Bengt Ohlsson

Aller en bas

Bengt Ohlsson

Message par kenavo le Lun 9 Jan - 7:12



© Ann-Sofi Rosenkvist


Bengt Gunnar Henrik Ohlsson, né le 6 septembre 1963 à Östersund, est un écrivain et dramaturge suédois.


source et suite


Dernière édition par Kenavo le Lun 23 Jan - 8:24, édité 1 fois

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 10054
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bengt Ohlsson

Message par kenavo le Lun 9 Jan - 7:12


Gregorius
Présentation de l’éditeur
Stockholm, au début du XXe siècle. Le pasteur Gregorius, un homme d’âge mûr, inspire le dégoût à sa jeune épouse Helga. Cette dernière l’évite en prétextant une santé fragile et des douleurs mystérieuses, que confirme complaisamment son médecin, l’intrigant docteur Glas. Sa prescription est sans appel : l’abstinence la plus stricte. Frustré, Gregorius se noie alors dans d’incessantes réflexions sur l’amour, l’âge et le désir.

Dépassant le simple jeu littéraire, Bengt Ohlsson offre avec Gregorius une variation brillante autour d’un personnage secondaire du classique Docteur Glas de Hjalmar Söderberg, publié en 1905. Son tour de force : rester proche de son modèle tout en composant dès les premières pages un roman singulier, qui voit les rôles s’inverser, et le bon docteur Glas devenir quatre-vingt-dix-neuf ans plus tard un personnage secondaire dans la vie du pasteur Gregorius.

Traduit dans une dizaine de langues, ce texte a valu à son auteur le très prestigieux prix August en 2004 – la principale distinction littéraire suédoise.
J’aime beaucoup quand un artiste s’approprie d’une œuvre de quelqu’un d’autre pour en faire quelque chose de nouveau. Tout comme Bengt Ohlsson l’a fait avec le roman Docteur Glas.

Il montre l’histoire d’un autre angle de vu. Et c’est tellement épatant ce qu’il en a fait. C’est à peine qu’on reconnaît qu’il s’agit des mêmes événements.

Mais de toute façon cela aurait été néfaste, il ne voulait pas écrire le même roman !

J’ai dû sourire à cause d’une de ses phrases dans la postface. Il a voulu tellement montrer l’aspect humain du personnage de Gregorius qu’il a même eu envie à un moment donné de changer la fin… mais finalement il s’est tenu au scénario donné par Hjalmar Söderberg.

Et c’est vrai, Gregorius a beaucoup plus de place dans ce livre et il est montré de façon qu’on ne puisse faire autrement que de ressentir de la compassion pour lui.

Lecture passionnante!


_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 10054
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bengt Ohlsson

Message par Arabella le Lun 9 Jan - 8:03

Gregorius

Nous suivons donc, de l'intérieur, le pasteur Gregorius, personnage pas si secondaire du roman de Hjalmar Södeberg, Docteur Glas. Ce dernier n'est en revanche qu'une silhouette dans Gregorius. Bengt Ohlsson fait parler son personnage à la première personne. Il raconte sa vie actuelle, en particulier la crise que traverse le couple qu'il forme avec Helga, mais aussi par bribes raconte son passé, son enfance, son premier mariage, et sa rencontre avec sa femme actuelle.

La difficulté de communiquer avec l'autre, d'aimer, s'aimer soi-même et nouer des relations authentiques et épanouissantes avec autrui, semblent être la préoccupation principale de Gregorius. Il doute de tout, de lui-même en premier, se pose des questions, rêve, a du mal à décider les choses importantes, laisse plutôt les événements décider.

Je ne sais pas s'il est vraiment sympathique, plutôt pathétique ou touchant, en revanche Bengt Ohlsson rend les autres personnages du drame, le Docteur Glas et Helga bien plus antipathiques que dans le livre original. D'une certaine façon, celui qui parle a l'avantage sur les autres.

Globalement, c'est un bon livre, prenant, d'une incontestable finesse et complexité. J'ai quand même préféré la concision de Hjalmar Södeberg, et je pense que Gregorius aurait été encore plus réussi s'il avait fait 100 pages de moins, s'il avait été plus ramassé.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2853
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bengt Ohlsson

Message par kenavo le Lun 9 Jan - 17:42

@Arabella a écrit:Globalement, c'est un bon livre, prenant, d'une incontestable finesse et complexité. J'ai quand même préféré la concision de Hjalmar Södeberg, et je pense que Gregorius aurait été encore plus réussi s'il avait fait 100 pages de moins, s'il avait été plus ramassé.
j'ai bien aimé les deux
et celui-ci m'a même tenu en haleine sur les longueurs, mais je comprends ton ressenti

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 10054
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bengt Ohlsson

Message par Arabella le Lun 9 Jan - 19:03

Merci en tous les cas de m'avoir donné envie de lire les deux.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2853
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bengt Ohlsson

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum