Bram Stoker

Aller en bas

Bram Stoker

Message par domreader le Sam 31 Déc - 19:03

Bram Stoker est né en Irlande à Clontarf, une banlieue de Dublin, en 1847. C’est le 3ème d’une famille de 7 enfants. Il est chétif et d’une santé fragile, il reste alité la plupart du temps jusqu’à l’âge de 7 ans lorsqu’il entre à l’école. Sa santé s’améliore alors de façon spectaculaire. Il fera plus tard des études de mathématiques dans la très prestigieuse université de Dublin, Trinity College. C’est aussi un athlète accompli. Pendant 10 ans il sera fonctionnaire et critique de théâtre pour un journal , le ‘Mail’. Son admiration sans borne pour l’acteur Henry Irving le conduira à une amitié durable, il deviendra l’agent artistique de celui-ci en 1879. Puis ses fonctions évoluent et il devient en quelque sorte le directeur du théâtre londonien ‘Lyceum Theatre’. C’est alors qu’il commence à écrire et à publier des romans : The Snake’s Pass en 1890, Dracula en 1897, The Lady of the Shroud en 1909 et The Lair of the White Worm en 1911. Il mourut en 1912.

Le plupart de ses romans reçurent un accueil critique favorable à l’époque, mais peu ont survécu à l’épreuve du temps et apparaissent très datés aujourd’hui avec des personnages caricaturaux et une tendance mélodramatique trop prononcée. Seul Dracula est encore lu de nos jours, et il est considéré comme l’apothéose du roman gothique de vampires. Dans le même style, les précurseurs ont été The Vampyre par Polidori, Varney the Vampyre par Thomas Prest et Carmilla par Sheridan Le Fanu (déjà chroniqué sur le forum, je crois).

Pour Dracula, on dit que Bram Stoker a été inspiré par un personnage bien réel, un prince roumain qui a existé au 15ème siècle et qui n’a régné que peu de temps, c’est Vlad l’Empaleur. Il était connu et redouté pour ses exactions, sa cruauté, et sa tendance à …. empaler ses ennemis, voire même ses propres sujets, si cela pouvait lui servir.

Voici le portrait de ce charmant personnage.



Ici une photo du château de Bran, dit 'Château de Dracula' en Transylvannie - 400 000 visiteurs par an !:



mais il n'y a probablement jamais résidé, voici par contre ici la photo du vrai château de Vlad l'Empaleur, ou du moins ce qu'il en reste:



Un escalier de 1500 marches qui permet d'accéder aux ruines du château, je parie qu'il y a moins de visiteurs !






_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
avatar
domreader

Messages : 1126
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bram Stoker

Message par domreader le Sam 31 Déc - 19:10

Dracula (1897)
Bram Stoker

Ed. Penguin Classisc - 448 pages


Tout commence par les extraits du journal de Jonathan Harker et par ses lettres à sa douce Mina restée en Angleterre alors que lui se dirige vers les Carpates, pour affaires, et plus exactement pour affaires immobilières avec un certain comte Dracula. Dans ce roman classé dans la catégorie ‘épistolaire’, toutes les péripéties sont racontées au travers des extraits des journaux intimes, des lettres des différents personnages et aussi des articles de journaux de l’époque.
Déjà, en chemin, plus Jonathan approche du but plus les évènements étranges se multiplient, et les autres voyageurs semblent effrayés de sa destination. On lui donne une petite croix, et d’autres petits objets censés le protéger, mais contre quoi ?
Après un premier contact agréable avec le comte, Jonathan s’aperçoit de détails étranges au château : qu’il ne voit le comte que dans la soirée, que celui-ci ne mange jamais, et enfin qu’il n’est pas libre de ses mouvements puisque les portes du château sont verrouillées et qu’il ne peut en sortir. Une nuit, il fait aussi la rencontre de trois jeunes femmes effrayantes et assoiffées et il ne doit sa vie qu’au retour du comte, mais dès lors il sera prisonnier.

Mina, en Angleterre, s’inquiète, car plus aucune lettre ne lui parvient de Jonathan, cependant d’autres affaires lui causent du souci : son amie Lucy, récemment fiancée, a de puis peu une attitude étrange, et semble de plus en plus faible. Un bateau inquiétant est arrivé au port, plus un homme vivant à bord et un capitaine mort qui s’était encordé à la figure de proue. A bord, se trouve une étrange cargaison de plusieurs énormes caisses de ‘terre’. C’est depuis lors que Lucy marche pendant son sommeil et cherche à sortir de sa chambre, parfois elle y parvient et une nuit Mina la retrouve sur un rocher surplombant la mer dans les bras d’une ombre. Bien entendu au réveil Lucy ne se souvient de rien, elle cherche à dissimuler d’étranges marques sur sa gorge et veut sortir les nuits suivantes. Une énorme chauve-souris est même aperçue près de sa fenêtre. C’est le Dr Seward qui la soigne (un de ses amoureux éconduits) et il fait appel à un de ses amis hollandais le professeur Van Helsing. Ce dernier n’est pas dupe, il comprend très vite à qui il a affaire. Mina doit quitter son amie et la laisser entre les mains compétentes des deux docteurs car son Jonathan a été retrouvé très affaibli, et il est soigné à l’étranger où Mina le rejoint.

Les pièces de ce puzzle de l'horreur se mettront en place petit à petit avec une véritable montée en puissance du suspense et de l'horreur.

C’est un monument, au propre (447 pages) et au figuré, et on comprend qu’il ait fait frémir des générations : tout y est, une région lointaine et mystérieuse, un château déserté accroché au rocher dans une nature peu hospitalière, un homme ténébreux et puissant, des jeunes femmes pures et courageuses souillées par la bête immonde, des enfants assassinés, des hommes résolus près à se sacrifier pour le bien (de l’humanité) et pour la sage Mina et enfin le… fantastique : les Non-Morts (The Un-Dead), les vampires, ceux qui se nourrissent des vivants et répandent leur mal.

On comprend que cela soit resté un classique du genre, c’est un livre original par sa construction, par les différentes voix qui l’animent au travers des journaux intimes et des lettres (encore que ce ne soit pas le premier du genre épistolaire très populaire déjà dès le 18ème siècle), mais on se laisse toujours prendre à ce style de récit. Stoker sait aussi très bien décrire les voyages, les régions traversées, il en capte les atmosphères fantastiques, inquiétantes, mystérieuses et les transmet fort bien. Je trouve que c’est surtout en cela qu’il est romantique, plus que par les sentiments amoureux des protagonistes qu’il évoque. Et puis ce qu’on appelle romantisme – en tant que mouvement littéraire – n’est pas tout à fait semblable d’un pays à l’autre, le mouvement a pris des formes un peu différentes partout en Europe, alors il est difficile de mettre une définition exacte sur ce mot.

Pour ma part, j’ai trouvé que Stoker faisait un peu trop durer le suspense et que les pièces du puzzle étaient longues à s’assembler, et aussi que la chasse au vampire n’en finissait pas, c’est l’aspect du livre qui a le plus vieilli je crois. Mais bien sûr ce qui reste attirant, ce sont ces créatures épouvantables, qui tuent sans tuer et qui contaminent leurs victimes, annihilent leur volonté, c’est le ressort fantastique qui marche toujours et le mystère que nous dévoile tout doucement l’auteur.

Bref, cela reste un classique, un vrai, probablement un des meilleurs du genre si on en croit les spécialistes. Mais dans les romans fantastiques de cette époque (que j’ai lus), je trouve que Frankenstein est nettement meilleur, par son écriture et par les thèmes développés qui étaient plus inhabituels, plus intéressants et aussi par ses personnages qui avaient plus d’épaisseur.

Ouf ... ! je n'ai pas été très concise sur ce coup là !

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
avatar
domreader

Messages : 1126
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bram Stoker

Message par Arabella le Dim 1 Jan - 9:28

Je garde un excellent souvenir de ma lecture, j'avais bien aimé en particulier la construction du livre.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2858
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bram Stoker

Message par domreader le Dim 1 Jan - 11:11

Oui cette construction prend un nombre incroyable de formes !

_________________
'La littérature est une maladie textuellement transmissible, que l'on contracte en général pendant l'enfance'. Jane Yolen.
avatar
domreader

Messages : 1126
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bram Stoker

Message par Queenie le Dim 1 Jan - 14:26

J'ai un peu honte d'avouer que je ne l'ai jamais lu...
shock2

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
avatar
Queenie

Messages : 3148
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bram Stoker

Message par Arabella le Dim 1 Jan - 17:20

Comme beaucoup de gens. Razz

Je trouve qu'il en vaut vraiment la peine.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2858
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bram Stoker

Message par eXPie le Dim 1 Jan - 18:40

Ah oui, j'en ai un très bon souvenir. J'ai failli lire d'autres livres de Bram Stoker, mais je ne sais pas pourquoi, j'ai l'impression que ses autres romans ne sont pas à la hauteur de Dracula...
avatar
eXPie

Messages : 465
Date d'inscription : 04/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bram Stoker

Message par Arabella le Dim 1 Jan - 18:43

@eXPie a écrit: J'ai failli lire d'autres livres de Bram Stoker, mais je ne sais pas pourquoi, j'ai l'impression que ses autres romans ne sont pas à la hauteur de Dracula...

Je confirme. C'est beaucoup moins intéressant.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2858
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bram Stoker

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum