Georges Feydeau

Aller en bas

Georges Feydeau Empty Georges Feydeau

Message par Arabella le Dim 12 Mai - 14:52

Georges Feydeau (1862- 1921)


Georges Feydeau G_feyd10


Source : l'Encyclopaedia Universalis



Fils du romancier Ernest Feydeau, Georges Feydeau prend la relève de Labiche et porte à sa perfection le vaudeville. Il est pris très tôt par le démon d'écrire et, dès la fin de ses études, il entre dans une double carrière mondaine et théâtrale. Il écrit d'abord des monologues que des acteurs célèbres récitent dans les salons, et deux courtes pièces en un acte représentées à l'Athénée (Amour et Piano et Le Diapason, 1883), qui passent inaperçues. En 1887, il tire quelque gloire de Tailleur pour dames, mais suivent encore cinq années de difficultés. Monsieur chasse inaugure une ère de triomphes ininterrompus. Au rythme d'une à quatre pièces par an, Feydeau, à la fois auteur et metteur en scène, puise son inspiration chez Maxim's et sur le Boulevard, où il fait la célébrité du théâtre des Nouveautés en y créant la plupart de ses grandes œuvres : Champignol malgré lui (1892), Un fil à la patte (1894), L'Hôtel du libre-échange (1894), La Dame de chez Maxim (1899), La Puce à l'oreille (1907), Occupe-toi d'Amélie ! (1908). Puis son genre évolue vers des comédies (Le Bourgeon, 1906 ; La main passe, 1907) et des vaudevilles en un acte (Feu La Mère de Madame, 1908 ; On purge bébé, 1910 ; Léonie est en avance, 1911 ; Mais n'te promène donc pas toute nue, 1912 ; Hortense a dit « J'm'en fous », 1916). Malgré l'engouement de ses contemporains pour son théâtre, Georges Feydeau finit sa vie en solitaire mélancolique, séparé de sa femme et de ses deux enfants, jusqu'au jour de 1919 où il doit entrer dans une maison de santé. Sa production dramatique avait pris fin en 1916.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3454
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Georges Feydeau Empty Re: Georges Feydeau

Message par Arabella le Dim 12 Mai - 14:53

L'hôtel du libre échange


Pièce en trois actes créée en 1894, écrite par Feydeau en collaboration avec Maurice Desvallières, avec qui il avait déjà collaboré pour plusieurs pièces. Malgré le grand succès de L'Hôtel du libre échange ce sera leur dernière collaboration. La pièce aurait provoquée tellement l'hilarité du public, que les rires auraient couverts les voix des acteurs à certains moments. Elle est une des pièces les plus plus connues et les plus jouées de l'auteur encore maintenant.

Nous sommes chez le ménage Pinglet. Après 20 ans de mariage, Monsieur ne ressent plus aucune flamme pour sa moitié, Angélique. Il est en revanche attiré par Marcelle, la femme de son meilleur ami Paillardin. Il profite d'une dispute entre les deux époux pour inciter Marcelle à se venger et devenir sa maîtresse. le hasard, qui fait bien les choses, provoque une absence simultanée d'Angélique et de Paillardin, ce qui permet à Pinglet d'amener Marcelle à l'Hôtel du libre échange, un hôtel borgne spécialisé dans les couples illégitimes, dont le prospectus lui est tombé entre les mains. Malheureusement pour le séducteur sur le retour, Paillardin passe aussi la nuit dans cet hôtel, de même qu'un ami de la famille, Mathieu, accompagné de ses quatre filles. C'est aussi cet hôtel qu'a choisi Victoire, la bonne de Pinglet, pour déniaiser Maxime, le neveu de Paillardin. Il sera difficile au couple adultère d'être discret, d'autant plus qu'une descente de police vient clore la folle nuit.

Du vaudeville à l'état pur, entre les adultères, les portes qui claquent, les imbroglios aussi invraisemblables que sources de fous rires, une mécaniques de catastrophes et surprises en cascade. C'est terriblement efficace, même si les personnages sont très stéréotypés, et pas très sympathiques, en particulier Pinglet. Certains aspects ont bien entendu vieillis, c'est indéniablement misogyne, mais cela garde un grand potentiel comique, même si à mon sens cela donne sa pleine mesure à la scène, si les acteurs et la mise en scène sont de qualité. A la lecture, on est plus gêné par certains détails un peu datés, alors que pendant une représentation enlevée, on est pris par le rythme effréné de cette machine à rire d'une très grande efficacité.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3454
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Georges Feydeau Empty Re: Georges Feydeau

Message par Aeriale le Dim 12 Mai - 19:47

@Arabella a écrit:A la lecture, on est plus gêné par certains détails un peu datés, alors que pendant une représentation enlevée, on est pris par le rythme effréné de cette machine à rire d'une très grande efficacité.

Tout à fait d'accord! J'aimerais bien trouver l'occasion de voir une de ses pièces, c'est toujours plein de verve et assez jouissif.

Par contre, le lire ne me dit rien...
Aeriale
Aeriale

Messages : 5346
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Georges Feydeau Empty Re: Georges Feydeau

Message par Arabella le Dim 12 Mai - 20:15

J'ai vue celle-ci à la Comédie Française, et c'était très très drôle.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3454
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Georges Feydeau Empty Re: Georges Feydeau

Message par Aeriale le Lun 13 Mai - 7:34

Oui, une amie l'a vue aussi récemment à Paris et m'a redonné l'envie de voir du Feydau. Elle était conquise :-)
Aeriale
Aeriale

Messages : 5346
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Georges Feydeau Empty Re: Georges Feydeau

Message par eXPie le Lun 13 Mai - 23:34

@Arabella a écrit:J'ai vue celle-ci à la Comédie Française, et c'était très très drôle.

Ah oui, il y a des représentations jusqu'en juillet 2019. Il reste quelques places, très peu...
eXPie
eXPie

Messages : 564
Date d'inscription : 04/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Georges Feydeau Empty Re: Georges Feydeau

Message par Aeriale le Mer 15 Mai - 9:16

@eXPie a écrit:
Ah oui, il y a des représentations jusqu'en juillet 2019. Il reste quelques places, très peu...

On ne sait jamais...Je vais voir de plus près! merci
Aeriale
Aeriale

Messages : 5346
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Georges Feydeau Empty Re: Georges Feydeau

Message par domreader le Mer 15 Mai - 18:08

@Aeriale a écrit:
@eXPie a écrit:
Ah oui, il y a des représentations jusqu'en juillet 2019. Il reste quelques places, très peu...

On ne sait jamais...Je vais voir de plus près! merci


Je suis allée la voir à la Comédie Française il y a peu de temps et c'était vraiment une bonne soirée. Si tu peux @Aeriale prends des places. Les protes claquent, les faux amants s'entre-croisent sans jamais se rencontrer...la mise en scène était très enlevée comme il convient pour Feydeau. C'était mis en scène par Isabelle Nanty, l'actrice.

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
domreader
domreader

Messages : 1488
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Georges Feydeau Empty Re: Georges Feydeau

Message par Arabella le Dim 10 Nov - 19:18

La puce à l'oreille


La pièce a été créée en 1907 au théâtre des Variété, comme beaucoup de pièces de Feydeau. Nous sommes en terrain connu avec son intrigue, relativement reconnaissable et basique. Raymonde Chandebise, sur la foi d'indices ténus, soupçonne son mari d'infidélité. Elle se propose de le démasquer, et pour cela fait écrire à son amie Lucienne une lettre supposée venir d'une admiratrice énamourée, donnant rendez-vous à Victor-Emmanuel à l'hôtel du Minet-Galant (tout un programme). Ce qu'elle ignore, c'est que cet établissement est fréquenté par un certain nombre de ses proches : Camille, le neveu de son mari, le docteur Finache, un habitué de la maison. de plus, le nouveau valet à tout faire de l'hôtel, ivrogne et idiot, est un sosie de Victor-Emmanuel Chandebise. Pour une raison ou une autre, tout le monde va se retrouver à l'hôtel de rendez-vous galants, en partie parce que le mari de Lucienne, un jaloux hidalgo, a reconnu l'écriture de sa femme et veut l'occire avec son supposé amant. Si on y ajoute, le personnel de l'hôtel et les hôtes de passage, cela fait beaucoup de mouvement et de matière à quiproquos.

Nous sommes en terrain connu, Feydeau reprend ses thèmes et mécaniques habituelles pour faire rire : les couples bourgeois flirtant avec les infidélités et séductions, l'hôtel de rendez-vous haut en couleur propice à toutes les méprises, toutes les tromperies, et à la mise en mouvement des personnages dans un ballet soigneusement organisé. Ici, le comique repose beaucoup sur le double personnage Victor-Emmanuel / Poche. le respectable directeur d'une compagnie d'assurance est pris pour un valet ivrogne, se fait rosser et traiter comme un moins que rien, pendant que Poche a droit aux attentions, excuses et petits soins de l'entourage de son double, et ne comprend rien à l'étrange comportement de toutes ses personnes. Les familiers de Chandebise sont à quant à eux à deux doigts de le croire pris de folie. A tout cela s'ajoute un jeu particulier sur le langage : entre Camille, le neveu, capable de prononcer uniquement les voyelles, le client américain de l'hôtel qui ne parle que l'anglais, et Carlos, avec son accent appuyé et des dialogues en espagnol, une cacophonie ambiante s'installe.

On peut bien entendu voir dans la pièce une illustration d'une difficulté à communiquer, d'une inutilité du langage, d'un vide existentiel aboutissant à un monde absurde, à la limite de la folie, malgré une logique interne aussi imparable que délirante. Mais le mieux est sans doute de se laisser aller à rire de tout ce petit monde, lors d'une représentation théâtrale de qualité : le résultat peut-être tout simplement irrésistible et faire passer des moments de fous rires inoubliables.

La production actuellement à l'affiche de la Comédie Française est particulièrement réussie : je n'ai pas ri ainsi depuis des années.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3454
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Georges Feydeau Empty Re: Georges Feydeau

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum