Thibaud Guyon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Thibaud Guyon

Message par kenavo le Dim 8 Jan - 6:14



Thibaud Guyon aime faire découvrir des lieux, des paysages, des époques, des thèmes qu'il rencontre dans le cadre de son travail lié au patrimoine. Intéressé par l'histoire, il est en quête de traces du passé à travers des gravures ou des photos anciennes, terrains de rêverie pour les livres qu'il imagine.

Thibaud Guyon aime avant tout créer des images qui sont autant d'invitations au voyage.

Né en 1971, il est diplômé des Arts décoratifs de Strasbourg, vit et travaille dans la région lyonnaise.


Source : Editeur

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6216
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thibaud Guyon

Message par kenavo le Dim 8 Jan - 6:15


Charlotte et le Douanier Rousseau
Présentation de l’éditeur
Les grands artistes ne sont pas toujours très doués pour la vie pratique, à se demander si la naïveté n'est pas un élément du génie.
Les grands artistes n'ont pas toujours non plus une existence très heureuse, car, pour créer une oeuvre originale et l'imposer au public, il faut une fraîcheur d'âme et un entêtement que la société, bien souvent, vous fait payer.
Le Douanier Rousseau, considéré aujourd'hui comme l'un des peintres marquants de la fin du XIXe siècle, fut, en son temps, la cible d'un mépris quasi général.
Sa crédulité et de mauvaises influences lui ont valu aussi de tremper dans une affaire d'escroquerie, de faire de la prison et de risquer le bagne.
C'est ce que découvre ici Charlotte, sa jeune voisine, qui a la chance et le plaisir, mais aussi la charge de bénéficier de son amitié...
L’approche de la vie du peintre Henri Rousseau via la relation avec cette petite fille est tout à fait charmante.

Et on rencontre un artiste qui est contraint de faire face à plus d’un obstacle et surtout les pires ricanements de ses concitoyens.

Mais rien de tout cela ne va jamais le convaincre de douter de sa passion. Au plus grand plaisir du public aujourd’hui qui peut voir ses œuvres !



Il mentionne aussi l’anecdote de sa première exposition individuelle, organisée par Monsieur Uhde, qui avait oublié de mettre l’adresse du lieu d’expo sur les invitations !

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6216
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thibaud Guyon

Message par kenavo le Dim 8 Jan - 6:16

Histoire : Patrick Joquel


Dans la mémoire du vent
Présentation de l’éditeur
Au début du XXème siècle, le Tibet était complètement fermé aux étrangers. Cependant, une curieuse exploratrice, Alexandra David-Neel brûlait d'envie d'être la première européenne à entrer dans Lhassa.
Avec son fils adoptif, le lama Yongden, elle fit plusieurs tentatives avant de réussir.
Moi le Vent des hautes terres Tibétaines, je les ai suivis, tous les deux, dans leur longue et périlleuse marche...
Ahlala… Alexandra David Néel, comment ne pas être fasciné par cette femme hors norme ?

Et quelle bonne idée de donner la parole au vent pour nous raconter cette première entrée de l’exploratrice dans Lhassa.

On la suit lors de son périple, qui n’était vraiment pas facile, mais le courage ne l’a jamais quitté pour arriver à son but.

Très belle histoire, soulignée par de jolies images.




_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6216
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thibaud Guyon

Message par kenavo le Dim 8 Jan - 6:16


La toute première photo
Présentation de l’éditeur
Avec Claude, son frère aîné, Nicéphore Niépce a commencé par mettre au point un moteur à explosion, le Pyréolophore.
Puis ils ont tenté de perfectionner les grandes eaux de Versailles, la culture de l'indigo, la lithographie...
Mais le projet qui tient le plus à coeur à Nicéphore, c'est une boîte, inventée au IVe siècle avant Jésus-Christ, qu'on appelle la «caméra obscura». A l'aide de la science, de la chimie et du soleil, il est en train d'inventer ce qui ne porte pas encore le nom de photographie. Le monde n'en sait rien encore. Mais Clarisse, la fille des domestiques de la maison, elle, est dans la confidence...
Après avoir découvert Thibaud Guyon et voulant continuer avec ses livres, j’ai découvert qu’il a écrit plus d’un livre autour de personnages existants, une de mes prédilections en roman, pourquoi pas en album pour la jeunesse !

Et je peux dire que j’ai vraiment fait une très belle lecture.

Autant que j’adore la photographie/les photos, je savais naturellement un bon nombre de faits concernant ses origines, mais je dois avouer que je n’avais pas fait trop de recherches.

Ainsi c’était un vrai plaisir de faire connaissance avec Nicéphore et ses multiples idées et envies d’inventions. Mais c’est lors de sa pleine consécration pour trouver un moyen de fixer des images sur un support quelconque, qu’il était dû à trouver la solution.

Bien que la technologie a beaucoup changé, à partir d’aujourd’hui je ne vais plus jamais prendre mon apn en main sans avoir une petite pensée pour Nicéphore.


Voilà cette fameuse première photo, réalisée en 1827

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6216
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Thibaud Guyon

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum