Nina Jacqmin

Aller en bas

Nina Jacqmin

Message par kenavo le Sam 14 Jan - 5:22



Nina Jacqmin est née à Bruxelles en 1989.

Passionnée de dessin et d’animation depuis sa plus tendre enfance, elle se dirige vers la section bande-dessinée de l’École Supérieure de Saint-Luc (ESA) qu'elle termine avec brio.
L'entrée dans le monde professionnel ne se fait cependant pas sans embuche! Tout en réalisant des projets en collaboration avec des auteurs rencontrés sur le net, elle travaille en tant que serveuse dans un des plus grands bars de Bruxelles. Malheureusement, elle ne voit revenir que des réponses négatives des maisons d'éditions et commence à voir sa " grande carrière de dessinatrice " s'envoler.

"Je vivrai du dessin, d'une manière ou d'une autre!" se dit-elle. Et désespérée, se lance dans une formation d'infographiste. Mais miracle... à la toute fin de celle-ci, un projet en collaboration avec Nicolas Antona intéresse la maison d'édition « Les Enfants Rouges ».

Leur bande dessinée, « La tristesse de l'éléphant », est sortie début 2016.
Espérons que l'aventure ne fait que commencer !


Source : Editeur


son site


Dernière édition par Kenavo le Mar 24 Jan - 13:21, édité 1 fois

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 7684
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Jacqmin

Message par kenavo le Sam 14 Jan - 5:22

Scénario : Nicolas Antona


La tristesse de l’éléphant
Présentation de l’éditeur
L'histoire se passe en France au début des années 60. Elle met en scène Louis, un jeune homme un peu rondouillard, pas le style de garçon qui plait aux femmes. Orphelin, il grandira jusqu'à sa majorité dans un orphelinat, élevé par les frères jésuites. Son embonpoint naturel et ses problèmes de vue ne plaident pas en sa faveur lors de l’adoption, il verra ses camarades partir les uns après les autres. De toute façon, il n’a pas vraiment d’amis, Louis est le souffre-douleur de tous.
Les seuls bons moments que connait Louis, sont ceux qu'il passe dans le cirque Marcos qui vient planter son chapiteau dans un terrain vague de la ville. Là, tout s'illumine en lui, il sourit, il s'égaie et puis il y Clara, la dompteuse d'éléphants. Clara, magnifique, qui au gré des retours du cirque dans la ville devient sa confidente, son amie, son amante...
Clara s’éprend de Louis et quittera sa famille et son cirque pour vivre avec lui.
Ils connaitront des jours heureux et insouciants....
Parfois, il y a une certaine beauté dans des histoires tristes. C’est le cas de cette BD.

Clara et Louis… quelle belle histoire d’amitié qui va résulter en amour.

Mais les grandes histoires d’amour finissent rarement à la Hollywood.

Nicolas Antona raconte ces destins d’une façon tout à fait touchante et Nina Jacqmin accompagne ses mots avec des images plein de tendresse.

Quel moment exquis de lecture.


La vie, c'est des étapes... La plus douce, c'est l'amour. La plus dure, c'est la séparation. La plus pénible, c'est les adieux. La plus belle, c'est les retrouvailles.







plus de planches

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 7684
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Jacqmin

Message par Queenie le Sam 14 Jan - 8:22

C'est très joli, je suis allée lire sur le site, vraiment joli. ça donne envie de savoir ce qui va arriver à ce pti bonhomme.

_________________
*Imaginer en Grand*
avatar
Queenie

Messages : 2310
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Jacqmin

Message par kenavo le Sam 14 Jan - 10:13

c'est un de mes grands coups de coeur 2016, côté BD

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 7684
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Jacqmin

Message par Moune le Sam 14 Jan - 11:16

@Queenie a écrit:C'est très joli, je suis allée lire sur le site, vraiment joli. ça donne envie de savoir ce qui va arriver à ce pti bonhomme.
J'y suis allée aussi. C'est touchant et ce "pti bonhomme" fait très vrai, très bien croqué.
avatar
Moune

Messages : 613
Date d'inscription : 16/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Jacqmin

Message par kenavo le Sam 14 Jan - 11:21

cela reste touchant et vrai tout au long de l'histoire... et ne tourne jamais à la mièvrerie

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 7684
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Jacqmin

Message par kenavo le Lun 29 Jan - 6:48

Scénario : Cyril Legrais


Les ruines de Tagab
Présentation de l’éditeur
De retour de la guerre d'Afghanistan, Damien est sous l'emprise d'un terrible souvenir. Les fantômes de sa mémoire hantent son quotidien et l'isolent de sa femme et de son fils. Sa rencontre avec François, le prêtre du village, va lui permettre de se libérer du passé et de renouer avec les siens.
Au cœur des Ruines de Tagab, il y a la métamorphose identitaire d'un homme victime de l'horreur. Comment vivre avec soi-même quand le miroir nous renvoie un reflet abject ? Damien ne sait plus qui il est et s'il peut continuer à être. Ce malaise qu'il porte, à la manière d'un virus, menace de se transmettre sous la forme du tabou, à toutes les générations qui le suivent. C'est par l'art et la parole que François conjure le mauvais sort.
Nina Jacqmin a le chic de s’associer avec des scénaristes qui racontent des histoires touchantes.

Les ruines de Tagab se transforment sous les dessins extraordinaires de cette artiste dans une œuvre d’une force exquise.

La ‘guérison’ de Damien a besoin de temps et aussi bien scénario qu’images rendent la possibilité aux personnages de se développer pendant plusieurs mois. Tout cela donne de la crédibilité et une authenticité.

Sublime.












_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 7684
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Jacqmin

Message par Aeriale le Lun 29 Jan - 9:26

L'histoire me touche, et l'illustrateur fait passer de belles émotions sous son coup de crayon.

Je note! merci :-)
avatar
Aeriale

Messages : 2820
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Jacqmin

Message par kenavo le Lun 29 Jan - 16:29

l'un et l'autre devraient te parler, deux albums très différents, mais plein de bonnes émotions et un graphisme extraordinaire... une jeune artiste à suivre Very Happy

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 7684
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nina Jacqmin

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum