Inoue Hisashi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Inoue Hisashi

Message par Merlette le Sam 3 Déc - 17:16




Inoué Hisashi ( 16 novembre 1934 - 10 avril 2010 ) est né dans une petite ville du Nord du Japon (département de Yamagata). Pour des raisons familiales, il est élevé et baptisé dans un établissement d'aide à l'enfance tenu par des religieux chrétiens. 
Après avoir gagné sa vie, tout en faisant ses études, en rédigeant d'innombrables scénarios, saynètes et contes comiques pour la radio, il s'engage dans la carrière d'auteur dramatique, sa profonde connaissance des gesaku (littérature comique) de l'époque Edo faisant de lui un « magicien du verbe ». 
En 1969, sa pièce Nihonjin no heso (Le nombril des Japonais) obtient un succès retentissant. Audacieuse avalanche de jeux de mots et de coups de théâtre, cette comédie qui révolutionne le genre du shingeki adonné jusque-là au réalisme à l'occidentale, marque ses véritables débuts de créateur. Citons parmi ses pièces Yabuhara KengyōAme (La pluie), Keshō (Maquillages), et parmi ses tout aussi nombreux romans, Kirikirijin (Gens de Kirikiri). Inoué Hisashi Inoue a été président de la section japonaise du  P.E.N. Club de 2003 à 2007. Il a également présidé l'Association des auteurs dramatiques japonais ainsi que l'Institut de Littérature Japonaise.


source: shunkin.net

Oeuvres traduites en français:

Je vous écris (1978), roman. Picquier poche
Maquillages (1982), pièce en deux actes. L'Harmattan


Dernière édition par Céline le Sam 24 Déc - 10:55, édité 2 fois

_________________
With freedom, books, flowers, and the moon, who could not be happy?” Oscar Wilde
avatar
Merlette

Messages : 2339
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inoue Hisashi

Message par Merlette le Sam 3 Déc - 17:18

Je vous écris



Je vous écris est un roman épistolaire, puisque l'on découvre une histoire au travers d’un échange de lettres, de documents administratifs (actes de naissance, de décès…) ou de coupures de presse. Ou plutôt dix histoires, dix destinées, car le roman se compose en fait de dix nouvelles mettant en scène des personnages différents, que seul le dernier chapitre réunira, dans un hôtel de montagne, sous la menace d'un preneur d'otages.

Par le biais de leurs lettres, nous entrons dans l’intimité de ces personnages de tous âges et toutes professions (étudiante, écrivain, secrétaire, religieuse, travailleur social…), découvrons leur histoire, modes de vie, blessures, espoirs secrets, si bien que nous croyons bien les connaître. Il n’en est rien, car chacun de ces chapitres a une chute tout à fait inattendue, qui nous fait voir les choses sous un tout autre jour et remet en question la fiabilité de l'écrit.
De mensonges en omissions, impostures, canulars, névroses et pièges machiavéliques, nos dix personnages manipulent et se font manipuler par ces fameuses lettres, qui travestissent la réalité de façon plus ou moins importante... Surpris par chaque fin, le lecteur est également manipulé sur la durée du roman, car on se rend vite compte que même si les noms diffèrent, certaines situations semblent se répéter au fil des chapitres (la femme trompée, un homme d’affaires et sa jeune maîtresse, la fugueuse traumatisée par la sexualité de sa mère, un incendie particulièrement destructeur…). Du coup, on essaie d’imaginer les liens existant entre eux, savoir qui est qui…spéculations que le dernier chapitre mettra à mal, bien sûr ! 

Si cette mystification se révèle parfois dramatique pour les personnages, elle est par contre bien divertissante pour nous. Je vous conseille donc ce surprenant roman, mi sérieux mi ludique, traversé par l’ironie d’un auteur qui, on le sent, prend plaisir à rouler son monde dans la farine.

A noter que deux chapitres ont été supprimés de l’édition française car leurs jeux de mots constants (spécialité de Inoue Hisashi) les rendaient intraduisibles. Le titre japonais est "Les lettres de douze personnes". Les deux personnages absents n'apparaissent que dans le dernier chapitre, et l'un d'eux y joue même un rôle important.

_________________
With freedom, books, flowers, and the moon, who could not be happy?” Oscar Wilde
avatar
Merlette

Messages : 2339
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum