Anaïs Barbeau-Lavalette

Aller en bas

Anaïs Barbeau-Lavalette Empty Anaïs Barbeau-Lavalette

Message par kenavo le Jeu 3 Jan - 6:21

Anaïs Barbeau-Lavalette Aaa23

Anaïs Barbeau-Lavalette est une réalisatrice, scénariste et romancière québécoise née en 1979 à Montréal.


source et suite

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 12858
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Anaïs Barbeau-Lavalette Empty Re: Anaïs Barbeau-Lavalette

Message par kenavo le Jeu 3 Jan - 6:22



Anaïs Barbeau-Lavalette Aa247
La femme qui fuit
Présentation de l’éditeur
Elle s'appelait Suzanne Meloche. Était aux côtés de Borduas, Gauvreau et Riopelle quand ils signent le Refus global en 1948. Fonda une famille avec le peintre Marcel Barbeau. Abandonna très tôt ses deux enfants.

Afin de remonter le cours de la vie de sa grand-mère, qu’elle n’a pas connue, l'auteur a engagé une détective privée et écrit à partir des indices dégagés.

À travers ce portrait de femme explosive, restée en marge de l'histoire, Anaïs Barbeau-Lavalette livre une réflexion sur la liberté, la filiation et la création d’une intensité rare et un texte en forme d’adresse, directe et sans fard, à celle qui blessa sa mère à jamais.

Un ouvrage incandescent de beauté. Divisé en courts chapitres comme autant de petits poèmes, polaroïds d'une époque, La Femme qui fuit raconte notre histoire à toutes. Geneviève Patterson,Châtelaine.

Un livre émouvant entre réalité historique et pure fiction. Mario Cloutier, La Presse.

Prix des libraires du Québec 2016.
En voilà une autre découverte à cause de mon envie de rester encore au Québec Wink

Et c’est un vrai grand coup de cœur ! Quelle vie, quel témoignage, quel portrait Anaïs Barbeau-Lavalette a écrit sur sa grand-mère.

Une vraie bombe.

Cela explose dans tous les sens. Un style en staccato, des phrases courtes, l’auteur prend le point de vue de cette femme qu’elle n’a jamais connue. Mais elle s’y glisse dans sa peau. On la ressent, on la voie, on la sent.

Je suis toujours admirative quand des auteurs arrivent à restituer des personnes ayant vécues de la sorte qu’on les croit devant soi.

Dans ce livre, on rencontre vraiment Suzanne Meloche et c’est passionnant de découvrir sa vie tout à fait à part.

Extra drunken
 
Anaïs Barbeau-Lavalette A21

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 12858
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Anaïs Barbeau-Lavalette Empty Re: Anaïs Barbeau-Lavalette

Message par kenavo le Jeu 3 Jan - 6:22

Extrait

Une prairie, vaste, sous un ciel orageux. Debout, une femme. Elle est en train de prendre racine.
C'est douloureux.
Elle creuse un trou. Qu'elle veut profond.
La femme, c'est ma mère.
Qui jette tes cendres dans la terre.
Une poignée de toi lui échappe et s'envole au vent. Elle redouble d'ardeur. Tu ne te sauveras pas.
Ta fille te plante derrière chez elle, dans ce champ immense qu'elle connaît par cœur, dans l'espace qui accueille ses promenades matinales.
Le ciel noir au-dessus d'elle vous avale.
Sous la pluie elle s'acharne. Elle te mêle à sa terre.
Là où elle saura te trouver.
C'est fini.
Tu ne pourras plus t'enfuir.

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 12858
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Anaïs Barbeau-Lavalette Empty Re: Anaïs Barbeau-Lavalette

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum