Sophie Van der Linden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sophie Van der Linden

Message par kenavo le Mar 13 Déc - 6:33



Sophie Van der Linden est une spécialiste de l'album pour la jeunesse. Elle a publié plusieurs ouvrages de référence, dont "Lire l'album" en 2006 (L'atelier du poisson soluble), et signé de nombreux articles ou contributions internationales sur le sujet. Elle est rédactrice en chef de la revue Hors-Cadre[s] Observatoire de l'album et des littératures graphiques.

Elle a reçu en 2001 le Prix de la critique en littérature pour la jeunesse.
Entre 2004 et 2008, Sophie Van der Linden a dirigé l’Institut International Charles Perrault, où elle a notamment créé la première « Université d’été de l’image pour la jeunesse » et fut membre, durant cette même période, de la Commission Jeunesse du Centre National du Livre. Formatrice, conférencière, elle a également enseigné la littérature pour la jeunesse à l’université (Université du Maine, Paris X, Paris XIII…).

Elle a fait partie du jury 2011 de l’exposition internationale d’illustration de la Foire de Bologne.

Elle est l'auteur de romans aux éditions Buchet-Chastel.


Source : Wikipédia


son blog

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6206
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Van der Linden

Message par kenavo le Mar 13 Déc - 6:34


La fabrique du monde
Présentation de l'éditeur
Et je me vois là, dans tout ça. Une petite chinoise de dix-sept ans, une paysanne, partie à l’usine parce que son grand frère entrait à l’université. Quantité des plus négligeables, petite abeille laborieuse prise au piège de sa ruche. Enfermée là pour une éternité.
Aujourd’hui en Chine. Mei, jeune ouvrière de dix-sept ans vit, dort et travaille dans son usine. Elle rêve aussi.
Confrontant un souffle romantique à l’âpre réalité, La Fabrique du monde est une plongée intime dans un esprit qui s’éveille à l’amour, à la vie et s’autorise, non sans dommage, une perception de son individualité.

Un livre qui m’a intrigué par sa couverture… et quand j’ai lu que parmi les romans de la rentrée (2013), ce texte était choisi par un groupe de lecteur pour figurer dans leur top 10. Curieuse que je suis, je voulais savoir plus…

Et je ne ressors pas déçue. Une belle écriture qui emmène le lecteur pour quelques jours dans la vie de Mei. Même si Sophie Van der Linden dit dans la vidéo, que je vais poster après mon commentaire, qu’il ne s’agit pas d’un roman social qu’elle a voulu écrire, il ne faut pas négliger le fait qu’elle a très bien perçu la réalité de ces ouvrières.

Mais en fait, c’est le changement dans la vie de Mei qui va se faire pendant un court moment, qui est au centre de ce roman. Et comment cela va basculer sa vie.

Je ne saurais pas trouver mieux que l’auteur lui-même pour vous donner envie de ce livre :


_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6206
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Van der Linden

Message par kenavo le Mar 13 Déc - 6:34


De terre et de mer
Présentation de l’éditeur
J'ai fait une rencontre surprenante dans le train. Un peintre chinois, parlant français. Dans la peinture chinoise, m’a-t-il expliqué, le spectateur n'est pas extérieur au tableau, il est au contraire plongé dans un paysage qui est une composition de différents lointains. On n'observe pas le paysage, on y séjourne, on s'y promène, on y voisine...»

Henri, un jeune artiste, arrive après un long voyage sur l'île de B. Il est venu rendre visite à Youna, la femme qu’il aime et qui s'est détournée de lui. L'action se passe au début du 20eme siècle en Bretagne, et se déroule en vingt-quatre heures. Le lecteur, voyeur, va suivre les tribulations d’Henri sur l'île pendant cette journée fatidique. Comme dans un véritable tableau chinois, il séjournera dans ce paysage magique et poétique. Il fera de multiples rencontres. Jusqu’à la chute finale - et tragique.
De terre et de mer est le troisième roman de Sophie Van der Linden. L'auteur confirme encore ici son talent et, comme dans La Fabrique du monde, explore avec acuité les liens qui se tissent et se défont dans la relation amoureuse

En principe je ne lis pas de commentaires avant ma lecture. Quelques mots, des phrases… deviner si j’aurais envie de lire le livre.
Si l’envie y est, j’arrête le commentaire, me concentre sur ma propre lecture et c’est seulement après que je reviens vers le/les commentaire(s).
Cette fois-ci cela s’est fait autrement… après ce début, je ne pouvais pas m’arrêter de lire tout le commentaire…

Même si ce livre est court, vous n’aurez aucune hâte à le voir s’achever. Le calme apaisant, la sensation heureuse et l’émotion bouleversante qui traversent tout votre corps à la lecture sont trop précieux pour le quitter rapidement et ne plus y penser.

“Un rêve agréable qu’on cherche à recoudre au réveil, pour en perpétuer la volupté.”

Ainsi avec une lenteur délibérée, vous savourez chaque phrase, répétez plusieurs fois les passages qui vous éblouissent (et il y en a tant !), osez même parfois la lecture à voix haute, plus minutieuse, pour saisir sans réserve la grâce et l’intensité poétique de l’écriture. Vous vous laissez porter par l’histoire sensible, les paysages impressionnistes éblouissants et le style légèrement patiné, si élégant.

“Cette sensation de réussir à faire exister à l’extérieur de soi, sur du papier, ce qui est mouvant, insaisissable, retranché dans [les] pensées.”

Entièrement absorbé. Vous êtes ailleurs, sur l’île de B. Dépossédé du quotidien, hors de votre temps, presque hors de vous-même. Contemplatif et radieux.

source et suite

… mais ma lecture est restée découverte entière !
À moins que je ne ressors pour dire que tout est vrai dans ce commentaire.

En voyant ‘Bretagne’, ‘Île de B.’ et le personnage principal arrive dans la ville de R. pour prendre le bateau vers l'île = Roscoff = île de Batz!

Ayant visité cette île, j’ai retrouvé toute la magie qui s’en dégage. Les mots de Sophie Van der Linden on fait resurgir ce paysage devant mes yeux. Et j’ai suivi au pas près le périple de son jeune héros.

Je me suis retrouvé face au talent de cette auteure pour créer de beaux moments avec peu de mots.

Je ressors enthousiaste et j’ai l’impression que j’ai passé quelques jours en Bretagne...


_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6206
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Van der Linden

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum