Premier Contact - Denis Villeneuve

Aller en bas

Premier Contact - Denis Villeneuve Empty Premier Contact - Denis Villeneuve

Message par eXPie le Sam 10 Déc - 22:14

Premier Contact - Denis Villeneuve Premie10

Vu Premier Contact, de Denis Villeneuve.

Le film suit grosso modo la trame de la nouvelle de Ted Chiang (voir le fil de l'auteur ici). Ça n'est donc pas de la SF d'action, on est plus proche de Rencontre du Troisième type que de Independance Day. Des vaisseaux extra-terrestres arrivent sur Terre, mais les extra-terrestres eux-mêmes restent dans leurs vaisseaux ; des humains montent les voir et tentent de communiquer avec eux.

"J'aimais bien l'idée qu'il ait parcouru des années-lumière et qu'il s'arrête trente mètres au-dessus du sol... C'est aux humains de faire un petit effort pour l'atteindre, comme on gravit des escaliers pour aller en cours ! Je montre une armée assez dépassée, qui utilise des manières grossières pour entrer en contact. Comme ce monte-charge, qu'on trouve au coin de la rue."

a dit Villeneuve dans une interview ( telerama.fr/cinema/denis-villeneuve-realiser-premier-contact-c-est-mettre-les-pieds-dans-l-univers-de-spielberg,147102.php )
Que veulent-ils ? d'où viennent-ils ?
 
Le film prend son temps. C'est parfois un peu obscur. Je crois que les implications et les considérations sur les langues (sur le fait de percevoir le monde différemment en fonction de la langue, qui façonne la pensée) passent mieux dans la nouvelle que dans le film. A titre anecdotique, il y a une scène qui m'a paru être un clin d'oeil à un autre film de Villeneuve, The Enemy.
Le langage écrit est très originalement fait.

"Je voulais un langage qui soit éloigné de tout ce qu'on connaît, et qui soit plus proche d'un test de Rorschach que d'un alphabet conventionnel, humain."

On croirait, à chaque fois qu'un extra-terrestre écrit, une pieuvre qui projette un nuage d'encre. La différence d'environnement de vie entre les extra-terrestres et les humains est très bien rendue, aussi.  
Je suis finalement assez partagé pour ce film. Très bien fait (visuellement, notamment), très bien interprété, tout est impeccable, mais j'ai l'impression qu'il y a des choses qui passent mieux par écrit que dans un film.


Côté musique, on notera l'utilisation de On the Nature of Daylight de Max Richter :



eXPie
eXPie

Messages : 514
Date d'inscription : 04/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Premier Contact - Denis Villeneuve Empty Re: Premier Contact - Denis Villeneuve

Message par Aeriale le Dim 11 Déc - 10:29

@exPie a écrit:Je suis finalement assez partagé pour ce film. Très bien fait (visuellement, notamment), très bien interprété, tout est impeccable, mais j'ai l'impression qu'il y a des choses qui passent mieux par écrit que dans un film.

J'avais du mal à imaginer ce roman SF dont tu parlais l'autre jour, transposé au cinéma..Et tu confirmes donc!

J'irai quand même le voir, le sujet m'intrigue et je n'aurai pas le temps de le lire rapidement.
Merci Expie!
Aeriale
Aeriale

Messages : 5030
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Premier Contact - Denis Villeneuve Empty Re: Premier Contact - Denis Villeneuve

Message par Merlette le Lun 12 Déc - 15:41

J'ai donc vu Premier Contact hier. C'est en effet un film de SF intelligent, introspectif et beau, où les effets spéciaux assez minimalistes ne servent pas à en mettre plein la vue gratuitement mais à construire une atmosphère de mystère et d'attente, un drôle de mélange de lenteur et de tension. 
Il y a quelques clichés du genre, mais on est dans cette catégorie bienvenue de films de SF "psychologiques"  à la Gravity ou Interstellar. J'ai beaucoup aimé la réflexion sur les langues qui élargissent l'esprit, ici dans une mesure insoupçonnée...Si elle est plus poussée dans la nouvelle cela donne envie d'y jeter un oeil.
D'autant que...

attention, spoiler très important:
...j'aimerais bien savoir comment est entretenue, à l'écrit, la confusion entre flashbacks et flashforwards sur laquelle repose l'intrigue

_________________
With freedom, books, flowers, and the moon, who could not be happy?” Oscar Wilde
Merlette
Merlette

Messages : 2337
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Premier Contact - Denis Villeneuve Empty Re: Premier Contact - Denis Villeneuve

Message par eXPie le Lun 12 Déc - 21:46

Céline a écrit:J'ai donc vu Premier Contact hier. C'est en effet un film de SF intelligent, introspectif et beau, où les effets spéciaux assez minimalistes ne servent pas à en mettre plein la vue gratuitement mais à construire une atmosphère de mystère et d'attente, un drôle de mélange de lenteur et de tension. 
Il y a quelques clichés du genre, mais on est dans cette catégorie bienvenue de films de SF "psychologiques"  à la Gravity ou Interstellar. J'ai beaucoup aimé la réflexion sur les langues qui élargissent l'esprit, ici dans une mesure insoupçonnée...Si elle est plus poussée dans la nouvelle cela donne envie d'y jeter un oeil.
D'autant que...

attention, spoiler très important:
...j'aimerais bien savoir comment est entretenue, à l'écrit, la confusion entre flashbacks et flashforwards sur laquelle repose l'intrigue



Spoiler:
Ted Chiang utilise des temps différents, mais pas seulement, le présent se situe après l'histoire, mais avant la conception de sa fille ; la narratrice s'adresse à sa fille pas encore née, dont elle connaît déjà le destin.

Pour l’heure, ton père et moi, on est mariés depuis deux ans. On habite Ellis Avenue ; quand on déménagera, tu seras encore trop petite pour te souvenir de la maison, mais plus tard on te montrera des photos, on te racontera des histoires. Je voudrais te décrire cette soirée, la nuit de ta conception, mais pour ça, je préférerais attendre le moment propice où tu t’apprêteras à avoir tes propres enfants, et on n’aura jamais cette chance. […]
Ça se passera dans la maison de Belmont Street. Je verrai des inconnus occuper les deux maisons, celle où tu seras conçue et celle où tu grandiras. Avec ton père, on vendra la première deux ans après ton arrivée. Je vendrai la seconde peu après ton départ.
[…]
Je sais comment finit cette histoire ; j’y pense souvent, tout comme je pense à son commencement, il y a quelques années, quand les vaisseaux ont surgi en orbite et les objets dans les clairières. Le gouvernement n’en a presque pas parlé, tandis que les journaux à sensation s’en sont donnés à cœur joie.
Et puis j’ai reçu un coup de téléphone, une demande de rendez-vous.
 
Je les ai vus qui m’attendaient à la porte de mon bureau. Ils formaient un drôle de couple. L’un arborait un uniforme militaire, une coupe au carré, tenait une mallette en aluminium et semblait observer le décor d’un œil critique ; l’autre, qui portait les signes distinctifs de l’universitaire, avec sa barbe, ses moustaches, et son costume en velours côtelé, feuilletait une liasse de bulletins punaisée sur le panneau du couloir.

eXPie
eXPie

Messages : 514
Date d'inscription : 04/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Premier Contact - Denis Villeneuve Empty Re: Premier Contact - Denis Villeneuve

Message par Merlette le Mar 13 Déc - 9:38

@eXPie a écrit:
Spoiler:
Ted Chiang utilise des temps différents, mais pas seulement, le présent se situe après l'histoire, mais avant la conception de sa fille ; la narratrice s'adresse à sa fille pas encore née, dont elle connaît déjà le destin.

Pour l’heure, ton père et moi, on est mariés depuis deux ans. On habite Ellis Avenue ; quand on déménagera, tu seras encore trop petite pour te souvenir de la maison, mais plus tard on te montrera des photos, on te racontera des histoires. Je voudrais te décrire cette soirée, la nuit de ta conception, mais pour ça, je préférerais attendre le moment propice où tu t’apprêteras à avoir tes propres enfants, et on n’aura jamais cette chance. […]
Ça se passera dans la maison de Belmont Street. Je verrai des inconnus occuper les deux maisons, celle où tu seras conçue et celle où tu grandiras. Avec ton père, on vendra la première deux ans après ton arrivée. Je vendrai la seconde peu après ton départ.
[…]
Je sais comment finit cette histoire ; j’y pense souvent, tout comme je pense à son commencement, il y a quelques années, quand les vaisseaux ont surgi en orbite et les objets dans les clairières. Le gouvernement n’en a presque pas parlé, tandis que les journaux à sensation s’en sont donnés à cœur joie.
Et puis j’ai reçu un coup de téléphone, une demande de rendez-vous.
 
Je les ai vus qui m’attendaient à la porte de mon bureau. Ils formaient un drôle de couple. L’un arborait un uniforme militaire, une coupe au carré, tenait une mallette en aluminium et semblait observer le décor d’un œil critique ; l’autre, qui portait les signes distinctifs de l’universitaire, avec sa barbe, ses moustaches, et son costume en velours côtelé, feuilletait une liasse de bulletins punaisée sur le panneau du couloir.


Merci beaucoup eXPie!
Oui, je vois mieux, l'effet doit être un peu différent sur le lecteur, mais c'est une construction tout aussi complexe, voire plus. Cela donne d'autant plus envie de lire la nouvelle, pour comparer.

Queenie, Aériale et les autres, si vous aimez la SF "originale" et intelligente ce film mérite vraiment le détour!

_________________
With freedom, books, flowers, and the moon, who could not be happy?” Oscar Wilde
Merlette
Merlette

Messages : 2337
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Premier Contact - Denis Villeneuve Empty Denis Villeneuve

Message par Aeriale le Mar 13 Déc - 16:10

Céline a écrit:Queenie, Aériale et les autres, si vous aimez la SF "originale" et intelligente ce film mérite vraiment le détour!

C'est ce que je me disais à vous lire. Mais je n'ai lu qu'en diagonale.

J'avais déjà note le roman dont est tiré le film, commenté par Expie!
Aeriale
Aeriale

Messages : 5030
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Premier Contact - Denis Villeneuve Empty Re: Premier Contact - Denis Villeneuve

Message par Queenie le Dim 18 Déc - 20:40

Vu Premier Contact.

Merci du conseil.
Il est vraiment chouette : les images, l'atmosphère, les personnages, l'imbriquement du temps, les aliens, leur écriture, leur vaisseau, la réaction tellement idiote des militaires (et tellement réaliste, je pense. On ne comprend pas tout, mais on tape).
Toute cette réflexion autour de la langue, de la communication, de comment le langage influe sur notre façon de penser - et qu'en apprendre une certaine forme peut nous permettre d'élargir notre horizon et nos perceptions.

Un chouia trop mélo, par contre.
Dommage, alors que le propos universel est très bien traité, d'ajouter cette dimension très individuelle de la petite histoire avec son gros aspect dramatique (et de grosses tartines de chouineries sur la fin... bof).

Denis Villeneuve fait décidément des films intéressants. (J'avais bien aimé Enemy. Moins Incendies, même s'il était aussi assez original).

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 3840
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Premier Contact - Denis Villeneuve Empty Re: Premier Contact - Denis Villeneuve

Message par Merlette le Dim 18 Déc - 20:50

@Queenie a écrit:
Un chouia trop mélo, par contre.
Dommage, alors que le propos universel est très bien traité, d'ajouter cette dimension très individuelle de la petite histoire avec son gros aspect dramatique (et de grosses tartines de chouineries sur la fin... bof).

Cette perte de la gamine, ça fait trop penser à Gravity..

_________________
With freedom, books, flowers, and the moon, who could not be happy?” Oscar Wilde
Merlette
Merlette

Messages : 2337
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Premier Contact - Denis Villeneuve Empty Re: Premier Contact - Denis Villeneuve

Message par Queenie le Dim 18 Déc - 20:52

Et encore dans Gravity, je trouve que c'était moins exploité à grands coups de musique, de scènes répétitives tire larmes...

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
Queenie
Queenie

Messages : 3840
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Premier Contact - Denis Villeneuve Empty Re: Premier Contact - Denis Villeneuve

Message par Merlette le Dim 18 Déc - 21:48

Oui, c'est vrai que cela aurait être plus sobre comme dans Gravity  et tout aussi déchirant.
C'est juste que le personnage de la femme célibataire super brillante dans son domaine qui porte le deuil d'un enfant évoque l'autre film.

_________________
With freedom, books, flowers, and the moon, who could not be happy?” Oscar Wilde
Merlette
Merlette

Messages : 2337
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Premier Contact - Denis Villeneuve Empty Re: Premier Contact - Denis Villeneuve

Message par Casus Belli le Mar 24 Jan - 16:58

Très beau film sur la communication humaine, et le rôle que jouent nos émotions dans nos décisions. Face à une menace extraterrestre, et si le destin de la planète reposait sur la communication entre les peuples... Le ciment de toute civilisation humaine est la communication.

Casus Belli

Messages : 38
Date d'inscription : 14/12/2016

https://sites.google.com/site/noteslitteraires/

Revenir en haut Aller en bas

Premier Contact - Denis Villeneuve Empty Re: Premier Contact - Denis Villeneuve

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum