Robert Merle

Aller en bas

Robert Merle Empty Robert Merle

Message par Casus Belli le Mer 20 Mar - 9:27

Robert Merle est né à Tébessa (en Algérie) le 29 août 1908

Ancien élève des classes préparatoires (hypokhâgne et khâgne) du lycée Louis-le-Grand, titulaire d'une licence de philosophie, agrégé d'anglais (reçu 1er au concours), Robert Merle consacre sa thèse de doctorat de lettres à Oscar Wildeet devient professeur, successivement, aux lycées de Bordeaux, Marseille, puis à Neuilly-sur-Seine où il fait la connaissance de Jean-Paul Sartre, à l'époque professeur de philosophie. Mobilisé en 1939, Robert Merle est agent de liaison avec les forces britanniques. Il est fait prisonnier à Dunkerque. Il témoigne de son expérience dans la poche de Dunkerque dans un documentaire d'Henri de Turenne3 et dans son roman Week-end à Zuydcoote ; il reste en captivité jusqu'en 1943. En 1944, il devient maître de conférences d'anglais à l'université de Rennes, puis Professeur en 1949. Il sera successivement en poste à ToulouseCaenRouenAlger et enfin Nanterre où il se trouve en mai 1968. Cette dernière expérience a inspiré son roman Derrière la vitre.


Bibliographie :

Robert Merle 220px-10

Casus Belli

Messages : 38
Date d'inscription : 14/12/2016

https://sites.google.com/site/noteslitteraires/

Revenir en haut Aller en bas

Robert Merle Empty Re: Robert Merle

Message par Casus Belli le Mer 20 Mar - 9:45

j'ai trois romans, dont je vous fais état :

La Mort est mon Métier, est une biographie fictive de Rudolph Heiss, chargé d'éliminer le maximum de prisonniers, et donc de juifs durant la seconde guerre mondiale ; on suit ainsi le cheminement du drame de cette seconde guerre mondiale, mais côté allemand, côté bourreau, ce qui offre un autre point de vue, certes glaçant, mais tout aussi intéressant pour comprendre comment on a pu en venir là. dans les faits, sa défense est la suivante : il n'a fait qu'obéir aux ordres qu'on lui a donné ; la responsabilité en revient à sa hiérarchie. toute cette horreur. sa fonction était de se poser la question : comment faire crever des centaines de personnes par jours le plus efficacement possible : gazer ? fusiller ? et que faire des corps ? 

un roman glaçant, où l'on côtoie l'horreur sans rien pouvoir y faire, on est les spectateurs d'un histoire qui déroule sa logique implacable et horrifique. 

Les hommes protégés.
et que se passerait-il si un virus atteignait les hommes, et tuerait uniquement les mâles, dans un contexte de féminisme très fort ? dans ce roman, les femmes prennent le pouvoir, et notamment les féministes radicales. les quelques hommes qui restent sont protégés, mais leur action est limitée. le règne de la femme arrive. certaines sont en désaccord avec le pouvoir en place. voilà, je vous laisse découvrir ce roman, qui pour moi est le miroir inversé de The Handmaid tales - où c'est le patriarcat qui règne- et bien là, avec Robert Merle qui va très loin, c'est le Matriarcat qui règne. 

Malevil
roman post-apo : un bombe éclate sur la France, tellement puissante qu'elle rase tout, hommes, bêtes, végétaux ; seuls celles et ceux qui était bien protégés, par exemple dans un château, survivent. ainsi, on suit un groupe de survivants, qui redéfinit les règles de vie : comment désigner un chef, que lui accorder, comment s'organise t-on avec les femmes : monogamie ? et les questions de survie qu'on retrouve dans chaque desolation-like tel The Walking Dead : tuer ou être tué ? etc. 

* * *

voilà, je vous laisse découvrir cet auteur français qui s'est essayé à la science-fiction notamment.

Casus Belli

Messages : 38
Date d'inscription : 14/12/2016

https://sites.google.com/site/noteslitteraires/

Revenir en haut Aller en bas

Robert Merle Empty Re: Robert Merle

Message par domreader le Mer 20 Mar - 17:12

J'en ai lu pas mal il y a longtemps, j'aimais bien cet auteur mais pas sa série Fortunes de France. La Mort Est Mon Métier m'avait beaucoup plu et aussi Madrapour.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 1315
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Robert Merle Empty Re: Robert Merle

Message par Aeriale le Jeu 21 Mar - 10:12

Merci pour ce fil!

Les thèmes m'inspirent bien, mais bizarrement je n'ai jamais tenté. Je retiens surtout La mort est mon métier que je chercherai à la bibliothèque.
Aeriale
Aeriale

Messages : 4843
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Robert Merle Empty Re: Robert Merle

Message par kenavo le Jeu 21 Mar - 11:38

cela fait looooongtemps (et oui, de tels souvenirs ne rajeunissent pas) que j'ai lu Malvile... je ne pourrais plus dire comment ce livre a attéri entre mes mains, voyant que le sujet ne fait pas partie de mes prédilections littéraires... mais dès les premières pages j'étais happée... j'ai vécu ces jours post apo à fond... il me reste encore aujourd'hui des images de cette lecture, rien que d'entendre le titre du roman je les ai devant les yeux... et surtout cette fin!!
Spoiler:
depuis, je ne rate jamais un rendez-vous chez le dentiste Razz

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 12372
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Robert Merle Empty Re: Robert Merle

Message par Arabella le Ven 22 Mar - 18:12

Jamais tenté. Sans doute à tort.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3218
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Robert Merle Empty Re: Robert Merle

Message par Nightingale le Ven 22 Mar - 18:54

Ah Malevil, terrible. Lu il y a très longtemps, mais ça laisse des souvenirs. Etrange et puissant.

Et ne pas oublier aussi L'île. Excellent également. Je pense inspiré de l'histoire des "révoltés du Bounty". L'auteur s'attache particulièrement aux relations humaines, au pouvoir, dans un groupe, thème que l'on retrouve largement dans Malevil.

Wink

_________________
Quand je pense à tous les livres qu’il me reste à lire, j’ai la certitude d’être encore heureux. Jules Renard
Nightingale
Nightingale

Messages : 470
Date d'inscription : 09/12/2017
Age : 50
Localisation : Sur le bord de la marge

Revenir en haut Aller en bas

Robert Merle Empty Re: Robert Merle

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum