Jem Lester

Aller en bas

Jem Lester Empty Jem Lester

Message par kenavo le Mer 6 Mar - 7:15

Jem Lester A705

Jem Lester a été journaliste pendant neuf ans et a assisté à la chute du mur de Berlin en 1989.

Il a été le dernier journaliste à interviewer Fred Zinnemann, avant la mort du réalisateur en 1997.

Lester a été également professeur de lettres et de communication au lycée pendant neuf ans.

Il est père de deux enfants dont l'un est autiste profond.

"Shtum", son premier roman, a remporté en 2013 le PFD/City University Prize for Fiction.

Jem Lester vit à Londres avec son compagnon et leurs deux enfants.


Source: Editeur

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 14140
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Jem Lester Empty Re: Jem Lester

Message par kenavo le Mer 6 Mar - 7:15

Jem Lester Aa646 / Jem Lester Aaa545
Shtum
Présentation de l’éditeur
"Ce n’est plus un bébé, physiquement du moins. Maintenant qu’il a dix ans, les statistiques nous prédisent qu’il ne parlera jamais. Son esprit est un dictionnaire dont les pages auraient été collées les unes aux autres. Je ne sais pas s’il dort la nuit, mais tant qu’il est calme, je peux vivre avec. Le problème, c’est qu’il est rarement calme."
Ben a presque tout raté dans sa vie. Sa carrière est au point mort, son couple part à vau-l’eau, son fils est «  différent  ». À dix ans, Jonah ne parle pas. Lorsqu’ils sont tous deux contraints d’emménager chez le père de Ben, trois générations d’hommes –  un qui ne sait pas parler, deux qui s’y refusent  – sont réunies sous le même toit. Alors que Ben engage une bataille juridique éprouvante pour obtenir le placement de son fils dans un établissement spécialisé, Jonah se rapproche de son grand-père dont les jours sont comptés. Et cet homme qui n’a jamais révélé le secret de ses origines, se met à parler, pour la première fois, à ce garçon qui n’a pas de mots pour lui répondre. C’est peut-être l’occasion pour Ben de se rendre compte que sa plus grande réussite, c’est son fils.
Un roman poignant sur la famille et l’identité.

«  Enflammé et férocement drôle… Un premier roman inoubliable.  »  The Times
«  Un livre aussi drôle que déchirant  !  »  The Independent
«  Ce roman magnifique vous fera passer du rire aux larmes.  »  Daily Express
«  On retrouve dans ce roman des accents de Tony Parsons et Nick Hornby, le tout joyeusement saupoudré d’humour juif… Un premier roman magistral qui dresse un portrait pertinent des difficultés que traversent certains parents d’enfants autistes, tout en emportant le lecteur dans des montagnes russes émotionnelles.  » The Guardian
«  Jem Lester écrit si merveilleusement que vous avez l’impression d’épier une conversation.  Shtumest un livre qui possède un cœur et une âme, et j’en ai aimé chaque mot.  » Joanna Cannon
«  Un roman qui fait réfléchir sur les liens silencieux entre générations.  » Julie Cohen
Il s’agit d’un roman, mais Jem Lester a lui-même un fils autiste, c’est clair qu’il y a tout plein de vécu entre ces pages.

Et ce vécu est dur… pas facile… par moment cela semble être trop pour tenir le coup…

J’ai moi-même vécu un certain temps avec des personnes handicapées, dont un homme autiste… aucun des autres n’est arrivé à me pousser vers mes limites, tandis qu’avec lui… ce n’était pas évident.

Certes, chez Ben, personnage de ce roman, la relation père-fils fourni une autre base et ainsi il est d’office prête de faire un effort de plus pour régler la situation de Jonah.

A mon avis l’auteur a aussi réussi un bon équilibre entre sérieux et plus léger… il y a des côtés drôles qui produisent quelques rayons de soleil sur toute cette situation.

Lecture marquante.

Jem Lester Aaaa385

Jem Lester avec son fils Noah

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 14140
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Jem Lester Empty Re: Jem Lester

Message par Aeriale le Mer 6 Mar - 8:22

@kenavo a écrit:Lecture marquante.

Ah oui, clairement!

Je ne sais pas si je trouverai le courage, mais j'imagine qu'il doit être très fort. Peut-être...
Aeriale
Aeriale

Messages : 5523
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Jem Lester Empty Re: Jem Lester

Message par Queenie le Mer 6 Mar - 8:46

On me l'a passé il y a quelques jours. J'étais un peu dubitative. Je ne sais pas du tout si ce livre me plairait.
Et après ton avis, je ne sais pas plus.
J'ai bien envie de le laisser reposer encore un peu.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 4103
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Jem Lester Empty Re: Jem Lester

Message par kenavo le Jeu 7 Mar - 5:06

en effet, un sujet dur... et pas une lecture facile...
si vous ne le sentez pas, je ne vais pas vous encourager de vous jeter dessus Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 14140
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Jem Lester Empty Re: Jem Lester

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum