Rosamond Lehmann

Aller en bas

Rosamond Lehmann  Empty Rosamond Lehmann

Message par Arabella le Ven 13 Jan - 14:23

Rosamond Lehmann (1901 - 1990)



Rosamond Lehmann  Lehman10


Née en 1901 et morte en 1990, Rosamond Lehmann a eu une vie aussi romantique et émouvante que  certaines de ses héroïnes. Après une enfance heureuse dans un milieu bourgeois dans la vallée de la Tamise, elle intègre Cambridge.  Comme c’est une jeune femme au physique assez extraordinaire, on lui fait abondamment la court et les jeunes gens papillonnent autour d’elle.

Très jeune elle se marie, mais ce mariage n’est pas heureux et elle s’enfuira avec le très non-conformiste  Wogan Philipps.  Elle avait déjà alors publié son premier roman ‘Dusty Answer’ (Poussière) qui avait connu un succès immédiat. Tous deux mèneront une vie plutôt heureuse. Ils fréquenteront le groupe Bloomsbury (groupe d’intellectuels, d’artistes et d’étudiants surtout littéraire, dont le membre le plus connu était Virginia Woolf). Les romans de Rosamond ont de plus en plus de succès mais le couple bat de l’aile et les amants se succèdent  jusqu’à ce que Wogan disparaisse pendant la guerre d’Espagne.

L’homme qui comptera le plus dans sa vie sera le poète Cecil Day Lewis, elle occupe alors le rôle de maîtresse quasi officielle, mais malheureusement quand Cecil divorce, ce n’est pas elle qu’il épouse mais une actrice, elle ne s’en remettra jamais vraiment.  On retrouve beaucoup de sa vie dans les thèmes de ses œuvres, dans son rapport à la beauté physique et aussi au domaine de l’intellect, l’amour non partagé, la déception amoureuse mais aussi la séduction.

Elle marque le monde littéraire de son époque par 'son écriture romantique', ses portraits de femmes à la sensibilité exacerbée qui sont d'éternelles amoureuses déçues. Son écriture est un peu comme ses héroïnes entre modernité et conformisme. Conformisme par certains côtés des thèmes abordés, modernisme car le mode de narration est déjà résolument moderne.

Bibliographie

1929 Poussière,
1931 Une note de musique,
1933 L'Invitation à la valse,
1936 Intempéries,
1940 Adieu chansons !,
1946 La Ballade et la Source,
1948 L'Enfant de la bohémienne,
1953 Le Jour enseveli,  
1968 Le cygne au crépuscule: Fragments de vie intérieure,
1978 L'Arbre de mer,

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3492
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Rosamond Lehmann  Empty Re: Rosamond Lehmann

Message par Arabella le Ven 13 Jan - 14:27

Le jour enseveli

Deux soeurs, Madeleine et Dina se retrouvent, après un long moment de séparation. Nous découvrons à petites touches leur histoire, par des retours en arrière, à différents moments de leurs vies. Elles ont aimé le même homme, Ricky, le mari de Madeleine, qui malgré son amour pour Dina, n'a jamais réussi à quitter sa femme et ses enfants, s'étiolant petit à petit, et somatisant ses indécisions et les conflits intérieurs qu'il n'aura jamais su résoudre.

Rosamond Lehmann trace des portraits tout en finesse de personnages complexes, profondément insatisfaits, à qui leur vie échappe d'une façon ou d'une autre. C'est en même temps, et paradoxalement, très noir, et jubilatoire, parce que cela sonne tellement juste que l'on a la sensation d'être en présence de vraies personnes, comme en pourrait en croiser dans la vraie vie, et non pas de personnages de papiers. Les deux soeurs en particulier sont saisies avec une justesse incroyable, Madeleine qui en rajoute dans la respectabilité, la surface et l'apparence, tout en sentant l'inanité de cette façon de vivre, et Dina qui pousse à l'extrême l'originalité, la marginalisation, l'auto-destruction, comme une autre sorte de fuite en avant.

Cela dit , je trouve le personnage de Ricky moins convaincant, et la longue partie dans laquelle il est au premier plan, m'a du coup parue trop longue. Mais il s'agit vraiment d'une petite réserve, le roman dans son ensemble est vraiment très beau, à déguster lentement, tellement l'écriture de Rosamond Lehmann précise, dense, demande le temps pour être saisie dans toutes ses implications. Pas de superflue, l'auteur nous oblige à aller au coeur des sentiments et des malaises. des êtres.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3492
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Rosamond Lehmann  Empty Re: Rosamond Lehmann

Message par Arabella le Ven 13 Jan - 14:28

L'invitation à la valse

Deux soeur, Kate et Olivia qui fête au début du livre ses dix-sept ans. Et un bal qui se prépare, le premier. Presque rien en apparence, mais avec ces petits riens Rosamond Lehmann dessine ou laisse deviner des vies entières, pleines d'exaltations, de déceptions, d'erreurs de jugements ou de bonheurs inespérés. Les rencontres qu'Olivia fait au bal, pendant lequel elle s'ennuie copieusement, sont presque surréalistes, un vieux libidineux, un aveugle, le maître de maison dans sa bibliothèque…. Un univers étrange, presque décalé qui s'oppose à des éléments très précis, concernant les hiérarchies sociales entre autres.

C'est d'une grande finesse, d'une grâce un peu surannée, mais la cruauté n'est jamais loin, car une sorte d'insatisfaction ou manque sourd chez tous les personnages, qui semblent à la poursuite de quelque chose dont ils ignorent eux-mêmes la nature. Rosamond Lehmann s'emploie à saisir ces instants si brefs et si décisifs à la sortie de l'adolescence pendant lesquels les contours d'une vie se décident, où un petit détail peut avoir une importance capitale, presque par inadvertance.

Un livre délectable pour ceux et surtout celles qui aiment les petites choses presque insaisissables qui font la trame d'une vie, et dont la véritable importance n'apparaît qu'à distance suffisante.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3492
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Rosamond Lehmann  Empty Re: Rosamond Lehmann

Message par Arabella le Ven 13 Jan - 14:29

Une note de musique

Un roman polyphonique, dans lequel nous suivons tour à tour plusieurs personnages, dont les routes se croisent à un moment ou à un autre. Personnages qui d'une façon ou une autre font le bilan de leur vie, et ce bilan n'est guère réjouissant. Nous commençons avec Grâce, un peu plus de trente ans, mal mariée, pas d'enfants, ne travaillant pas, légèrement dépressive, tendance à se replonger dans les souvenirs d'avant son mariage, se demandant pourquoi sa vie est devenue ce qu'elle est, où et comment elle a perdu le plaisir de vivre, et tout intérêt pour quoi que ce soit. Son amie, Norah, deux enfants et un mari maussade, fuyant le monde. Elle vit dans le souvenir de son grand amour de jeunesse. La route de deux amies va croiser celle de Hugues, un jeune homme qui vient dans la ville travailler dans l'entreprise de son oncle, où est également employé le mari de Grâce. Hugues est le frère De Claire, une grande amie de Norah du temps d'avant son mariage. Il apporte aux deux femmes une bouffée d'air frais, il semble irradier la joie de vivre et l'enthousiasme, alors pendant des promenades ou excursions à la campagnes, la vie semble reprendre des couleurs. Mais Hugues ne tarde pas à s'échapper et malgré l'image qu'en ont les deux femmes, sa vie n'est pas aussi joyeuse et insouciante qu'il y paraît.

Un livre d'une grande intensité, Rosamond Lehman a le don de capter des personnages complexes et très humains ; chaque protagoniste a un moment d'attention rien qu'à lui, pendant lequel nous apprenons à mieux le connaître et à le comprendre un peu, du coup même les silhouettes antipathiques de prime abord, comme Gérald, le mari de Norah trouvent une part d'humanité, et nous comprenons qu'il a sa part de souffrance aussi, et que Norah peut être terriblement blessante sans le vouloir. Rosamond Lehman a vraiment l'art de tisser tous ces fils d'existences éparses, pour un faire uneoeuvre complexe et riche, qui supporte aisément plusieurs lectures, on trouve probablement à chaque fois de nouveaux détails qui avaient échappés à une première approche.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3492
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Rosamond Lehmann  Empty Re: Rosamond Lehmann

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum