Sylvia Beach

Aller en bas

Sylvia Beach Empty Sylvia Beach

Message par kenavo le Mar 10 Jan - 5:41

Sylvia Beach A311

Gisèle Freund, Sylvia Beach à la porte de sa librairie, Paris 1939


Sylvia Beach, née le 14 mars 1887 à Baltimore, Maryland et morte le 5 octobre 1962 à Paris, était une libraire et éditrice américaine.

Biographie
Fille d'un pasteur, Sylvia Beach arrive à Paris en 1916, et devient la compagne de la libraire Adrienne Monnier.

En 1919, elle ouvre sa propre librairie « Shakespeare and co » au 8 rue Dupuytren, laquelle déménagera en mai 1921 au 12 rue de l'Odéon (Paris 6e).
Sa librairie accueille alors les intellectuels américains et anglo-saxons de Paris : Man Ray, Ezra Pound, Ernest Hemingway, mais aussi français : Valery Larbaud, André Gide, Paul Valéry, Jacques Lacan…

En 1922, elle publie la version originale du roman de James Joyce, Ulysse dont Adrienne Monnier publiera la première traduction française en 1929.

En 1941, elle refuse de vendre à un officier allemand le dernier exemplaire du roman de James Joyce, Finnegans Wake.

En 1943 elle est internée en tant que citoyenne américaine avec d'autres compatriotes à Vittel. Elle est libérée sur l'intervention de Jacques Benoist-Méchin, membre du gouvernement de Vichy et ultra-collaborateur, qui avait été présenté à Beach et Monnier lorsqu'il jouait dans l'orchestre de George Antheil, qui habitait au-dessus de la librairie. Adrienne Monnier dit de lui : « Aucun jeune homme ne fut autant que lui l’enfant de la maison [...] Je suis très fière de notre enfant. ».

Elle apparaît dans le documentaire de Jean-Marie Drot Les Heures chaudes de Montparnasse.

Ernest Hemingway lui rend longuement hommage et lui consacre un chapitre entier dans Paris est une fête.

Dans son livre Shakespeare & co, Sylvia Beach raconte ses souvenirs de cette période d'entre-deux-guerres.


Source : Wikipédia

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 13608
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Sylvia Beach Empty Re: Sylvia Beach

Message par kenavo le Mar 10 Jan - 5:41

Sylvia Beach A313
Shakespeare and Company
Présentation de l’éditeur
Un de nos grands copains était Scott Fitzgerald : il suffit pour s'en convaincre de regarder la petite photo que je pris d'Adrienne et lui assis sur le seuil de Shakespeare and Company. Comme tout le monde, nous l'aimions beaucoup. Par sa gentillesse, sa spontanéité, son insouciance et la fascination d'ange déchu qu'il exerçait sur tous, ce beau garçon aux yeux bleus illumina pendant un temps la rue de l'Odéon, nous éblouissant tous.

Scott Fitzgerald, mais aussi Gertrude Stein, James Joyce, Ezra Pound, Ernest Hemingway, Natalie Barney, André Gide, Valery Larbaud, Léon-Paul Fargue, Paul Valéry, Sergueï Eisenstein, George Gershwin, Erik Satie... Écrivains anglo-saxons, auteurs français avides de découvrir la littérature d'avant-garde, cinéastes, musiciens... Dans Shakespeare and Company, Sylvia Beach brosse une galerie de portraits éclectiques, drôles et tendres.
Déjà célèbres ou encore inconnues, toutes ces personnalités fréquentèrent la librairie qu'elle tenait rue de l'Odéon. Mêlant faits marquants de l'histoire littéraire et anecdotes personnelles, conversations érudites et bons petits plats, celle qui fut l'intime d'Adrienne Monnier et l'éditrice d'Ulysse livre une chronique atypique de la vie artistique foisonnante de l'entre-deux-guerres.
Sylvia Beach A315

Shakespeare and Company, de nos jours

Je pense que tout le monde connaît Shakespeare and Company, mais je trouve que l'histoire de ces origines est passionnante.
Sylvia Beach A314

Sylvia Beach avec Adrienne Monnier dans leur librairie

Je suis depuis toujours fascinée par le « Paris des artistes », aussi bien peintres qu’auteurs, le sujet m’a toujours fasciné.
Après les journaux intimes d’Anaïs Nin, qui a vécu pendant de longues années à Paris, je crois que le livre Paris est une fête d’Ernest Hemingway était celui de toute une série qui m’a ouvert la porte pour ce monde des artistes, souvent en exil, qui vivaient dans la capitale française.
Dans ce roman, Ernest Hemingway parle longuement de la librairie de Sylvia Beach. Du coup, cela ne pouvait pas se faire autrement que de passer à la lecture des souvenirs de cette libraire hors norme.

Sylvia Beach A312

Sylvia Beach et Ernest Hemingway, ca 1928

Je pense que c’est un livre qui est surtout intéressant pour les amateurs de livres. C’est fascinant et passionnant de suivre ces deux femmes dans leur envie de créer cet endroit pour lecteurs, mais aussi pour les auteurs qu’ils avaient envie de publier.
Sylvia Beach A310

Sylvia Beach et James Joyce

À partir du moment qu’elles ont fait la connaissance de James Joyce, les souvenirs de Sylvia Beach se concentrent surtout sur la publication du manuscrit d’Ulysse. Je ne sais pas si les lecteurs sont encore conscients aujourd’hui du rôle que ces deux femmes ont joué pour cette œuvre. Qui sait si on aurait vu la publication de ce livre si ce n’est qu’avec le courage et l’engagement que Sylvia Beach et Adrienne Monnier ont montré pour le rendre accessible à tous.

Et même si elle se retrouve aujourd’hui dans un autre emplacement et que George Whitman a renommé sa librairie Le Mistral en Shakespeare and Company en hommage à Sylvia Beach et que le magasin qu’on peut encore fréquenter aujourd’hui est certainement l’œuvre entier de George Whitman, la première fois que je l’ai visité, j’avais quand même une pensée pour cette femme qui a fait de son rêve une réalité… et une part d’elle se retrouve au moins encore dans le nom de cette fameuse librairie.



Pour ceux qui lisent en anglais et/ou allemand, une histoire similaire s’est déroulée quelques années plus tôt à New York :

Sylvia Beach A317

Madge Jenison dans Sunwise Turn, ca 1916

En 1915 elle a confondé avec Mary Horgan Mowbray-Clarke la librairie Sunwise Turn

Sylvia Beach A316 / Sylvia Beach Aa75
Sunwise Turn: A human comedy of bookselling / Sunwise Turn: Zwei Buchhändlerinnen in New York

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
kenavo
kenavo

Messages : 13608
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Sylvia Beach Empty Re: Sylvia Beach

Message par Aeriale le Mar 10 Jan - 9:22

Passionnant! Comme toi je suis fascinée par ce Paris des artistes, j'aime revenir sur leurs pas et fouler les quartiers où ils élirent leur point de chutes.

Cette librairie, découverte grâce à vous (@Céline ou @Domreader, je crois) m'a toujours intriguée. C'est réellement émouvant de retrouver les coins cachés où les écrivains encore inconnus qu'elle aidait, pouvaient se retrouver à l'abri pour s'adonner à l'écriture.

(J'avais pris des tas de photos, mais où sont elles?)

Touchants ces regards emplis d'admiration qu'elle porte sur Joyce et Hemingway

Il faut que je me procure ce livre. (Encore un...C'est terrible)
Aeriale
Aeriale

Messages : 5338
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Sylvia Beach Empty Re: Sylvia Beach

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum