Bastien Vivès

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bastien Vivès

Message par darkanny le Ven 30 Déc - 12:37



Nationalité : France
Né(e) le :  11/02/1984
Biographie :

Il poursuit des études d' Arts Appliqués à l'Institut de la littérature française a Genève, puis trois ans à l'École supérieure d'arts graphiques Penninghen à Paris et enfin aux Gobelins, toujours à Paris, où il étudie le cinéma d'animation.

Un des auteurs du "Jour du musée", un album de BD réunissant cinq auteurs. On le connaît aussi sur le web sous le nom de Bastien Chanmax, pseudo avec lequel il connaît ses premiers succès (notamment sur le forum Catsuka) avec le personnage de Poungi la racaille (2006, Danger public).

Son premier album, Elle(s), est publié en 2007 aux éditions Casterman sous le label KSTR qui vient d'être créé.

À 25 ans, en janvier 2009, il reçoit le Prix Révélation du festival d'Angoulême pour son album "Le Goût du chlore".

Depuis le 1er mars 2010, il participe au feuilleton en ligne "Les Autres Gens" scénarisé par Thomas Cadène.

"Polina" a été lauréat du Prix des Libraires BD 2011 et du Grand prix de la critique BD 2012.

Il travaille aux côtés de Balak et Michaël Sanlaville sur le manga français "Lastman" dont l'univers a été adapté en anime et en jeu vidéo.

Source: bedetheque
avatar
darkanny

Messages : 740
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bastien Vivès

Message par darkanny le Ven 30 Déc - 13:02



C'est une histoire toute simple où il ne passe pas grand-chose, il y a peu de dialogues, mais pourtant tout y est.

L'ambiance si particulière des piscines couvertes imprégnées de l'odeur du chlore, les rituels et passages obligés: la cabine, les douches, les bassins encombrés, les gens qui font les malins parce qu'ils nagent mieux que les autres mais paradoxalement le bien-être que peut procurer la nage, si douce au corps lorsqu'on la maîtrise peu à peu, l'intimité relative de ce lieu confiné, les dialogues que l'on noue assez naturellement avec un autre nageur, ne serait-ce que pour rompre la solitude et la timidité, surtout si l'on n'est pas un poisson-né.

Tout ceci est formidablement amené dans cette BD, sans bruit, avec infiniment de délicatesse et même de poésie.
J'ai adoré et c'est dommage que je ne puisse vous faire parvenir d'autres images qui m'ont vraiment marquée.



 

avatar
darkanny

Messages : 740
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bastien Vivès

Message par kenavo le Ven 30 Déc - 13:13

ooooh, merci pour ce fil... tout comme toi, j'ai adoré ce livre

Le goût de chlore
Présentation de l’éditeur
C’est une histoire toute simple, d’une rare sobriété. Parce qu’il souffre du dos, un très jeune homme, dont au final on ne saura pratiquement rien de plus, se met à fréquenter une piscine sur les recommandations insistantes de son kinésithérapeute. Là, dans le bassin à la fois anonyme et rassurant où les individus ne sont plus que des corps qui nagent, au rythme monotone des longueurs ajoutées les unes aux autres, il fait la connaissance d’une jeune fille au corps et au sourire séduisants. C’est l’épanouissement de leur relation ténue, toute en silences, en esquives, en pudeur et en gestes esquissés, que va raconter Le Goût du chlore, avec une grande légèreté et un sens remarquable de la narration en images…
Un récit intimiste et pudique, façonné par les nuances et les non-dits.

Pour ceux qui me connaissent, cela ne devrait pas être une surprise que cette BD est un de mes coups de cœur.

Envie de faire un petit saut dans l’eau ? Voilà le livre idéal pour réaliser cela !

Depuis que l’album de Bastien Vivès se trouve sur mes étagères, j’aime le reprendre de temps en temps, tout simplement parce que je l’adore.

Des pages tout plein de moments dans la piscine, son choix pour cette couleur extra qu’est le turquoise pour en faire celle de l’eau, un scénario qui fait plaisir à suivre et après 135 pages on sort rafraîchit comme après une bonne séance de natation.

Ceux qui n’aiment ni piscines ni natation, s’abstenir… pour tous les autres – un pur délice drunken










_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6726
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bastien Vivès

Message par darkanny le Ven 30 Déc - 13:16

Merci pour les ajouts, c'est vrai que ça donne envie de plonger et de se glisser dans l'eau, mais il faut de la persévérance et c'est bien décrit, ce n'est pas facile pour lui au début

D'ailleurs, il fait quelques séances sans lunettes, une vraie torture !!
avatar
darkanny

Messages : 740
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bastien Vivès

Message par kenavo le Ven 30 Déc - 13:20

en effet... celui qui connait la natation, les moments qu'il faut s'accrocher... c'est un pur délice de découvrir cette histoire... et surtout ces planches

rien que d'en parler me donne envie de relire, je vais le sortir de mon étagère Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6726
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bastien Vivès

Message par darkanny le Ven 30 Déc - 13:35

Faudra que je lise Polina aussi Very Happy
avatar
darkanny

Messages : 740
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bastien Vivès

Message par Aeriale le Ven 30 Déc - 13:40

@darkanny a écrit:

C'est une histoire toute simple où il ne passe pas grand-chose, il y a peu de dialogues, mais pourtant tout y est.

L'ambiance si particulière des piscines couvertes imprégnées de l'odeur du chlore, les rituels et passages obligés: la cabine, les douches, les bassins encombrés, les gens qui font les malins parce qu'ils nagent mieux que les autres mais paradoxalement le bien-être que peut procurer la nage, si douce au corps lorsqu'on la maîtrise peu à peu, l'intimité relative de ce lieu confiné, les dialogues que l'on noue assez naturellement avec un autre nageur, ne serait-ce que pour rompre la solitude et la timidité, surtout si l'on n'est pas un poisson-né.

Tout ceci est formidablement amené dans cette BD, sans bruit, avec infiniment de délicatesse et même de poésie.
J'ai adoré et c'est dommage que je ne puisse vous faire parvenir d'autres images qui m'ont vraiment marquée.
Oh ça me dit bien! Non que je raffole des piscines (je préfère l'eau de mer) mais j'aime bien la présentation que tu en fait, Darkanny. Et tout ce bleu me fait rêver, un peu comme Kena!

L'histoire en elle même me fait aussi penser à un film que j'ai beaucoup aimé, vu il n'y a pas très longtemps. Et dont on n'a peu parlé, au final. Sur le coup j'ai cru que c'en était l'adaptation

L'effet Aquatique

avatar
Aeriale

Messages : 2455
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bastien Vivès

Message par kenavo le Ven 30 Déc - 13:54

@darkanny a écrit:Faudra que je lise Polina aussi Very Happy
depuis que j'ai fait connaissance de son travail, je voulais aussi lire d'autres... celui-là en premier...
toujours trop de tentations

@Aeriale a écrit:L'histoire en elle même me fait aussi penser à un film que j'ai beaucoup aimé, vu il n'y a pas très longtemps. Et dont on n'a peu parlé, au final. Sur le coup j'ai cru que c'en était l'adaptation
je viens de voir la BA, cela a l'air tout bon, je vais le noter Very Happy

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6726
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bastien Vivès

Message par darkanny le Ven 30 Déc - 14:05

On va la suivre ce jeune, il le mérite
Aeriale tu vas aimer ce ton tout doux.
avatar
darkanny

Messages : 740
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bastien Vivès

Message par Aeriale le Ven 30 Déc - 14:09

@darkanny a écrit:On va la suivre ce jeune, il le mérite
Aeriale tu vas aimer ce ton tout doux.
Oui!

Je vais l'ajouter à ma liste BD!

Avec vous, je n'ai plus le temps de lire trop de romans. Vous êtes terriblement bavardes (euh...moi aussi, c'est pas faux)

@Kenavo a écrit:je viens de voir la BA, cela a l'air tout bon, je vais le noter
Sûr que tu vas adorer!

C'est tout drôle et touchant, un peu décalé. Je vais rajouter un fil sur la cinéaste!
avatar
Aeriale

Messages : 2455
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bastien Vivès

Message par Queenie le Ven 30 Déc - 23:07

Je dois lire Le goût du chlore depuis un million d'années... !

J'ai commencé Polina, ça fait froid dans le dos, et en même temps c'est tout doux.

_________________
*Imaginer en Grand*
avatar
Queenie

Messages : 2035
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bastien Vivès

Message par Queenie le Jeu 12 Jan - 21:59


Polina (2011)

Histoire d'une jeune russe, douée pour la danse, travaillant avec un professeur réputé très dur, obsessionnel, et suivant des cours dans une grande école. Son parcours, son quotidien, son évolution, sur plusieurs années.

inspiré de la danseuse Polina Semionova.

Un bande dessinée jolie, le trait de Bastien Vives est fait de coups gracieux, vaporeux, presque calligraphiques. Un style qui colle parfaitement avec le milieu de la danse classique dont il parle.

L'histoire est, évidemment, terrible, intense et prenante. Cette toute jeune fille sous la coupe de ce professeur, Bojinski, présence massive, visage dont on ne voit jamais les expressions, un bloc de discipline et d'exigences, pour laquelle le lecteur, d'emblée, s'inquiète.
Puis la jeune femme, qui se retrouve déchirée entre sa vie à l'école, ses amis, petit ami, cours et concours, et cette relation exclusive et intense avec Bojinski sur un solo.
La femme qui va prendre son destin en main, l'aventure, et la mise en danger.

C'est troublant, c'est beau, mais ça ne m'a pas complètement accrochée. Une histoire linéaire trop connue et reconnue, Bastien Vivès colle à une histoire pas à pas. J'ai senti trop de distance, et une sorte de cahier des charges bien rempli.
Son dessin est plus convaincant, fluide, comme en mouvement, beau.

_________________
*Imaginer en Grand*
avatar
Queenie

Messages : 2035
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bastien Vivès

Message par Mordicus le Ven 13 Jan - 8:26

Dans mes yeux


Le Meilleur de Vives.
Il est parfait.
BD "subjective" car on ne voit qu'au travers des yeux énamourés du narrateur.

Beau.
Triste.
Génial.


_________________
When the sunset wheel begins turning into the night
I see everything in black and white become a Love song for the collaboration
You and Me will never be Undone
We'll let it blow away...
avatar
Mordicus

Messages : 265
Date d'inscription : 03/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bastien Vivès

Message par Queenie le Ven 13 Jan - 8:30

Il a l'air de changer carrément de style selon son sujet de bd. C'est rare !

_________________
*Imaginer en Grand*
avatar
Queenie

Messages : 2035
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bastien Vivès

Message par Queenie le Lun 8 Mai - 16:09


(2017)

Je l'ai commencée, elle a l'air succulente.

_________________
*Imaginer en Grand*
avatar
Queenie

Messages : 2035
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bastien Vivès

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum