Jake Hinkson

Aller en bas

Jake Hinkson Empty Jake Hinkson

Message par Aeriale le Mar 19 Fév - 17:06

Jake Hinkson 8210

Fils d'un père, charpentier de profession, mais également diacre dans une église évangélique, et d'une mère qui travaille au secrétariat d'une église, il est élevé, à partir de ses 14 ans, au sein d'une communauté religieuse, gérée par ses oncle et tante, d'une région isolée des monts Ozarks. Adolescent, il découvre le roman policier. À l’université, il lit avec passion William Faulkner et Emily Dickinson. Il épouse la fille d’un pasteur pentecôtiste, puis perd la foi. Il reprend des études et s'inscrit à des cours d’écriture, tout en travaillant dans une librairie de Little Rock.

Il vit aujourd'hui à Chicago.

Il amorce sa carrière en littérature par la publication du roman policer L'Enfer de Church Street (Hell on Church Street), paru aux États-Unis en 2011, et dont la traduction en France lui vaut le Prix Mystère de la critique 2016.

En 2015, il fait paraître The Blind Alley: Exploring Film Noir's Forgotten Corners, un essai très fouillé sur le film noir.
Avec son roman No Tomorrow paru en 2015 et traduit en français en 2018 sous le titre Sans lendemain, il est lauréat du grand prix de littérature policière 2018.
Bio tirée de wikipedia

...

Sans lendemain



Grand Prix de la littérature policière 2018


Jake Hinkson Sans-l11


Fin des années 40. Billie, venue tenter sa chance à Hollywood en tant que scénariste, se retrouve contrainte de caser des films de seconde zone dans des bleds paumés de l'Arkansas. Son premier contact est un cinéma déserté tenu par un original qui a jeté l'éponge depuis que le pasteur, un ancien gradé revenu aveugle de la guerre et complètement illuminé, a interdit toute projection, oeuvre du diable selon lui. Bien décidée à le convaincre, elle part à sa rencontre et tombe raide dingue de sa femme, Amberly.

On baigne d'emblée dans une ambiance électrique, avec cette sensation d'interdit, un peu glauque et attirante à la fois. Tout est rassemblé pour conforter cette atmosphère trouble et pesante. L'endroit isolé aux esprits confinés, une étrangère rebelle et prête à tout, un fou de Dieu, et une belle tentatrice retenue prisonnière. L 'intrigue une fois posée, le piège peut se mettre en branle et tenir le lecteur. C'est bien rythmé, l'écriture fait mouche et l'héroïne a le tempérament nécessaire pour embarquer l'ensemble.

Il y a bien quelques invraisemblances et parfois certaines facilités, mais pour les amateurs de thriller, c'est du tout bon, comme dirait @Kenavo, avec le petit côté fataliste des cavales sans espoir, et celui sacrificiel sur la fin. Une sympathique plongée dans l'Amérique puritaine de ces années là dont on se passe les images en même temps qu'on les lit. Et le fin est (sombre mais) belle!
Aeriale
Aeriale

Messages : 4843
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Jake Hinkson Empty Re: Jake Hinkson

Message par kenavo le Mer 20 Fév - 6:47

@Aeriale a écrit:c'est du tout bon, comme dirait @Kenavo
Laughing alors il faudrait que je le note

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 12372
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Jake Hinkson Empty Re: Jake Hinkson

Message par Aeriale le Mer 20 Fév - 9:48

Hé hé oui!

Je ne suis pas une spécialiste de thrillers mais celui ci transporte son lecteur dans une ambiance très midwest des années 50.

Rien que pour ça (et pour la géniale couverture) tu devrais craquer Cool
Aeriale
Aeriale

Messages : 4843
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Jake Hinkson Empty Re: Jake Hinkson

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum