Félix Vallotton

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Félix Vallotton

Message par kenavo le Sam 24 Déc - 20:08



Autoportrait


Félix Vallotton, né à Lausanne le 28 décembre 1865 et mort à Paris le 29 décembre 1925, est un artiste peintre, graveur, illustrateur, sculpteur, critique d'art et romancier suisse.


source et suite



son fil auteur


Dernière édition par Kenavo le Mar 24 Jan - 13:12, édité 3 fois

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6386
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félix Vallotton

Message par kenavo le Sam 24 Déc - 20:08



Paysage avec des arbres ou Derniers rayons, 1911




Sunset, Blue-Gray HighTide, 1911

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6386
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félix Vallotton

Message par kenavo le Sam 24 Déc - 20:08



La falaise et la grève blanche, 1913




La Baie de Trégastel, 1917

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6386
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félix Vallotton

Message par kenavo le Sam 24 Déc - 20:09



Paysage au coucher de soleil, 1919




Les Alyscamps, soleil matin, 1920

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6386
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félix Vallotton

Message par kenavo le Sam 24 Déc - 20:09



Route de Saint Paul de Vence, 1922




Paysage à Cagnes, 1923

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6386
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félix Vallotton

Message par kenavo le Sam 24 Déc - 20:10


Colette Nys-Mazur, Vallotton, le soleil ni la mort
Le Ballon (1899) est une peinture majeure dans l'oeuvre de Félix Vallotton (1865-1925), membre, à l'orée du XXe siècle, du groupe des Nabis avec Bonnard ou Vuillard. Plus ambiguë qu'elle n'y paraît, l'oeuvre explore magnifiquement l'opposition lumière et ombre. En la contemplant, Colette Nys-Mazure se remémore le drame de son enfance: la brutale disparition de ses parents alors qu'elle n'est âgée que de 7 ans. Avec le style dont elle a le secret, oscillant entre confession et forme poétique, l'auteure entremêle la trame de son histoire personnelle et le fil des sentiments engendrés par l'image. "Progressivement, la sensation allègre inspirée par l'oeuvre s'estompe pour faire place au malaise".

Toute approche vers une œuvre picturale est personnelle et parfois même très privée. La lecture de Colette Nys-Mazure est tout à fait cela. Du fait qu’elle est devenue orpheline à l’âge de 7 ans, comment ne pas avoir une vue tout à fait personnelle et privée sur cette petite fille sur cette toile.
Mais en se délivrant en racontant son passé, elle crée en même temps un texte tout à fait extraordinaire qui rallie ses propres expériences et l’idée de cette toile de Vallotton.

Ombres et lumières, mort et vie. À ce double titre, le tableau qui me fascine fait écho à mon expérience très précoce de la mort et de la vie, de la mort dans la vie qu’évoquait Samuel Taylor Coleridge dans Rime of the Ancient mariner – La Complainte du vieux marin. En particulier des bouleversements qu’entraîne la disparition des figures tutélaires. Sans négliger pour autant l’espace solaire à déployer. Le mal, et le malheur qui en découle, et un principe actif de notre existence. Triompherait-t-il du bien, de la fête d’être au monde ?


C’est l’enfance en toi
Qui s’attarde et qui saigne
Te blesse et te berce
Te taraude et t’embaume

Plus d’une fois elle met en poèmes ses idées sur cette image et en alternant mémoires personnelle et vue « scientifique » , elle arrive à nous livrer un très beau livre.

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6386
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félix Vallotton

Message par kenavo le Sam 24 Déc - 20:12


Vallotton a incarné sa conception du bonheur dans un étonnant tableau connu sous le titre La Malade, et qui figure à l’année 1892 dans Le Livre de raison avec pour appellation Intérieur, jeune fille couchée, une autre portant un plateau. Cette scène toute simple rappelle le naturalisme naïf des toiles du Suisse Albert Anker, qui était très apprécié à Lausanne. Anker n’était toutefois pas aussi naïf qu’il pouvait le sembler à première vue. Sa série de scènes de genre compose une sorte d’inventaire de la Suisse idéale. La simplicité trop manifeste de la peinture de Vallotton suscite d’autant plus le doute.

Dans l’encadrement d’un espace rigoureusement construit, deux actrices occupent la place que leur a indiquée le metteur en scène, chacune jouant son rôle et disant sa réplique. Le regard légèrement distancié de l’artiste glisse doucement, admiratif, sur le cou délicat et les fines boucles de la jeune femme couchée, mais son visage reste caché. Chaque objet, chaque détail est traité selon la technique du trompe-l’œil, utilisée ici en virtuose. L’ensemble produit pourtant l’impression d’une scène parfaitement ordinaire, tirée de la vie quotidienne, mais empreinte d’une transparence et d’une pureté rares. On dirait que le peintre effleure chaque bibelot l’un après l’autre, les faisant tinter sous ses doigts. La fenêtre qui se reflète dans le verre de la carafe rappelle la peinture des anciens maîtres hollandais, l’harmonie des nuances argentées et des ocres dorés confère au tableau de Vallotton la lumière diffuse de Vermeer de Delft. Semblant vouloir échapper à toute perspective, une tache de rouge en plein centre parachève l’ensemble. C’est la première fois que Vallotton fait montre de toute la beauté, la délicatesse et l’érudition de sa palette. Peut-être même ne fera-t-il jamais plus de tableaux dégagent une atmosphère aussi radieuse. C’est une jeune fille nommée Hélène Chatenay qui servit de modèle pour cette malade.


Nathalia Brodskaïa, Félix Vallotton : Le Nabi étranger

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6386
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félix Vallotton

Message par kenavo le Sam 24 Déc - 20:12


En 1896, il peignit un petit tableau intitulé La Maîtresse et la servante. Au premier regard, il donne l’impression d’une scène comique : une jeune servante de complexion robuste, au beau teint rose, soutient une dame aux cheveux d’un roux éclatant et à la peau jaunâtre qui tremble de peur devant une eau qu’elle trouve trop froide. Certains critiques, et en particulier Gustave Geffroy, rangèrent sans hésiter Vallotton au nombre des « humoristes ». Tout n’est pourtant pas si simple, comme c’est toujours le cas chez Vallotton. La composition, qui obéit très classiquement à un entrecroisement de diagonales et de verticales, est équilibrée avec une précision toute mathématique. En dépit de leur aspect caricatural, les figures des deux femmes manifestent l’éclatante maîtrise de Vallotton dans le rendu du modèle nu. La ligne chez lui restitue non restitue non seulement le moindre mouvement comme ne se jouant, mais elle dessine encore sur la surface de la toile une gracieuse arabesque. La gamme chaude de convention, les larges taches de couleur locale éloignent la scène du domaine du plat naturalisme pour la transporter dans celui de la peinture décorative.

Nathalia Brodskaïa, Félix Vallotton : Le Nabi étranger

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6386
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félix Vallotton

Message par Moune le Sam 24 Déc - 22:28

Tous ces tableaux, très différents les uns des autres, expriment l'étrangeté et souvent la solitude. J'aime beaucoup Paysage à Cagnes, 1923  avec sa lumière éclatante et sa symphonie de verts. Très bon choix de reproductions, avec des ombres souvent menaçantes. La dernière toile laisse perplexe : caricature ? danse macabre ? À chaque fois en effet, les interprétations sont multiples.
avatar
Moune

Messages : 613
Date d'inscription : 16/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félix Vallotton

Message par kenavo le Dim 25 Déc - 6:13

Moune a écrit:Tous ces tableaux, très différents les uns des autres, expriment l'étrangeté et souvent la solitude.
oui... présenté sous une autre forme que sur les toiles de Hopper p.ex. j'éprouve aussi cette solitude...
Félix Vallotton était à mon avis un personnage assez 'triste'...

En 2012, lors d'un voyage en Suisse, j'ai eu la chance de visiter la Villa Flora à Winterthour, hélas, aujourd'hui fermé au public.
Le couple Hahnloser-Bühler avaient une grande collection de tableaux exquis, mais surtout beaucoup de Vallotton... le kif total pour moi

Photo prise le 29/04/12

Le musée d'art Villa Flora à Winterthour, demeure patricienne des époux Hahnloser-Bühler, a été ouvert au public en mai 1995. Cette villa située dans le quartier résidentiel de la ville, présente un ensemble de tableaux nabis et fauves, réunies entre 1907 et 1932 par le médecin ophtalmologue Arthur Hahnloser (1870 - 1936) et sa femme Hedy Hahnloser-Bühler (1873 - 1952)

Photo prise le 29/04/12

la Villa se trouvait pour la plus grande partie dans l'état comme lors du temps du couple, ainsi cette pièce p.ex. était encore telle quelle on pouvait faire des photos à l'extérieur, pas à l'intérieur

depuis 2014 la Villa Flora a arrêté son activité de musée, la collection des Hahnloser a fait une 'tournée' dans différents musées (entre autre à Paris au Musée Marmottan, seulement une sélection de la grande collection), à partir d'août 2017 elle va trouver son emplacement dans le Musée des beaux-arts de Berne.

Mon coup de coeur lors de la visite de la Villa Flora:


Vue d'Honfleur, matin, 1910

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6386
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félix Vallotton

Message par Moune le Dim 25 Déc - 9:02

J'ai vu à Paris l'exposition de la collection Hahnloser : certains tableaux étaient très beaux et faisaient envie, mais d'autres semblaient de moindre qualité. Forcément, les Hahnloser ne devaient pas toujours avoir les moyens de s'offrir les plus belles oeuvres — et les tableaux représentant les différents membres de la famille ne nous ont pas enthousiasmés.
avatar
Moune

Messages : 613
Date d'inscription : 16/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félix Vallotton

Message par Aeriale le Dim 25 Déc - 10:34

Kenavo a écrit:
Route de Saint Paul de Vence, 1922
Celui ci j'y suis attachée.C'est la petite route que l'on emprunte durant nos balades en moto pour aller à Saint Paul, et chaque fois je pense à ce tableau...La luminosité est parfaite!

Quelques tableaux m'accrochent plus que d'autres. J'aime leurs couleurs chaudes, ces histoires qu'il laisse en suspens, prises dans l'instant, et les passions ou sentiments cachés qu'ils suggèrent. Je suis fan, merci pour le fil!

avatar
Aeriale

Messages : 2320
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félix Vallotton

Message par Moune le Dim 25 Déc - 10:51

Ah oui, très beaux. Ces rouges écrasants au-dessus de ce si petit enfant ! Et cette petite fille au centre de l'attention des adultes au-dessous de l'abat-jour et de sa ronde de chats. Père Noël ! on a notre liste de cadeaux… santa
avatar
Moune

Messages : 613
Date d'inscription : 16/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félix Vallotton

Message par Aeriale le Dim 25 Déc - 11:06

Tout à fait! Ces contrastes sont très forts, on ne voit que l'ombre de cet homme de dos, il capte l'attention d'une façon presque inquiétante, et la petite fille en face parait bien fragile :-)

De même pour la tache de couleur de cet enfant en train de décortiquer soigneusement cette possible lettre sous le regard (et le décor) assez sombre de cette femme!

Superbes, ces oppositions de lumière!
avatar
Aeriale

Messages : 2320
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félix Vallotton

Message par Queenie le Dim 25 Déc - 12:47

Ben mince. J'aime toutes les peintures postées ici. J'étais sûre que j'étais allée à une expo de ce peintre, et que ça ne m'avait que moyennement plu. Je confonds ? Va falloir que j'enquête dans ma tête, que j'aille soulever les souvenirs et regardent en dessous, si je retrouve un sens à tout ça !

_________________
*Imaginer en Grand*
avatar
Queenie

Messages : 1943
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félix Vallotton

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum