Jenny Zhang

Aller en bas

Jenny Zhang Empty Jenny Zhang

Message par kenavo le Mer 23 Jan - 3:44

Jenny Zhang Aa252

Jenny Zhang est née à Shanghai en 1983 et a grandi à New York où elle a rejoint ses parents à l’âge de quatre ans.

Elle est diplômée de Stanford et a publié deux livres de poèmes et un recueil d’essais.

Âpre Cœur est son premier roman.


Source: Editeur

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 13608
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Jenny Zhang Empty Re: Jenny Zhang

Message par kenavo le Mer 23 Jan - 3:44

Jenny Zhang Aaa27/ Jenny Zhang Aaaa17
Sour Heart / Âpre Cœur
Présentation de l’éditeur
Elles ont 7 ou 9 ans à New York. Elles s’appellent Christina, Lucy, Frangie ou Annie…
Elles partagent des lits à punaises et des parents chinois qui luttent chaque jour pour les nourrir, leur payer l’école et les faire grandir dans le rêve américain. C’est leurs voix qui nous parlent, spontanées, crues, bouleversantes, elles racontent une enfance dans les marges, le racisme et la violence quotidienne, et l’amour immense des parents qui les protège et les étouffe.
C’est ainsi qu’elles apprennent à sortir de l’enfance avec une audace et une soif de vivre qui éclatent à chaque page.
Des gamines inoubliables qui font valser les clichés de la littérature d’immigration, dans ce premier roman d’une énergie folle qui laisse le lecteur étourdi.
Après la première nouvelle j’ai eu l’idée d’avoir trouvé un autre coup de cœur pour 2019… après la deuxième j’avais plutôt envie de fermer ce livre et ne plus jamais y revenir…

Après ma déception concernant Claire-Louise Bennett, je ne voulais pas croire que j’étais en train d’enchaîner les flops 2019.

A ce moment les commentaires pleins de louanges commençaient d’apparaître sur la toile et je me suis dit que je pouvais lui donner au moins encore une chance.

Ainsi je suis arrivée à la fin, pas tout à fait enthousiaste mais certainement pas déçue.

Je vois tous les bons côtés dont les commentaires élogieux parlent.

Jenny Zhang est une voix nouvelle dans la littérature américaine, une qui n’a pas peur de montrer le revers de la médaille du rêve américain.

Dans ce sens, ses histoires sont souvent crues, sans fioritures et très franches.

Faut pas avoir peur de s’engager dans ce monde à part de cette jeune femme.

Une découverte qui m’a conquise peu à peu et qui m’a certainement donnée envie de suivre de près la suite de cette auteure.

Jenny Zhang A130


Dernière édition par kenavo le Dim 24 Mar - 5:23, édité 1 fois

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 13608
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Jenny Zhang Empty Re: Jenny Zhang

Message par Queenie le Mer 23 Jan - 9:09

J'en ai entendu parler - en louanges - deux fois hier.
Je m'apprêtais à tenter l'expérience.
Maintenant j'hésite !

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 4035
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Jenny Zhang Empty Re: Jenny Zhang

Message par kenavo le Mer 23 Jan - 9:31

@Queenie a écrit:Maintenant j'hésite !
oh non, surtout pas, pendant ma lecture j'ai pensé à toi. il devrait te plaire

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 13608
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Jenny Zhang Empty Re: Jenny Zhang

Message par Queenie le Mer 23 Jan - 21:02

@kenavo a écrit:
@Queenie a écrit:Maintenant j'hésite !
oh non, surtout pas, pendant ma lecture j'ai pensé à toi. il devrait te plaire

Ahah !

je vais voir ça

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 4035
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Jenny Zhang Empty Re: Jenny Zhang

Message par Queenie le Sam 23 Mar - 10:27

J'ai commencé.
Laborieusement lu la première histoire (j'avais pas compris que c'était des nouvelles).
J'entame la deuxième, que je trouve encore assez laborieuse.

Je n'aime pas ce style cru et comme en surface.
La scène finale des quatre enfants essayant l'acte sexuel, par contre, est puissante. Troublante. Gênante.
Mais le style j'ai du mal.
Pourtant j'en ai lu des livres (et adoré) avec un style cru, violent, frontal... Là, je n'arrive pas à mettre le doigt sur ce qui ne passe pas...

Je continue un peu.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 4035
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Jenny Zhang Empty Re: Jenny Zhang

Message par kenavo le Dim 24 Mar - 5:30

finalement il semble que tu aurais mieux fait d'hésiter quand même Wink
@Queenie a écrit:Laborieusement lu la première histoire (j'avais pas compris que c'était des nouvelles).
alors cela commence vraiment mal, c'est celle que j'ai trouvé être la meilleure du lot...
et oui, ce sont des nouvelles, mais tu vas voir apparaître (même si seulement parfois qu'en une phrase) d'autres personnages des autres histoires... ainsi cela ne forme pas un roman, mais une image de cette communauté d'immigrants...

@Queenie a écrit:Mais le style j'ai du mal.
Pourtant j'en ai lu des livres (et adoré) avec un style cru, violent, frontal... Là, je n'arrive pas à mettre le doigt sur ce qui ne passe pas...
et je pensais que c'était moi qui n'arrivait pas avec ce style cru... si toi tu te heurtes, il y a décidémment quelque chose qui cloche...

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 13608
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Jenny Zhang Empty Re: Jenny Zhang

Message par Queenie le Lun 25 Mar - 8:31

J'ai lu 3 histoires.
Le style varie légèrement, pas tellement.

En fait, je crois avoir mis le doigt sur ce qui fait que je n'arrive pas à entrer dedans : il n'y a aucune description de rien ! Tout est raconté à travers le regard d'une personne (pour les trois lues, le regard d'une enfant), et ça ressemble un peu à un journal intime. Des ressentis, des mots jetés sur le papier, sans recul, sans poser les choses les ambiances.

C'est un style, et qui a ses atouts, mais ça n'a pas l'air d'être pour moi.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 4035
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Jenny Zhang Empty Re: Jenny Zhang

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum