Luc Lang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Luc Lang

Message par domreader le Ven 2 Déc - 18:04



Wikipedia a écrit:
Lu Lang est un écrivain français, né en 1956 à Suresnes dans une famille ouvrière.

Il suit des classes préparatoires littéraires : Lettres supérieures (hypokhâgne) au lycée Honoré-de-Balzac Balzac, puis en Première supérieure (khâgne) au lycée Jules Ferry et il montre très tôt une passion pour le travail, la théorie, envisagés d'un point de vue lyrique.

Il enseigne l'esthétique à l'École Nationale Supérieure d'Arts de Paris - Cergy (ENSAPC).

Il a été en 1995 lauréat de la Villa Kujoyama.

Il a reçu le Prix Jean-Freustié en 1988 et le Prix Charles Oulmont en 1989 pour Voyage sur la ligne d'horizon, et le Prix Goncourt des lycéens en 1998 pour Mille six cents ventres.

Œuvre

Romans

  Voyage sur la ligne d’horizon, roman.- Gallimard, 1988. Prix Jean-Freustié 19881, Prix Charles Oulmont 1989
  Liverpool marée haute.- Gallimard, 1991.
  Furies, roman.- Gallimard, 1995.
  Mille six cents ventres, roman.- Fayard, 1998 ; Gallimard  Prix Goncourt des lycéens 19982.
  Les Indiens, roman.- Stock, 2001.
  La Fin des paysages, roman.- Stock, 2006 .
  Cruels,  roman.- Stock, 2008.
  Esprit chien, roman.- Stock, février 2010.
  Mother, roman.- Stock, 2012.
  L’Autoroute, roman.- Stock, 2014.
  Au commencement du septième jour, roman.- Stock, 2016.

Essais

    Gerhard Richter, essai en collaboration avec Jean-Philippe Antoine et Gertrud Koch. - Dis voir, 1995.
    Emmanuel Saulnier : principe transparent, essai en collaboration avec Jean-Pierre Greff. - Regard, 1999.
    Les Invisibles : 12 récits sur l'art contemporain, essai.- Regard, 2002
    11 Septembre Mon Amour, essai.- Stock, 2003.- « Le Livre de poche », 2005
    Notes pour une poétique du roman, essai.- Amis d'inventaire-invention, 2003. - (Collection Textes)
    Délit de fiction : la littérature, pourquoi ?, essai.- Gallimard, 2011.-
avatar
domreader

Messages : 595
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luc Lang

Message par domreader le Ven 2 Déc - 18:46

Au Commencement du Septième Jour

Luc Lang






Un bien étrange et beau roman dans un style vraiment particulier, il m’a fallu un certain temps pour le lire à cause du manque de temps mais je l’aurais volontiers lu d’une traite.

Un coup de téléphone réveille brutalement Thomas une nuit avec l’annonce que sa femme a eu un très grave accident de voiture. Il s’en suit alors une sorte de fuite en avant pour essayer de comprendre l’accident, pourquoi sa femme était sur cette route à ce moment là et bien d’autres interrogations subsisteront encore. Je ne veux pas spoiler et n’en dirais pas plus. Mais Thomas et ses deux enfants doivent ensuite passer par le deuil et se reconstruire doucement au fil des lieux, des retrouvailles familiales et des rencontres. C’est sur ce chemin de la reconstruction que surgissent de lourds secrets familiaux qui ont autrefois brisé la famille de Thomas, mais le cheminement est long et la lumière sera peut-être au bout pour un nouveau départ.

 
Luc Lang a été ambitieux avec ce roman plutôt réussi, en particulier son style, qui évite le pathos surtout au début avec des phrases très ponctuées, pleines de détails, et qui font défiler les évènements très vite et très lentement à la fois. Comme un paysage précis que l’on verrait défiler depuis le siège passager d’une voiture. C’est à la fois précis, sec et aussi très imagé, presque poétique par moments. Je trouve qu’il parle bien du deuil, du couple, de l’amour, du monde du travail, des Pyrénées, du monde rural, de l’Afrique.

 
C’est drôle j’avais presque l’impression de l’entendre ce livre, comme un livre que l’on m’aurait lu. Mon seul bémol serait la transparence du ‘secret’ de famille que l’on soupçonne (en partie seulement) au moment des retrouvailles familiales. Sinon un bien bon livre, vraiment. Il était sur la shortlist du Goncourt cette rentrée.
avatar
domreader

Messages : 595
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luc Lang

Message par darkanny le Sam 3 Déc - 13:00

J'avais adoré la première partie, si précise, tranchante et puis.....j'ai lâché le livre à la deuxième, trouvant la suite trop dissolue. C'est bête hein
avatar
darkanny

Messages : 720
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luc Lang

Message par domreader le Dim 4 Déc - 10:01

En fait, au début de la deuxième partie, on peut y trouver quelques longueurs, ou qu'il s'éparpille, mais je trouve que cela allait bien avec l'état mental du deuil, la vie qui continue mais avec une sorte de confusion, d'égarement mental. Très vite Lang reprend son fil dans cette deuxième partie. J'ai été très agréablement surprise par ce livre, moi qui trouve rarement mon compte dans les romans français contemporains.

_________________
'Be curious, not judgmental.' Walt Whitman
avatar
domreader

Messages : 595
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luc Lang

Message par Ovalire le Sam 10 Déc - 9:45

Ouvert avant l’ouverture du fil, fini il y a quelques jours, et besoin de me poser avant de poster

3 voyages successifs face à la mort, celle de son épouse, celle de son père, celle de son frère, chacune avec son tempo, chacune avec son environnement émotionnel. Chacun vous apporte son lot de ressentis, de sensations, de réflexions sur notre vie en société. Le style est brillant car sans fioriture et variable, adapté à chaque moment de ces environ 2 ans de vie de Thomas, le personnage principal. Par exemple, très rythmé quand il apprend en milieu de la nuit l’accident de sa femme, plus vagabond quand il erre dans les nuages des Pyrénées (mais si bien décrit, pour avoir vécu pareille errance dans le temps), plus factuel dans le cadre africain. Ces 3 voyages ont un fil rouge, les « secrets de famille », les non-dits et les dégâts qu’ils peuvent causés.

Mais, comme domreader, je n’en dévoilerais pas plus, je vous conseille cette lecture, de vous y plonger, ou replonger
avatar
Ovalire

Messages : 56
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luc Lang

Message par Aeriale le Lun 5 Juin - 16:02

-Au commencement du septième jour-


Thomas, un cadre  plein d'avenir, marié avec la brillante Camille, mène une vie apparemment heureuse entouré de leurs deux jeunes enfants Anton et Elsa. Un soir alors qu'il l'attend pour fêter leur anniversaire de mariage, un appel de la gendarmerie l'informe que sa femme est tombée dans le coma suite à une sortie de route dans un endroit où elle n'aurait jamais dû se trouver. C'est le choc. Thomas va devoir faire face à la double réalité de l'accident, et celle du mystère qui l'entoure. Il va se lancer dans une quête pour tenter de comprendre. Se retrouver face à lui même, faire le long chemin du retour sur le passé, et affronter les secrets qu'il a longtemps ignorés.

Luc Lang est un malin, il nous chope d'entrée dans un rythme effréné puis nous emmène plus loin, là où l'on ne l'attend pas. Des causes de l'accident, on n'en saura peu, tout comme lui, on supposera. Mais ce sera l'élément déclencheur, le truc qui stoppera net l'ascension sociale de Thomas pour une traversée de l'intime, qui passera par celle de territoires inconnus ou retrouvés. 

J'ai été soufflée par le style de l'auteur. Comme le dit @Cas Soulé il y a vraiment un tempo différent selon l'état d'esprit dans lequel se trouve le personnage, rapide dans la première partie, plus lente, plus saccadée dans la seconde, qui fait que, malgré certains passages un peu trop chargés  de détails, on ne lâche jamais Thomas. Tout est fait dans ce sens (Pas de chapitres, pas de temps morts, des blancs pour suggérer les non dits, les questionnements, le malaise) Etre avec lui, dans les Pyrénées lorsqu'il manque de décrocher lors d'une randonnée en solo, dans le chaos de Douala quand il suit Pauline dévouée aux oubliés de ce monde. 

Je suis d'accord avec le petit bémol de @Domreader (Sur le secret que l'on imagine) et je pense qu'il aurait pu alléger parfois son récit (au niveau de la précision, quasi maniaque) mais on passe là dessus car ce qu'il reste c'est cette atmosphère, ce rendu de l'instant impressionnant d'authenticité qui nous tient en haleine jusqu'à la dernière ligne, qui elle aussi reste en suspens même si on la devine: "Je dois vous dire quelque chose..."
avatar
Aeriale

Messages : 2163
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luc Lang

Message par domreader le Jeu 8 Juin - 18:22

Bien contente qu'il te plaise ce roman. Luc Lang est à découvrir non ? J'ai bien envie d'en lire d'autres.

_________________
'Be curious, not judgmental.' Walt Whitman
avatar
domreader

Messages : 595
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luc Lang

Message par Aeriale le Jeu 8 Juin - 18:50

Ah oui, il a vraiment une écriture très imagée, on est complètement dans l'histoire, c'est fou. L'impression de vivre ce qu'il décrit...

J'ai Mother dans ma bibliothèque. Un roman complexe très dense, sans paragraphes, comme j'ai pu lire dans les avis..A suivre!
avatar
Aeriale

Messages : 2163
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luc Lang

Message par Epi le Jeu 8 Juin - 21:51

Je ne lis plus trop de romans français mais je suis intriguée par celui-ci et je tenterais bien.

_________________
Let It Be
avatar
Epi

Messages : 1283
Date d'inscription : 29/11/2016
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: Luc Lang

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum