A l'affiche en 2017

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A l'affiche en 2017

Message par Queenie le Dim 8 Jan - 18:22

Et c'est parti pour un nouveau fil !

_________________
*Imaginer en Grand*
avatar
Queenie

Messages : 1466
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'affiche en 2017

Message par Queenie le Dim 8 Jan - 18:25

Je viens de voir Nocturnal Animals, tout ce que je peux en dire, pour l'instant, c'est que ce film m'a soufflée. J'étais crispée à mon siège. Oppressée. Il faut que j'en parle.
Mieux il faut que je crée un fil pour le réalisateur, Tom Ford, dont A single man m'avait déjà tant touchée - et qui est pourtant tellement différent !

Dès que j'ai du temps ! (et une meilleure connexion)

_________________
*Imaginer en Grand*
avatar
Queenie

Messages : 1466
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'affiche en 2017

Message par Aeriale le Dim 8 Jan - 18:58

Ah mince, vu aussi mais posté sur Sorties 2017. C'est génial. Absolument à voir cheers

J'avais aussi vu Single man et beaucoup aimé, même si très différent.

Oui, ouvre le fil, je déplacerai mon commentaire!
avatar
Aeriale

Messages : 1823
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'affiche en 2017

Message par Arabella le Ven 13 Jan - 14:08

Les rues de Pantin /  Nicolas Leclère





Un film classé parmi les courts métrages (il fait 59 mn) et lauréat du prix principal et du prix du meilleur acteur au Festival Côté Court. Mais sa durée à la limite, lui a permis une sortie en salle, associé à un film de quelques minutes, Comment dire....Un autre lauréat du même prix, ayant la même durée approximative était Un monde sans femmes de Guillaume Brac.

Un réalisateur Japonais résidant en Normandie vient en région parisienne sous prétexte de participation à un colloque. Il se perd, se ballade, fait des rencontres, des rêves. En perpétuelle fuite et évitement, mais avec un charme fou.

Un petit film assez délectable, avec un humour léger, un côté irréel, tout en étant très précis dans son inscription dans des lieux, dans un territoire. N'importe quoi peut arriver à n'importe quel moment n'importe où. Il devient difficile de faire la part entre le rêve et le réel parfois. Des situations improbables et cocasses, comme fendre du bois, ont en même temps une logique imparable.

Malgré toutes les références que les critiques ont associées aux film (surtout Rohmer, et Hong Sang-soo) ce mélange du réel et du rêve, des dialogues très écrits, l'intrusion toujours possible de l'art, en font au final quelque chose d'original et personnel.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 1729
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'affiche en 2017

Message par Aeriale le Mar 17 Jan - 18:24

-Fais de beaux rêves-



De Marco Bellochio
Avec Valerio Mastandrea, Bérénice Bejo, Guido Caprino

...

La scène d'ouverture est déjà très belle et annonce un film intimiste et tendre sur l'amour filial, le rapport d'un enfant avec sa mère et les traces qu'il va laisser. Peu de scènes avec le père, on devine un lien exclusif et fusionnel entre Massimo et sa mère, montrée parfois rieuse parfois très sombre. Un soir où elle va le border alors qu'il dort, elle lui glisse un "Fais de beaux rêves", sous l'oeil de son mari resté dans l'ombre, et disparait mystérieusement.

Le petit garçon se sentant abandonné refuse l' idée de sa mort et de paradis prôné par le prêtre venu le réconforter et se bloque dans la négation du drame. Trente ans plus tard, il revient sur les lieux de son enfance pour la vente de l'appartement. Journaliste renommé, il voit les secrets de son passé ressurgir avec violence.



Je n'en dirai pas plus, j'y suis allée grâce à l'annonce d'un ami fb, et j'ai aimé me laisser surprendre par le récit, fait de flashbacks et de retours dans le présent. Massimo adulte est un homme qui a du mal à se construire, à s'attacher, un peu dans le flou. Toujours spectateur de sa vie jusqu'à ce jour où il retombe sur ses souvenirs.

 Il y a de belles correspondances entre les deux périodes, le présent renvoyant toujours au passé ou vive versa, les scènes télévisées que l'on retrouve vécues, et le thème de la chute comme un clin d'oeil  apparaissant à différents moments de l'histoire. Pour terminer sur cette belle fin apaisée où il peut enfin bâtir son propre avenir.

C'est un film fin, sensible où pas mal de thèmes se retrouvent. Le besoin de vérité d'un enfant, la douleur de l'absence restée inexpliquée, les non dits qui entravent une vie, etc. Un film fort qui m'a beaucoup touchée, j'en suis sortie la gorge nouée. A voir!

avatar
Aeriale

Messages : 1823
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'affiche en 2017

Message par eXPie le Mer 8 Fév - 7:01

Vu Jackie, de Pablo Larraín, avec Natalie Portman dans le rôle de Jackie Kennedy.
Le film raconte, du point de vue de Jackie Kennedy, les jours qui suivent l'assassinat de son mari : la stupéfaction, la question des funérailles. Il y a des flash-backs qui reconstituent la visite de la Maison Blanche qu'elle avait organisée pour la télévision. Apparemment, les Américains connaissent bien cette émission, entrée dans l'Histoire, et que le réalisateur a très bien reconstituée. Le film intègre des images d'archives ; il a donc fait attention que la qualité de ses images à lui soient assez similaires, pour que l'effet en soit réussi (et il l'est).
Apparemment (source : le Masque), la femme de Trump a déjà fait visiter la Maison Blanche, dans un type d'émission similaire, et en portant une robe dont la couleur rappelle celle de Jackie.
Dans une scène, Jackie, seule, marche dans une grande salle, en longueur, froide, avec des objets bien nets posés ici et là. Cette scène rappelle effectivement (je ne sais plus où je l'avais lu ou entendu) une scène de la fin de 2001 l'Odyssée de l'Espace, c'est très curieux et original.
On suit les revirements de Jackie concernant l'organisation des funérailles, et sa volonté, finalement, de faire de l'enterrement de son mari une entrée définitive dans l'Histoire en tant que mythe. Elle a demandé à ce qu'on lui fournisse des livres relatant les funérailles des précédents présidents assassinés ; elle a aussi lu que leurs épouses sont mortes dans la misère. Elle est prise dans l'instant, semble un peu "flotter", ne pas trop savoir ce qu'elle doit faire, et ça se comprend.

C'est un très bon film, réalisé de façon froide (il ne faut pas s'attendre à des torrents de larmes ou d'émotion, ça aurait été de trop). La reconstitution est remarquable, et Natalie Portman est très bien. Tous les acteurs le sont, d'ailleurs.

avatar
eXPie

Messages : 313
Date d'inscription : 04/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'affiche en 2017

Message par Aeriale le Mer 8 Fév - 10:46

-Jackie-


@eXPie a écrit:C'est un très bon film, réalisé de façon froide (il ne faut pas s'attendre à des torrents de larmes ou d'émotion, ça aurait été de trop). La reconstitution est remarquable, et Natalie Portman est très bien.
Oui pour l'actrice, magnifique! Mais il m'a vraiment manqué quelque chose. Très froid, ça c'est clair...

Jackie se veut être un portrait psy autour de Jackie suite à l'assassinat de son mari, mais je suis ressortie assez dubitative. Bien sûr ce n'est pas un biopic classique puisqu'il ne nous montre que ces quelques jours autour: Une femme qui passe du rôle de 1ere dame, riche et gâtée, (on la voit surjouant ce statut dans la présentation de la Maison blanche aux médias) amoureuse d'un homme qu'elle admirait au dessus de tout malgré ses infidélités, à celui de femme dévastée par cette disparition brutale et dont elle est le principal témoin.

Les flashbacks et le montage, très bien orchestrés, montrent bien la fracture, le basculement entre ces deux visages. Jackie se montre alors courageuse et impliquée. Bien que totalement anéantie, elle lutte pour donner lors de l'interview et aux yeux du monde en général, l'image d'une femme forte, déterminée à laisser une trace qui restera dans la mémoire et l'Histoire. On la voit errer totalement perdue dans les pièces vides de ses appartements, revêtue de ses somptueuses robes et bijoux, ou assister à la prestation de sermon d'un Johnson très empressé, l'oeil hagard. Puis se ressaisir, aidée par un Bobby très protecteur, et orchestrer les funérailles qu'elle souhaite aussi grandioses que celles de Lincoln malgré les risques encourus (défiler tête nue et à cheval)

Mais de tout ça, que nous révèle vraiment ce film? Je ne suis pas certaine d'avoir appris plus sur la personnalité trouble de Jackie. Est-elle cette femme dévastée ou une icône tombée de son piédestal, une femme prête à tout pour servir la gloire de son mari, ou la sienne. Les deux sans doute. Le flou que ce film laisse est surement voulu, mais n'aide pas à se passionner et la BO omniprésente (qui sert bien l'idée morbide de ce destin brisé) n'ont pas non plus contribué à m'y aider. Je me demande ce qu'en aurait fait Darren Aronofsky  qui était prévu au départ pour l'adaptation :-)

avatar
Aeriale

Messages : 1823
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'affiche en 2017

Message par Moune le Mer 8 Fév - 11:19

@eXPie a écrit:Vu Jackie, de Pablo Larraín, avec Natalie Portman dans le rôle de Jackie Kennedy.


C'est un très bon film, réalisé de façon froide (il ne faut pas s'attendre à des torrents de larmes ou d'émotion, ça aurait été de trop). La reconstitution est remarquable, et Natalie Portman est très bien. Tous les acteurs le sont, d'ailleurs.
J'avais presque 20 ans au moment de la mort de Kennedy et j'en garde un grand souvenir. J'étais alors surveillante dans une école normale d'institutrices et toutes les filles de l'école pleuraient ce jour-là, c'était fascinant. À l'époque, le couple Kennedy était très aimé et très "suivi" en France, et nous connaissions très bien la face "visible" — et rien de la face cachée évidemment. Eh bien, au moins dans la bande annonce du film, je ne retrouve pas cette face visible. Ce couple faisait partie d'une sorte d'aristocratie, un peu comme la famille royale britannique, habituée à toujours faire face sans montrer ses sentiments, or ici, pour moi du moins, cette "façon froide" "sans torrents de larmes" (encore heureux !) manque quand même de hauteur. Natalie Portman ressemble à Jackie Kennedy, mais elle n'en a pas le port de reine : elle est une très bonne actrice qui interprète Jackie Kennedy, mais elle n'est pas Jackie Kennedy. Je sais bien que l'époque est différente — et que, malheureusement, Natalie Portman n'est pas Audrey Hepburn…
avatar
Moune

Messages : 613
Date d'inscription : 16/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'affiche en 2017

Message par Aeriale le Mer 8 Fév - 19:16

Je te trouve un peu dure avec Natalie Portman, @Moune. Pour moi elle a une classe folle en Jackie et supporte très bien la comparaison (sinon mieux :-)

Ce qui m'a quand même paru le plus intéressant c'est justement de voir l'envers du décor, ce qui se passait en background, ce passage d'une femme devenue une icône à celui de veuve de Président des US. Le film montre bien ce désarroi. Mais dommage, il se noie ensuite dans une autre problématique (Comment rendre cet enterrement mémorable) qui m'a beaucoup moins passionnée...

Tu devrais le voir pour te faire une idée :-)
avatar
Aeriale

Messages : 1823
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'affiche en 2017

Message par Moune le Mer 8 Fév - 19:37

@Aeriale a écrit:Je te trouve un peu dure avec Natalie Portman, @Moune. Pour moi elle a une classe folle en Jackie et supporte très bien la comparaison (sinon mieux :-)

Ce qui m'a quand même paru le plus intéressant c'est justement de voir l'envers du décor, ce qui se passait en background, ce passage d'une femme devenue une icône à celui de veuve de Président des US. Le film montre bien ce désarroi. Mais dommage, il se noie ensuite dans une autre problématique (Comment rendre cet enterrement mémorable) qui m'a beaucoup moins passionnée...

Tu devrais le voir pour te faire une idée :-)
Je ne comprends pas cette phrase : "Je te trouve un peu dure avec Natalie Portman, @Moune. Pour moi elle a une classe folle en Jackie et supporte très bien la comparaison (sinon mieux :-)"  Natalie Portman mieux que Jackie Kennedy ???

"le plus intéressant c'est justement de voir l'envers du décor" : mais est-ce le vrai envers du décor ou celui imaginé 50 ans plus tard par le scénariste et le réalisateur (pour plaire au spectateur d'aujourd'hui) ?

Je ne sais pas évidemment ce que montre le film exactement, mais dans la BA j'ai vu surtout Jackie mais pas la famille Kennedy, omniprésente en réalité. Robert Kennedy était un ministre important et très proche de son frère (il voulait se présenter lui-même à une élection présidentielle avant d'être assassiné, et l'autre frère, Ted a voulu aussi être candidat). Ce sont donc surtout les Kennedy qui avaient intérêt à organiser un "enterrement mémorable", pas Jackie. Plus tard, quand elle s'est remariée avec Onassis (sans doute pour fuir cette famille étouffante), c'est son beau-frère Ted Kennedy qui s'est occupé du contrat de mariage. Et plus tard encore, elle a mené une vie relativement simple, travaillant dans l'édition de livres, car elle était surtout une intellectuelle cultivée. Je n'ai pas l'impression que le film renvoie cette image — mais il peut très bien être un bon film… mais que je n'ai pas envie de voir. Very Happy


Dernière édition par Moune le Mer 8 Fév - 20:08, édité 1 fois
avatar
Moune

Messages : 613
Date d'inscription : 16/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'affiche en 2017

Message par Queenie le Mer 8 Fév - 20:02

En même temps, t'as même pas vu le film Moune (ou je me trompe ?)

Et Audrey Hepburn pour ce que je connais de cette actrice, avec son jolie minois mignon et charmant, le petit côté espiègle et vaguement innocent, je ne l'assimiler pas tellement à un rôle de Kennedy.

Puis...
Reprocher à un film d'aller au-delà des images papier glacé des tabloïd de l'époque... Je pense que c'est le but de ce type de film.

Moi je l'aurais bien vu justement pour Natalie Portman qui est une très très bonne actrice, selon mes critères.

Je n'y vais pas par peur de convention. De biopic linéaire
Sans risque. Mais après vos avis, je vais peut-être me laisser tenter.

_________________
*Imaginer en Grand*
avatar
Queenie

Messages : 1466
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'affiche en 2017

Message par Moune le Mer 8 Fév - 20:10

@Queenie, Natalie Portman est une très bonne actrice que j'aime beaucoup, mais elle n'a pas le physique fragile de Jackie Kennedy.
avatar
Moune

Messages : 613
Date d'inscription : 16/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'affiche en 2017

Message par Merlette le Mer 8 Fév - 20:13

C'est peut-être sa fragilité intérieure qu'elle incarne ? C'est ça qui rend un biopic intéressant, l'interprétation qui transcende la ressemblance physique, le film qui dépasse l'illustratif, qui ne se contente pas d'être une reconstitution impeccable avec des acteurs-sosies, mais sans âme...

_________________
With freedom, books, flowers, and the moon, who could not be happy?” Oscar Wilde
avatar
Merlette

Messages : 2014
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'affiche en 2017

Message par Moune le Mer 8 Fév - 21:05

J'avais écrit une réponse qui vient de s'envoler. Pour résumer, je disais que personnellement, dans ce genre de film, j'ai besoin de vérité historique et psychologique, bien plus que de ressemblance physique "apparente". Si je n'ai pas cette vérité, je ne peux pas apprécier le film et donc je préfère m'abstenir.
avatar
Moune

Messages : 613
Date d'inscription : 16/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'affiche en 2017

Message par Aeriale le Mer 8 Fév - 21:45

@Moune a écrit:Je ne comprends pas cette phrase : "Je te trouve un peu dure avec Natalie Portman, @Moune. Pour moi elle a une classe folle en Jackie et supporte très bien la comparaison (sinon mieux :-)"  Natalie Portman mieux que Jackie Kennedy ???
Je ne sais pas. Il me semble que c'est toi qui les compares
 Tu dis plus haut:
"Natalie Portman ressemble à Jackie Kennedy, mais elle n'en a pas le port de reine "

Perso, je pense que oui, mais ce n'est qu'un avis :-)
@Moune a écrit:le plus intéressant c'est justement de voir l'envers du décor" : mais est-ce le vrai envers du décor ou celui imaginé 50 ans plus tard par le scénariste et le réalisateur
J'imagine qu'ils se sont basés sur des documents. Et c'est le principe d'un film, non?

@Moune a écrit:Ce sont donc surtout les Kennedy qui avaient intérêt à organiser un "enterrement mémorable", pas Jackie
C'est ce que tu penses toi. Le réalisateur propose cette version qui se tient. On sait que Jackie était une femme ambitieuse.

@Moune a écrit:Je n'ai pas l'impression que le film renvoie cette image — mais il peut très bien être un bon film… mais que je n'ai pas envie de voir. Very Happy
Après que tu n'aies pas envie de le voir, personne ne t'y obliges. Mais vu que tu en parles, il vaudrait mieux le voir avant ;-)

@Moune a écrit:Pour résumer, je disais que personnellement, dans ce genre de film, j'ai besoin de vérité historique et psychologique, bien plus que de ressemblance physique "apparente". Si je n'ai pas cette vérité, je ne peux pas apprécier le film et donc je préfère m'abstenir.
La vérité, nous ne sommes pas dans le secret des dieux pour l'appréhender. Le cinéaste nous en propose une, libre à nous d'y adhérer ou pas. Je n'ai pas déliré sur ce film, mais je reconnais qu'il dévoile des aspects sur lesquels je ne m'étais pas penchée auparavant. Et ce qui m'a plus, au final, c'est cette fragilité intérieure dont parle @Céline.

Ce n'est pas un film parfait mais il renvoie quelque chose. C'est déjà ça. Ce n'est pas  non plus un documentaire avec les images de l'époque. Là on discute mais je ne sais plus pourquoi en fait  clown
 
Ce sera toujours le même problème dès qu'il s'agira de la vision du cinéaste au travers d'un biopic quel qu'il soit. Et ce n'est pas pour toi, on l'a bien compris!  Razz
avatar
Aeriale

Messages : 1823
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'affiche en 2017

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum