Antoine Houdar de La Motte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Antoine Houdar de La Motte

Message par Arabella le Jeu 5 Jan - 22:49

Antoine HOUDAR de LA MOTTE (1672 - 1731)





Source : L'académie Française


Né à Paris, le 17 janvier 1672.

Il s’appelait Houdar, La Motte fut un surnom qui lui venait d’une terre ; auteur dramatique, Inès de Castro est la plus connue de ses tragédies. Il écrivit des opéras et des ballets. Poète et fabuliste, il fit aussi une mauvaise traduction de l’Iliade. Il obtint une fois le prix d’éloquence et une fois le prix de poésie. La Motte fut un des chefs du parti des modernes et eut avec Mme Dacier une vive polémique au cours de laquelle il écrivit ses Réflexions sur la critique qui eurent un grand succès et soulevèrent de nombreuses discussions. Il fréquenta les salons philosophiques, fut un des fondateurs de celui de Mme de Lambert ; habitué aussi, des cafés littéraires de la veuve Laurent, Gradot et Procope ; son amitié pour Fontenelle ne se démentit jamais. Il remplaça Thomas Corneille le 18 janvier 1710 et fut reçu par Callières le 8 février 1710, ayant eu J.-B. Rousseau pour concurrent. Il reçut La Faye et écrivit, dit-on, les discours de réception du marquis de Mimeure et du cardinal Dubois. Le sien eut pour sujet : De l’influence des grands écrivains sur la perfection des langues.

La Motte-Houdar fut un des quatre académiciens qui étaient d’avis d’entendre les explications de l’abbé de Saint-Pierre avant de prononcer son exclusion.

Il lut une poésie lors de la visite de Louis XV en 1719. Il devint aveugle pendant les seize dernières années de sa vie, et cette infirmité ne lui ôta rien de son urbanité qu’il sut conserver même au milieu des plus vives discussions.

« Le plus souvent, il a l’air d’avoir pensé en prose et traduit sa pensée en vers. » (La Harpe). « Il prouva que dans l’art d’écrire on peut être encore quelque chose au second rang. » (Voltaire).

Mort le 26 décembre 1731.


Dernière édition par Queenie le Ven 6 Jan - 10:47, édité 1 fois (Raison : Enlèvement des majuscules au titre.)

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 1968
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antoine Houdar de La Motte

Message par Arabella le Jeu 5 Jan - 23:14

Inès de Castro


Inspirée de l'histoire du Portugal, cette trame a été utilisée plusieurs fois en littérature, les oeuvres les plus célèbres étant Les Luisiades de Camoens qui a popularisé la légende et La reine morte de Montherlant. Mais elle a inspiré d'autres écrivains moins connus, comme Houdar de La Motte au XVIIe siècle.

L'histoire se passe au XIVe siècle, et relève de légende autant que de l'histoire. Un amour très intense entre l'héritier du trône, Pierre, et une jeune femme, fille bâtarde d'un grand de Castille et dame d'honneur de l'épouse du prince qui l'aime. Un meurtre perpétré au nom de la raison d'état par le roi, Alphonse IV. La réaction de Pierre, qui aurait exercé une terrible vengeance sur les assassins, et fait reconnaître le cadavre d'Ines comme reine à titre posthume. Une histoire d'amour, de mort, de haine.

L'oeuvre de Houdar de La Motte paraît donner une vision bien sage et policée de cette histoire, édulcorée pourrait-on dire. La grande passion de l'héritier du trône et d'Ines en semble presque bourgeoise. Le roi ne veut pas tuer Ines au final, c'est la méchante belle-mère, mère de Constance, la promise de Pierre qui l'empoisonne. Et comme Constance et Pierre ne sont pas mariés (forcément, Pierre dans la pièce est marié à Ines avant d'épouser Constance) pas d'adultère non plus. Tout le monde, sauf la méchante reine fait assaut de grandeur d'âme, de générosité et de dévouement. La pièce s'achevant sur la mort d'Ines, rien n'est détaillé sur les réactions à la limite de la folie de Pierre.

Bref, on est à mille coudée de la cruauté, du mordant, de la démesure glacée et baroque de Montherlant. Que j'ai follement envie de relire.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 1968
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antoine Houdar de La Motte

Message par Moune le Ven 6 Jan - 10:34

@Arabella a écrit:Inès de Castro


Inspirée de l'histoire du Portugal, cette trame a été utilisée plusieurs fois en littérature, les oeuvres les plus célèbres étant Les Luisiades de Camoens qui a popularisé la légende et La reine morte de Montherlant. Mais elle a inspiré d'autres écrivains moins connus, comme Houdar de La Motte au XVIIe siècle.

L'histoire se passe au XIVe siècle, et relève de légende autant que de l'histoire. Un amour très intense entre l'héritier du trône, Pierre, et une jeune femme, fille bâtarde d'un grand de Castille et dame d'honneur de l'épouse du prince qui l'aime. Un meurtre perpétré au nom de la raison d'état par le roi, Alphonse IV. La réaction de Pierre, qui aurait exercé une terrible vengeance sur les assassins, et fait reconnaître le cadavre d'Ines comme reine à titre posthume. Une histoire d'amour, de mort, de haine.

L'oeuvre de Houdar de La Motte paraît donner une vision bien sage et policée de cette histoire, édulcorée pourrait-on dire. La grande passion de l'héritier du trône et d'Ines en semble presque bourgeoise. Le roi ne veut pas tuer Ines au final, c'est la méchante belle-mère, mère de Constance, la promise de Pierre qui l'empoisonne. Et comme Constance et Pierre ne sont pas mariés (forcément, Pierre dans la pièce est marié à Ines avant d'épouser Constance) pas d'adultère non plus. Tout le monde, sauf la méchante reine fait assaut de grandeur d'âme, de générosité et de dévouement. La pièce s'achevant sur la mort d'Ines, rien n'est détaillé sur les réactions à la limite de la folie de Pierre.

Bref, on est à mille coudée de la cruauté, du mordant, de la démesure glacée et baroque de Montherlant. Que j'ai follement envie de relire.
La Reine Morte, de Montherlant, c'est vraiment quelque chose ! J'ai lu cette pièce il y a très très longtemps mais l'impression reste inoubliable, profondément marquante. J'avais bien moins aimé ses romans.
avatar
Moune

Messages : 613
Date d'inscription : 16/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antoine Houdar de La Motte

Message par Aeriale le Ven 6 Jan - 12:56

@Moune a écrit:
@Arabella a écrit:Inès de Castro
[...]Bref, on est à mille coudée de la cruauté, du mordant, de la démesure glacée et baroque de Montherlant. Que j'ai follement envie de relire.
La Reine Morte, de Montherlant, c'est vraiment quelque chose ! J'ai lu cette pièce il y a très très longtemps mais l'impression reste inoubliable, profondément marquante. J'avais bien moins aimé ses romans.
Ah oui! Pareil, j'ai dû la lire en 1ere, au lycée. Mais elle m'avait marquée!
Voilà une Lecture classique qui me dirait.

(Si on en faisait une LC, je serais des vôtres;-)
avatar
Aeriale

Messages : 2105
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antoine Houdar de La Motte

Message par Arabella le Ven 6 Jan - 18:52

Il faudrait trouver le moment, mais pourquoi pas.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 1968
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antoine Houdar de La Motte

Message par Arturo le Sam 1 Avr - 19:25

J'ai enchaîné la lecture de la pièce de Montherlant, avec celle de La Motte. Autant je préfère le vers classique, autant pour le coup je préfère l'intensité de Montherlant. 
Il y a quelques beaux vers chez La Motte, mais c'est vrai que contrairement à d'autres pièces de l'époque, ça semble un peu vieilli. Presque gentillet, mais bon il faut aussi remettre la chose dans son contexte, et les libertés de ton étaient moindres à son époque.

_________________
Quoi de plus doux que le loisir lettré ? - Cicéron
avatar
Arturo

Messages : 178
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 31
Localisation : Sous le soleil de Satan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antoine Houdar de La Motte

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum