Gyula Krudy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gyula Krudy

Message par Arabella le Lun 19 Déc - 17:48

Gyula Krudy (1878-1933)




Né à Nyirreghaza, mort à Budapest. Issu par son père de petite noblesse, prosateur et journaliste très prolifique. Personnage haut en couleur, fréquentant cafés, cabarets, hippodromes, il a eu plusieurs duels. Après une première période difficile, il a connu une période de gloire en tant qu’écrivain avant d’être oublié dans les dernières années de sa vie.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2123
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gyula Krudy

Message par Arabella le Lun 19 Déc - 17:53

Sindbad ou la nostalgie



Il s'agit d'un recueil de nouvelles, qui ont toutes comme point commun d'avoir comme personnage principal, Sindbad. Non pas le marin mythique des Mille et une nuits, mais un homme qui adopta ce pseudonyme lors de ses années d'école, en ce sentant des affinités avec ce personnage légendaire.

Ce Sindbad là est aussi censé être marin, mais tout au moins dans ce recueil nous ne le voyons jamais sur un bateau. Mais il est sans contestation un voyageur, et un voyageur multiple, qui recherche tous les voyages possibles. Dans l'espace bien sûr, il bouge beaucoup, sur un coup de tête, une envie, une impulsion, il va où son désir le porte. Mais aussi un voyageur dans le temps, les souvenirs, les réminiscences, sont des contrées chères à son coeur, et qu'il ne manque aucune occasion de visiter. Et les voyages intérieurs, ceux des sensations, des sentiments subtils et quelques peu insaisissables ont aussi ses faveurs.

A la limite du rêve éveillé, de la poursuite d'un passé devenu mythique à force d'être usé pas les ans, l'univers de Sindbad est un monde à part, très charnel et en même temps irréel. Séduisant et séducteur, notre marin imaginaire, vogue de femme en femme, de souvenir en souvenir, en gardant toujours sa capacité d'émerveillement, qui semble inusable, il se joue du temps, qui change les hommes, femmes et lieux, mais qui garde intact Sindbad et l'intensité de sa force vitale.

Ces récits magiques, cruels parfois, écrits dans une belle langue précise et impressionniste à la fois sont une belle invitation au voyage, celui dans le monde de Sindbad, mais aussi dans notre univers intérieur.

Je voudrais juste signaler que les textes parus sous ce nom en France, ne sont qu'une petite partie des écrits que Krudy a consacré au personnage de Sindbad, une sélection.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2123
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gyula Krudy

Message par Arabella le Lun 19 Déc - 17:54

La diligence rouge

Livre difficile à résumer, car l'auteur s'ingénie à passer d'un personnage à un autre, et on finit par se demander quel est le centre de gravité du récit. Mais en réalité le personnage principal, c'est Budapest, ou plus exactement Buda et Pest, parce que les deux villes n'en font pas exactement une, tout au moins dans l'esprit des habitants. Nous suivons donc tour à tour deux actrices venues de province tenter leur chance dans la capitale, la tante de l'une d'entre elles, M. Rezeda, l'amoureux transit de Klara, notre apprentie tragédienne, M. Alvinczy aristocrate à la page…..et de quelques autres.

Un livre délicieux, entre nostalgie, et ironie mordante, entre tendresse et cruauté, car la vie à Budapest est cruelle comme dans toutes les grandes villes, et les lumières qui attirent brûlent aussi les ailes de ceux et celles qui s'y risquent. Gyula Krudy dresse le portrait de ses personnages, et des possibles qui s'offrent à eux, d'une façon juste. Ce mélange permanent de mélancolie rêveuse et lucidité désespérée est la marque de l'auteur et il l'a déploie à merveille dans ce livre, que je répugne un peu à appeler roman, tellement ce n'est pas l'intrigue qui intéresse l'auteur, mais un climat et une série de portraits.

Dans la postface il est dit qu'à la suite de la Diligence rouge, Krudy écrivit plusieurs livres dans lesquels il a continuer à évoquer les mêmes personnages. J'aurais une envie furieuse de les lire maintenant, même si cela risque d'être difficile.

Une très bonne façon d'entrer dans l'univers de cet auteur et de sa musique si singulière et pour ceux qui le connaissent et qui l'aiment un vrai bonheur.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2123
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gyula Krudy

Message par Aeriale le Lun 19 Déc - 19:28

Arabella a écrit:La diligence rouge
Livre difficile à résumer, car l'auteur s'ingénie à passer d'un personnage à un autre, et on finit par se demander quel est le centre de gravité du récit. Mais en réalité le personnage principal, c'est Budapest, ou plus exactement Buda et Pest, parce que les deux villes n'en font pas exactement une, tout au moins dans l'esprit des habitants. . 

C'est celui que tu m'avais conseillé!

J'avais tenté Le Prix des dames qui m'avait plu d'entrée, mais je ne l'avais pas terminé. L'histoire de cet homme tout à fait honorable, au quotidien réglé comme un métronome, qui soudain tombe sur son double ( son "Rêve") diablement plus dissipé et l'entraîne dans les quartiers louches de Budapest, peuplés  de personnages tous plus bizarroïdes les uns que les autres, m'avait pourtant accrochée...

Le sujet me plaisait, la fantaisie et l'humour qui s'en dégageaient aussi, mais le manque de linéarité, d'intrigue plus aboutie, m'avait vite dépassée. Dommage, il y avait de quoi faire et cet auteur a indéniablement un style bien particulier. Je retenterais bien ;-)
avatar
Aeriale

Messages : 2337
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gyula Krudy

Message par Arabella le Lun 19 Déc - 19:44

J'ai eu un peu le même ressenti avec Le prix des dames, un bon début, puis après cela cale un peu, part trop dans tous les sens. Ce n'est pas le meilleur à on avis.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2123
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gyula Krudy

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum