Amor Towles

Aller en bas

Amor Towles Empty Amor Towles

Message par kenavo le Sam 2 Fév - 4:15

Amor Towles Aa519

Amor Towles, né en 1964 à Boston au Massachusetts, est un écrivain américain.


source et suite

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 13608
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Amor Towles Empty Re: Amor Towles

Message par kenavo le Sam 2 Fév - 4:15

commentaire de 2012

Amor Towles Aaa420 / Amor Towles Aaaa324
Rules of Civility / Les règles du jeu
Présentation de l’éditeur
Véritable phénomène d'édition aux Etats-Unis, le premier roman d'Amor Towles est un vibrant hommage au New York flamboyant de la fin des années 30, où les hommes avaient la mélancolie des héros de Fitzgerald et les femmes l'esprit des héroïnes de George Cukor.
Dactylo dans un grand cabinet juridique de Wall Street, Katey Kontent dissimule soigneusement ses origines. Intelligence mordante, nerfs d'acier, ambition, cette fille d'immigrés russes de Brooklyn s'est fixé comme objectif de rejoindre un jour les cercles dorés de Manhattan. Et l'aristocratique et séduisant banquier Tinker Grey, rencontré un soir de réveillon, va indirectement lui en ouvrir les portes avant de disparaître. Plus tard, le hasard remettra Tinker sur le chemin d'une Katey qui n'ignore alors plus rien des impitoyables règles du jeu.

« Un premier roman époustouflant, une voix qui tient de Francis Scott Fitzgerald et de Truman Capote mais a su trouver son identité. »
Publishers Weekly
Lors de la parution de ce livre, la couverture ne pouvait pas m’échapper (il s’agissait de la même que pour la version française, j’en ai utilisé une autre pour ouvrir ce fil), mais le résumé que j’avais trouvé à ce moment ne me donnait pas trop envie de lire ce livre.
Récemment j’ai retrouvé une mention pour ce livre en contexte avec « le New York des années 30 » et là, je ne pouvais naturellement pas résister d’aller voir de plus près. Et cela a valu la peine !
Amor Towles Aa520

Le livre s’ouvre en 1966 quand Katey visite l’expo de Walker Evans The Passengers, série de photos qu’il a pris lors des années 1930 dans le métro new yorkais. Elle reconnait Tinker sur deux des photos et se rappelle sa rencontre avec lui lors de la soirée du nouvel an 1937.
On retourne alors avec Katey dans le temps et la retrouve lors de cette année 1938 qui va changer non seulement sa vie mais aussi celle de la plupart des gens qui se trouvent à ce moment à ses côtés.
Amor Towles Aaa421

L’écriture est fluide et l’histoire bien menée. Cela m’a rappelé par moment Dawn Powell, éventuellement aussi Dorothy Parker. Les critiques parlent de Francis Scott Fitzgerald, je ne pourrais pas le dire, je ne le connais pas assez pour en juger.
De mes lectures récentes, ce livre est un peu dans la verve de Katherine Mosby.
Certes il n’a pas réinventé le monde avec ce livre, mais il reste qu’il s’agit d’un bel portrait de cette ville dans les années 30, l’Amérique qui sort peu à peu de la crise de 29 et dont la « jeunesse dorée » ne semble faire autre chose que de célébrer une fête après l’autre. Au moins un martini attend le lecteur à chaque page.
Amor Towles Aaaa325

Concernant des commentaires négatifs que j’ai lu du côté français, il y a apparemment la traduction qui n’est pas trop réussie, je ne pourrais pas en juger, je l’ai lu en anglais et du côté de l’écriture il n’y a rien à dire, c’est vraiment très bien. Des dialogues et un esprit tout à fait charmant.
Et puis il y a l’argument qui peut tuer : « Il ne se passe rien » et oui, si on s’attend à un roman d’action, ce n’est vraiment pas le livre qui va faire votre plaisir, mais quand il s’agit de traverser New York, boire ici et là un Martini et se voir confronté à divers problèmes du cœur qui vont se résoudre tous avec un tournant imprévisible, c’est une bonne lecture !
Amor Towles A105

Ces photos de Walker Evans, de la série The Passengers, sont aussi reproduites dans le livre, ils coupent les 4 saisons d'une année

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 13608
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Amor Towles Empty Re: Amor Towles

Message par kenavo le Sam 2 Fév - 4:17

Amor Towles Aa521 / Amor Towles Aaa422
A Gentleman in Moscow / Un gentleman à Moscou
Présentation de l’éditeur
Au début des années 1920, le comte Alexandre Illitch Rostov, aristocrate impénitent, est condamné par un tribunal bolchévique à vivre en résidence surveillée dans le luxueux hôtel Metropol de Moscou, où le comte a ses habitudes, à quelques encablures du Kremlin. Acceptant joyeusement son sort, le comte Rostov hante les couloirs, salons feutrés, restaurants et salles de réception de l’hôtel, et noue des liens avec le personnel de sa prison dorée   – officiant bientôt comme serveur au prestigieux restaurant Boyarski –, des diplomates étrangers de passage – dont le comte sait obtenir les confidences à force de charme, d’esprit, et de vodka –, une belle actrice inaccessible – ou presque ¬–, et côtoie les nouveaux maîtres de la Russie. Mais, plus que toute autre, c’est sa rencontre avec Nina, une fillette de neuf ans, qui bouleverse le cours de sa vie bien réglée au Metropol.
Trois décennies durant, le comte vit nombre d'aventures retranché derrière les grandes baies vitrées du Metropol, microcosme où se rejouent les bouleversements la Russie soviétique.
Amor Towles A387

Ohlala… grand coup de cœur  I love you

J’avais hébergé ce roman en version anglaise lors de la sortie en France en août 2018 mais je n’ai jamais trouvé le temps pour entamer les presque 400 pages 560 en français, et oui votre langue est plus bavarde Wink

Là c’était le bon moment et j’étais sous le charme du début à la fin. Non seulement parce que j’adore le sujet des hôtels (celui-ci va certainement prendre la place N°1 dans ma liste de ce genre de romans, rhooo qu’il est bon), mais Amor Towles a créé des personnages si extraordinaires, ils vont me rester tous en très bonne mémoire.

En commençant par Alexandre Rostov, un aristocrate pur-sang qui sait charmer son lecteur comme seulement les comtes peuvent le faire.
On va vivre auprès de lui dans cet hôtel (que ni lui ni le lecteur ne vont quitter pendant tout ce temps à part une toute petite aventure qui ne va pas durer longtemps), mais je peux garantir qu’on ne s’ennuie pas pendant une minute.

En fond de toile il y a naturellement aussi l’histoire de la Russie du début du XXème siècle et même si ce volet ne va jamais alourdir l’histoire, il y a quand même des aspects qui vont avoir une influence sur la gestion de l’hôtel.

Déjà pendant ma lecture, j’ai recherché des images et quelques informations de l’hôtel et j’ai pu lire que le Metropol Hotel a en effet aussi pendant toutes les années sous le régime communiste continué son service de haut standard… Il n’y avait pas partout en Russie que du bortsch pendant ces temps Cool

Je ne peux pas garantir pour chaque petit détail mais je suis certaine qu’Amor Towles s’est documenté pleinement avant d’écrire ce roman. Cela colle en tout cas parfaitement… et j’avais du grand mal de quitter à la fin Sasha (eh oui, c’est le diminutif hypocoristique d’Alexandre) et le monde autour de lui…

Quel beau roman… pour se perdre, pour se réjouir, pour rire… oui… et verser sa petite larme à la fin.

Comblée je ressors de mon séjour à l’Hotel Metropol


_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 13608
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Amor Towles Empty Re: Amor Towles

Message par Aeriale le Sam 2 Fév - 9:06

Les deux sont tentants! Mais 560 pages, c'est pas sérieux en ce moment.

L'autre est plus court, Kena? (Ca me plait bien aussi, le New York des années 30)
Aeriale
Aeriale

Messages : 5338
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Amor Towles Empty Re: Amor Towles

Message par Liseron le Sam 2 Fév - 16:16

Encore un auteur bien tentant, et moi, je note d'abord le 2e titre !

_________________
"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" Jules Renard
Liseron
Liseron

Messages : 1585
Date d'inscription : 02/01/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Amor Towles Empty Re: Amor Towles

Message par kenavo le Dim 3 Fév - 5:27

@Aeriale a écrit:Les deux sont tentants! Mais 560 pages, c'est pas sérieux en ce moment.

L'autre est plus court, Kena? (Ca me plait bien aussi, le New York des années 30)
480 pages en format de poche... tu sais bien que les auteurs anglophones sont plus bavards que tous les autres Cool

@Liseron a écrit:Encore un auteur bien tentant, et moi, je note d'abord le 2e titre !
je sens qu'Alexandre Illitch Rostov et son entourage vont te plaire autant qu'à moi Very Happy

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 13608
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Amor Towles Empty Re: Amor Towles

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum