Marie Hélène Lafon

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Marie Hélène Lafon

Message par Queenie le Jeu 30 Mar - 8:31

Ah ça, on ne rigole pas chez Lafon.
J'avais bien aimé Joseph, je trouvais que c'était très juste le ton et la vision des choses, la ruralité, la solitude. Et pourtant je ne me vois pas en lire un autre d'elle...

_________________
*Imaginer en Grand*
avatar
Queenie

Messages : 1903
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie Hélène Lafon

Message par MezzaVoce le Dim 2 Avr - 12:42

Aeriale a écrit:-L'annonce-



Tiens, c'est marrant, je découvre ce livre et son auteur alors que j'avais beaucoup aimé l'adaptation filmée réalisée par Julie Lopes-Curval pour Arte (arf, je n'ai pas le droit de poster des liens externes > cherchez film l'annonce adaptation la montagne), avec Alice Taglioni, Eric Caravaca, Claude Perron. Le film est âpre (comme le livre, d'après ce que vous en dites) mais aussi plein de tendresse contenue et, surtout, très beau. Une magnifique manière de filmer la nature cantalienne. Des acteurs très justes, tout en retenue.

Sinon, à propos de cette auteure : "écriture serrée", "austère", aimant Calaferte... Miam !
avatar
MezzaVoce

Messages : 231
Date d'inscription : 01/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie Hélène Lafon

Message par Aeriale le Dim 2 Avr - 18:25

Je ne savais pas qu'il y avait eu une adaptation...curieuse du coup! Merci Pour l'info Mezzavoce :-)

Eh oui... celui ci est de loin le plus réussi. Tente!
avatar
Aeriale

Messages : 2259
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie Hélène Lafon

Message par domreader le Lun 3 Avr - 10:06

L’Annonce
Marie-Hélène Lafon
 
Je viens juste de le finir, une coincidence !
Un roman court, âpre, un peu rugueux sur les contours. J’ai eu du mal à y rentrer, puis petit à petit l’histoire m’a attirée. Paul est agriculteur dans le Cantal, il vit avec sa sœur Nicole et ses deux oncles à la ferme de Fridières. Il travaille dur et sans renâcler pour que l’exploitation vive et, un jour, il décide de sauter le pas et de publier une annonce pour rechercher une compagne. C’est Annette qui y répond, elle vient du nord de la France, de Bailleul, elle est divorcée de son mari ivrogne et a un fils. Ces deux-là se rencontrent, puis se rapprochent en tâtonnant, dans une histoire simple et complexe à la fois  où chacun essaie de préserver l’autre.

Au final c’est un roman que j’avais abordé avec réticence mais qui est beaucoup moins anodin qu’il n’y paraît au premier coup d’œil et que j’ai plutôt bien aimé.

_________________
'Be curious, not judgmental.' Walt Whitman
avatar
domreader

Messages : 638
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie Hélène Lafon

Message par MezzaVoce le Lun 3 Avr - 19:07

Aeriale a écrit:Je ne savais pas qu'il y avait eu une adaptation...curieuse du coup! Merci Pour l'info Mezzavoce :-)

Le lien que je voulais poster est une interview de M.H. Lafon à propos du film, j'ai beaucoup aimé sa manière de s'y exprimer.

Ils n'ont pas L'Annonce dans ma médiathèque, mais il est dispo dans celle du village voisin. Une expédition s'impose !

J'ai vu que le recueil de l'intégralité de ses nouvelles, intitulé Histoires, a obtenu le Prix Goncourt de la nouvelle 2016. C'est un genre que je lis peu, alors je suis doublement tentée.
avatar
MezzaVoce

Messages : 231
Date d'inscription : 01/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie Hélène Lafon

Message par kenavo le Mar 4 Avr - 5:54

MezzaVoce a écrit:(arf, je n'ai pas le droit de poster des liens externes > cherchez film l'annonce adaptation la montagne)
tu vas pouvoir le faire après 7 jours... ça va vite Wink

MezzaVoce a écrit:Le lien que je voulais poster est une interview de M.H. Lafon à propos du film, j'ai beaucoup aimé sa manière de s'y exprimer.
je pense que tu parles de celle-ci

MezzaVoce a écrit:J'ai vu que le recueil de l'intégralité de ses nouvelles, intitulé Histoires, a obtenu le Prix Goncourt de la nouvelle 2016. C'est un genre que je lis peu, alors je suis doublement tentée.
j'ai beaucoup aimé... mais j'adore les nouvelles, du coup, je ne sais pas pour quelqu'un qui n'en lis pas autant... mais je serais curieuse de voir ton avis Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6206
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie Hélène Lafon

Message par MezzaVoce le Mar 4 Avr - 9:25

Kenavo a écrit:
je pense que tu parles de celle-ci

Oui, tout à fait. Merci, Kenavo. cheers
avatar
MezzaVoce

Messages : 231
Date d'inscription : 01/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie Hélène Lafon

Message par MezzaVoce le Sam 22 Avr - 21:14

Histoires




Un grand plaisir de lecture. Pourtant, le tout premier texte m'a déplu et j'ai failli m'arrêter là. Pourtant, j'ai eu une petite baisse de régime au milieu : l'impression de lire trop de choses qui se ressemblaient (décors, personnages...). Mais ça je pense que c'est moi, mes difficultés avec le format "nouvelles". Sentiments dissipés car les derniers textes sont ceux qui m'ont le plus touchée.

Le plaisir est venu notamment grâce à la "plume" de MH Lafon. C'est marrant, je ne la trouve pas vraiment austère (pas comme peut l'être Angot par exemple, ou parfois Duras... elle se rapprocherait plus de Calaferte, effectivement, mais en beaucoup plus impressionniste). Au contraire, je trouve son style charnel, incarné. Elle donne l'impression non pas "d'utiliser" des mots mais de modeler une matière vivante. Ou de boxer, parfois (on sent les nerfs, la sueur, le souffle, les crachats). Quelque chose de synesthésique.

Mais il n'y a pas que le style. Il y a une psychologie d'une extrême finesse. Une nature qui prend vie, toute en sensations : odeurs, couleurs, reliefs... Humains et nature : beaucoup de douceur, beaucoup de brutalité.

Le dernier texte, intitulé Histoires, Aux sources et à l'établi, autobiographique, est différent et vraiment magnifique: on y trouve les clés de son inspiration et de son style, les liens qui existent entre plusieurs de ces textes, comme si elle était totalement habitée par ses personnages et ses histoires, c'est tout à fait fascinant. Je trouve qu'on devrait le faire lire à tous les apprentis écrivains. Il m'a fait penser aux Lettres à un jeune poète de Rilke. Et il est d'autant plus poignant qu'il vient à la fin, après que le lecteur a "traversé" les autres textes.


Les histoires commencent avec Madame Durif, qui prendra sa retraite l'année suivante, femme vieille, que je trouvais vieille, qui devait avoir à peu près l'âge que j'ai aujourd'hui, femme maigre demeurée dans mon souvenir bienveillante, propre, sèche, et bleue. Je ne me souviens pas avec précision de ce que nous lisait Madame Durif, tout est noyé, a sombré, mais je me souviens qu'elle le faisait : elle ne racontait pas, elle lisait, ça sortait du livre par le truchement de son corps et c'était une cérémonie de l'après-midi.
(...)
Faire la dictée, c'était entrer physiquement dans le texte que délivrait, produisait, émettait tout le corps du maître, pas seulement sa voix, mais aussi ses bras, sa poitrine, son cou, ses jambes longues, sa blouse grise, longue non moins et boutonnée dûment ; c'était habiter les méandres du texte, s'envelopper dans sa chair, s'y enfoncer, s'y mettre à l'abri.
avatar
MezzaVoce

Messages : 231
Date d'inscription : 01/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie Hélène Lafon

Message par Queenie le Sam 22 Avr - 21:30

Peut-être qu'on pourrait dire plus âpre que austère pour son style.
Chouette commentaire, je suis dans une période courts textes et nouvelles, ça me fait envie.

_________________
*Imaginer en Grand*
avatar
Queenie

Messages : 1903
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie Hélène Lafon

Message par MezzaVoce le Sam 22 Avr - 21:35

Chaï a écrit:Peut-être qu'on pourrait dire plus âpre que austère pour son style.
Voui, je suis d'accord.

En tout cas, quelques jours après la fin de ma lecture, je me trouve encore très "imprégnée" et ça me plaît bien. J'ai la sensation de porter quelque chose, un peu comme lorsqu'on sort du cinéma et qu'on a l'impression de flotter entre deux mondes.
avatar
MezzaVoce

Messages : 231
Date d'inscription : 01/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie Hélène Lafon

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum