James Agee

Aller en bas

James Agee  Empty James Agee

Message par kenavo le Dim 24 Mar - 6:06

James Agee  A805

James Rufus Agee (27 novembre 1909, Knoxville, Tennessee – 16 mai 1955) est un romancier américain.

Il a été lauréat du Prix Pulitzer en 1958 pour son livre autobiographique Une mort dans la famille, paru à titre posthume en 1957.


source et suite

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 13646
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

James Agee  Empty Re: James Agee

Message par kenavo le Dim 24 Mar - 6:08

James Agee  Aa678
Brooklyn existe
Présentation de l'éditeur
En 1939, James Agee fut chargé par la revue Fortune d'écrire un article sur Brooklyn pour un numéro spécial consacré à New York. Son projet, rejeté à cause d'une divergence artistique, resta inédit jusqu'en 1968. Traversant le quartier depuis les brownstones des hauteurs qui dominent le pont de Brooklyn jusqu'aux quartiers louches de Flatbush, Midwood et Sheepshead Bay, s'étendant silencieusement vers la mer, Agee a saisi en une quarantaine de pages remarquables l'essence d'un lieu et de ses habitants. Ses descriptions pittoresques, tendres et si justes de ce qu'il voit, des trottoirs paisibles dans la lumière de l'après-midi à la bousculade des terrains de jeux fréquentés par les immigrants, composent un tableau inoubliable qui perdure alors même que Brooklyn évolue.
Ce livre ne va probablement pas trouver beaucoup de lecteurs...
même qu'il est vraiment très bien... mais je pense qu'on doit aimer New York
et en plus, il est poète, on le ressent dans l'emploi de ses mots…

J’ai lu ce livre il y a déjà quelques années, mais il m’en reste de bons souvenirs. Mais je l’avais surtout lu pour lui ouvrir un fil et parler ensuite de son vrai chef d’œuvre…

Dans le temps je n’y suis jamais arrivée à faire un commentaire, ce que je vais remédier maintenant.

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 13646
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

James Agee  Empty Re: James Agee

Message par kenavo le Dim 24 Mar - 6:08

Photos : Walker Evans

James Agee  A806 / James Agee  Aa679
Let Us Now Praise Famous Men / Louons maintenant les grands hommes
Présentation de l’éditeur
C'est en 1936, à 27 ans, que James Agee a écrit ce livre exceptionnel sur la misère au Sud des Etats-Unis. Louons maintenant les grands hommes est un de ces grands textes qui marquent une génération. Le souffle d'Agee, son regard de cinéaste, l'intensité de sa vision surprennent et vous emportent dans un flux. Jamais un pays, une condition de classe, une très banale vie quotidienne de paysans n'ont été pareillement décrits. Cette minutie dans le détail, une férocité de ne rien laisser dans l'ombre - objets, corps, paroles et soupirs, pensées cachées - déroutent puis émeuvent et convainquent. Jamais, incantation lyrique aussi intérieure n'a inspiré de tels documents.

James Agee a été chargé par Time-Life d'un reportage de six semaines sur les Blancs pauvres de l'Alabama. Accompagné de Walker Evans - célèbre photographe américain -, comme deux espions, ils vont au sein de trois familles, tenter d'approcher la vérité.
Mais qu'est-ce que la vérité d'un homme, d'une société ? N'est-elle pas insaisissable ? Agee nous le fait percevoir. L'intention première est donc un compte rendu. Mais la personnalité fiévreuse de l'auteur, la transparence poétique qu'il donne à tout ce qu'il regarde vont tirer de la vie la plus humble son expression la plus haute.

C'est une protestation contre la réalité, une déchirure, une brûlure intérieure qui inspirent ces portraits dont la tonalité est des plus singulières dans notre littérature et bouscule la tradition sociologique.

Dense de tout vouloir dire, écrit comme pour être entendu à haute voix, ce livre universel atteint une hauteur et une vérité de visionnaire inégalées.
James Agee  A808

The Burroughs Family, Hale County, Alabama, 1936

Avec une telle présentation de la maison d’édition, je n’en ai plus besoin d’ajouter beaucoup de mots pour dire tout mon enthousiasme pour ce livre.

On peut retrouver ces années de misère dans le sud des Etats-Unis surtout dans bon nombre de photos et dans plus d’un livre/reportage. Mais je pense le plus poignant, celui qui impressionne le plus, c’est celui de James Agee.

Il était non seulement un personnage tout à fait à part mais aussi un auteur engagé et passionné par son sujet. Il a vraiment percé ces familles, leur quotidien et la vie dans le Sud lors de ces années à 100%.

En combinaison avec le roman sublime de Rodolphe Barry c’est vraiment un moment fort de lecture…

James Agee  A807

James Agee  Aa680

James Agee  Aaaa412

James Agee  Aaa566

James Agee  Aaaaa610

James Agee  Aaaaa609

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 13646
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

James Agee  Empty Re: James Agee

Message par Queenie le Lun 25 Mar - 8:35

Louons maintenant les grands hommes, avec les photos de Walker Evans (pour un lien de plus, ça pourrait attirer ceux qui aiment les photos de Dorothea Lange), est absolument magnifique et incontournable !

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 4035
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

James Agee  Empty Re: James Agee

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum