisie.


_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
avatar
Queenie

Messages : 3141
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jorn Riel

Message par Queenie le Dim 11 Nov - 10:17

Je profite de la sortie de l'intégrale de l'adaptation des Racontars Arctiques pour créer le fil sur Jorn Riel. Parfaite lecture d'hiver !



Des histoires très bien adaptées, à plonger dans cet univers glacial, rude, où les hommes sont à moitié fous à moitié poétiques. Avec des histoires d'un quotidien de solitude où l'absurde et le cocasse file des frissons de sourire.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
avatar
Queenie

Messages : 3141
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jorn Riel

Message par Queenie le Dim 11 Nov - 10:23

Et un avis de lecture qui remonte de 2012, sur le premier volume des Racontars :

La vierge froide et autres racontars.

(1997. Trad Suzanne Juul et Bernard Saint-Bonnet)


Le Groenland, la neige, le vent, la solitude, l'alcool distillé, les peaux de bêtes, les chiens, et des ours.
Des hommes bourrus, solitaires, et avec un certain esprit de clan.
Des situations dangereuses, tristes, poétiques, avec toujours une pointe d'humour et de folie.

A se pelotonner au coin du feu, en dévorant du poisson frais ou un bon gros morceau de barback.

Y'a de l'âme humaine dans ces récits, cette chaleur qui éclaire les paysages d'une beauté simple, qui réunit autour d'une table des trappeurs assoiffés et affamés.

Un côté fantastique avec la séparation d'avec le Monde d'En Bas, dont ils ne savent plus grand chose, dont ils se méfient, dont ils se moquent gentiment, et dont certains aspects leur manque (les femmes !).

Des personnages incroyables, presque mystiques, mythologiques, que j'avais furieusement envie de rejoindre autour d'un verre pour les écouter me raconter ces improbables (?) histoires.
Incroyable comme le grave fait sourire, comme le lourd devient léger, sans pour autant alléger les choses jusqu'à l'indifférence.

La petite graine de folie de Jorn Riel empêche de tomber dans un pathos attendrissant, tout en parvenant à nous les rendre attachants et fragiles les personnages. Puis. Pouf. Paf. Bim. On passe à autre chose. On laisse le temps, la solitude faire leur œuvre et tout se remet en place tout seul. Avec ce respect du silence et de ne pas trop se mêler de la vie de son voisin tant qu'il n'est pas en danger (j'ai beaucoup aimé le marchandage autour de la fille imaginaire. Un truc complètement exagéré, énorme, drôle, mais qui renferme toute la douleur d'une vie sans amour, sans sexualité, sans tendresse. Et Jorn Riel conclut et passe à autre chose. ça a un côté frustrant, mais ça sauve les textes de la lourdeur).

J'aime bien aussi le côté discret et respectueux : quand ils sentent que des trappeurs sont plus isolés que d'habitude, ne se montrent vraiment pas, personne ne va les déranger, on attend juste qu'ils reviennent. Que le temps fasse son affaire et que les choses se remettent à leur place.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
avatar
Queenie

Messages : 3141
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jorn Riel

Message par domreader le Dim 11 Nov - 18:41

Oui Jorn Riel est une lecture bien sympathique !!

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
avatar
domreader

Messages : 1124
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jorn Riel

Message par kenavo Hier à 6:08

depuis le temps qu'il se trouve sur ma LAL... ce serait le moment de tenter un de ses racontars Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 10054
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jorn Riel

Message par Queenie Hier à 8:15

Oui ! Surtout que l'hiver arrive ! Et ça donne le sourire !

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
avatar
Queenie

Messages : 3141
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jorn Riel

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum