Christopher Isherwood

Aller en bas

Christopher Isherwood

Message par kenavo le Lun 9 Jan - 6:44



Christopher William Bradshaw-Isherwood est un écrivain britannique, naturalisé américain en 1946, né le 26 août 1904 à Disley (comté de Cheshire) et mort le 4 janvier 1986 à Santa Monica (Californie).


source et suite


Dernière édition par Kenavo le Lun 23 Jan - 7:43, édité 1 fois

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 9436
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Christopher Isherwood

Message par kenavo le Lun 9 Jan - 6:45

Queenie parle du film, je pense qu’il faut aussi le fil de l’auteur qui est à l’origine…

/
A single man / Un homme au singulier
Présentation de l'éditeur
Vingt-quatre heures dans la vie de George Falconer, professeur en Californie au début des années 1960. Célibataire, gay, George vieillit dans un quartier bourgeois où on apprécie sa courtoisie tout en réprouvant son mode de vie. Solitaire et individualiste, il vit dans une société conçue pour les familles, les groupes et la majorité. La tragédie d’un homme résigné à souffrir en silence. Pourquoi crier lorsque personne ne peut entendre ? Un chef-d’œuvre.
Je ne sais plus quand j’ai lu pour la première fois le nom de Christopher Isherwood… j’ai vu le film Cabaret, basé sur un de ses livres, assez jeune… mais je ne pense pas que c’est à ce moment que j’ai regardé côté auteur. Je pense que c’est au moment quand je me suis intéressée pour les poèmes et qu’il figurait dans la biographie de W.H.Auden.

Mais je me rappelle encore très bien quand j’ai lu ce roman… le premier de lui, et quel bon moment c’était !

Il arrive de faire entrer le lecteur vraiment ‘dans la peau’ de cet homme et on traverse ces quelques heures à ses côtés.

La lecture date d’il y a pas mal d’années et je ne pourrais plus en parler en détail, mais il me reste le souvenir d’un roman fascinant et prenant.

Dès le début on ressent une compassion pour cet homme si seul… et bien que j’ai lu par après d’autres livres de Christopher Isherwood, celui-ci reste mon préféré.

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 9436
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Christopher Isherwood

Message par Queenie le Lun 9 Jan - 7:18

Est-ce que c'est tout triste grisouille comme le film ? Parce que je ne suis pas sure sure de vouloir ce genre d'ambiance pour le moment.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
avatar
Queenie

Messages : 3003
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Christopher Isherwood

Message par kenavo le Lun 9 Jan - 7:24

disons, le ton est en effet triste... l'homme est seul et n'arrive pas à sortir de cette spirale de solitude... mais l'ambiance n'est pas si grisouille comme dans le film
reste quand même qu'il ne faut peut-être pas le lire dans un mauvais état d'esprit Wink

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 9436
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Christopher Isherwood

Message par Queenie le Lun 9 Jan - 7:55

d'acc
merci

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
avatar
Queenie

Messages : 3003
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Christopher Isherwood

Message par Babur le Lun 9 Jan - 21:47

Christopher Isherwood est un des écrivains qui a su à merveille décrire le Berlin fofolle des années 1920 et la montée du nazisme au début des années 1930. Au point que ses romans semi-autobiographiques comme Mr. Norris Changes Trains et Good Bye to Berlin permettent de découvrir un des multiples aspects de la ville quand on les suit en promenade.
avatar
Babur

Messages : 192
Date d'inscription : 06/12/2016
Age : 71
Localisation : Dans une cave où y a du bon vin…

Revenir en haut Aller en bas

Re: Christopher Isherwood

Message par Epi le Lun 9 Jan - 22:45

Je veux lire A single Man, c'est sûr ! Et tant pis si c'est triste.

_________________
Let It Be
avatar
Epi

Messages : 1856
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Christopher Isherwood

Message par Queenie le Lun 9 Jan - 23:03

T'es sponsorisée par Kleenex toi.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
avatar
Queenie

Messages : 3003
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Christopher Isherwood

Message par kenavo le Mar 10 Jan - 5:09

@Babur a écrit:Christopher Isherwood est un des écrivains qui a su à merveille décrire le Berlin fofolle des années 1920 et la montée du nazisme au début des années 1930. Au point que ses romans semi-autobiographiques comme Mr. Norris Changes Trains et Good Bye to Berlin permettent de découvrir un des multiples aspects de la ville quand on les suit en promenade.
tout à fait d'accord avec toi, j'ai adoré ces deux romans...

@Epi a écrit:Je veux lire A single Man, c'est sûr ! Et tant pis si c'est triste.
je ne peux que t'encourager, c'est vraiment un très bon livre...

@Queenie a écrit:T'es sponsorisée par Kleenex toi.
Razz

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 9436
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Christopher Isherwood

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum