Antonio Skarmeta

Aller en bas

Antonio Skarmeta  Empty Antonio Skarmeta

Message par Arabella le Mer 18 Jan - 18:50

Antonio SKARMETA, écrivain chilien (1940- )




Antonio Skarmeta  Skarme10

(Peu d'information sur cet auteur sur le Net, j'ai trouvé ces quelques éléments essentiellement chez son éditeur.)


Antonio Skarmeta est né en 1940 à Antofagasta au Chili. Il s'exile en 1973 suite au coup d'état de Pinochet. Il a vécu aux USA et en Europe, en particulier en Allemagne. Egalement scénariste, il a aussi enseigné à l'Institut de cinéma de Berlin.

Son livre le plus connu est Une ardente patience, à cause de son adaptation cinématographique sour le titre Il postino (Le facteur) avec entre autres Philippe Noiret dans le rôle de Neruda. En France, il a obtenu le Médicis étranger pour La noce du poète.

Il est ambassadeur du Chili en Allemagne.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3454
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Antonio Skarmeta  Empty Re: Antonio Skarmeta

Message par Arabella le Mer 18 Jan - 18:51

Le Ballet de la victoire

Grâce à une amnistie décrétée par le Président du Chili, un certain nombre de détenus peuvent sortir avant la fin de leur peine. Parmi eux, Angel un très jeune homme, amoureux des chevaux, romantique impénitent. Et le trop fameux Vergara, génial perceur de coffres-forts, décidé à se retirer définitivement et de couler des jours heureux auprès de sa femme, grâce à la partie du butin que son complice Monasterio, qu'il n'a pas dénoncé, n'a certainement pas manqué de garder pour lui.

Mais les choses ne se passeront pas comme prévu, entre autres parce qu'Angel est en possession du plan d'un coup infaillible, et qu'il a besoin de Vergara pour le réaliser. Il y tient d'autant plus qu'il a rencontré Victoria, une adolescente fragile et sensible, dont le père a été assassiné pendant la dictature et dont la mère a sombré dans la dépression, et qui a besoin d'argent pour réaliser son rêve de devenir danseuse.

Skarmeta a un don fabuleux pour nous décrire et faire aimer ses personnages, essentiellement de petites gens confrontés aux difficultés du quotidien, qui ne manquent pas dans le Chili, certes sorti de la dictature, mais confronté aux difficultés économiques, au chômage, aux injustices sociales criantes, à la misère des services publiques. Et malgré tout Angel, Victoria, Vergara et tous les autres gardent leurs rêves et leurs espoirs et font le maximum pour ne pas se renier et d'aller jusqu'au bout d'eux même.

Skarmeta nous décrit un monde chaleureux de petites gens, prêts à aider les autres mais aussi nous fait entrevoir l'autre monde, ceux qui ont assassiné et torturé, qui se sont enrichi dans le sang et les larmes, et qui sont toujours là, un peu dans l'ombre, mais qui n'ont pas vraiment renoncé et peuvent resurgir à chaque instant.

On pourrait catégoriser ce livre comme un roman noir, il comporte les ingrédients du genre: truands, prostituées, escrocs, voleurs. Il y a un suspense, la préparation du «coup», un assassin qui rôde...Mais ce n'est de toute façon qu'un décor, un peu convenu, un peu clin d'oeil: nous avons tous lu ce genre de livres, vu des films noirs qui nous ont raconté ce genre d'histoire, nous sommes en terrain connu, on a pas besoin de nous donner tous les détails, nous pouvons les reconstruire de mémoire. L'essentiel ce sont les personnages, leur musique intérieure, la douce nostalgie qui baigne tout le livre, celle des rêves entrevus mais jamais complètement réalisés.

Et bien sûr il y a aussi l'écriture de Skarmeta. Une écriture qui a l'air si simple au premier abord, qui coule de source pourrai-je dire. Mais évidement, si on se penche un peu sur elle, on découvre à quel point elle est élaborée et riche. Les dialogues sont d'un naturel absolu, on imagine que de vraies personnes pourraient parler ainsi, mais en même temps il y a là une sorte de subtile élégance qui sourd à chaque instant. Et puis ce qui fait peut être une de grande originalité de l'auteur, c'est une sorte de second degré permanent, une discrète et tendre ironie, de minuscules distances qu'il établit à chaque moment par rapport à ce qu'il nous raconte, et qui rend d'une certaine façon sa présence toujours sensible au lecteur.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3454
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Antonio Skarmeta  Empty Re: Antonio Skarmeta

Message par Arabella le Mer 18 Jan - 18:52

La Noce du poète


Le récit débute peu avant la guerre de 14-18, et à la veille d'un mariage, celui de la plus belle fille d'une pauvre île de l'Adriatique avec un riche autrichien venu s'installer là il y a quelques années. Nous découvrons petit à petit ce qui a amené cette union projetée, et découvrons en même temps une autre union antérieure de même nature qui a mal finie dans le passé. Parallèlement se déroulent des aventures picaresques d'un groupe de jeune gens qui refusent l'enrôlement dans l'armée autrichienne et qui vont être à l'origine d'une fin tragique.

Antonio Skarmeta est un conteur hors pair, qui maîtrise admirablement l'art de construire un récit, simple et naïf en apparence, mais en réalité riche et complexe. Il sait adapter son style à ses personnages, et même en dehors des dialogues, dans les descriptions et le récit, adapter son langage aux personnages qu'il évoque, de façon à ce que nous ayons l'impression de les voir évoluer en vrai. Truculent, simple, paillard lorsqu'il évoque des pauvres insulaires, il sait par une tournure de phrase, adapter le ton pincé, méprisant, et finalement impitoyable d'une banquière viennoise. Il sait jouer de tous les registres, le drôle et tendre, mais aussi le terrible et le tragique. Tout cela avec un naturel et une simplicité confondant, et un humour de chaque instant, qui est finalement la meilleure et sans doute la seule défense des petits devant la force et le maque des compassion des puissants et des riches.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3454
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Antonio Skarmeta  Empty Re: Antonio Skarmeta

Message par Arabella le Mer 18 Jan - 18:53

Une ardente patience

ll y a deux personnages principaux dans ce roman. Tout d'abord Mario, un jeune villageois qui ne veux pas devenir pêcheur comme son père, et qui pour échapper à ce destin devient facteur. Et le deuxième personnage, le plus important, est le seul client de Mario, celui à qui il livre un courrier plus qu'abondant, parce qu'il est très célèbre dans le monde entier et qu'il reçoit des lettres et paquets très nombreux. Ce client, c'est le poète Pablo Neruda. Mario se met à lire les poèmes de Neruda, ose lui demander un autographe, puis en vient à lui demander conseil dans les choses importantes de sa vie, comme son amour pour Beatriz. Pablo Neruda sera témoin à son mariage, mais l'histoire se met en marche, avec les élections présidentiels au Chili, l'élection d'Allende et les événements qui ont suivis. Même les paisibles villageois sont rattrapés par ce qui arrive.

Un court roman, très sensible et très joliment écrit, avec une petite touche d'humour présente à chaque moment. Cela semble léger, mais en même temps on touche à des sujets graves, mais sans que jamais cela ne devienne pesant. Les personnages sont croqués avec sympathie, même si l'auteur se moque un peu de chacun, mais toujours avec tendresse.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3454
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Antonio Skarmeta  Empty Re: Antonio Skarmeta

Message par Arabella le Mer 18 Jan - 18:54

La Fille et le Trombone

L'histoire du Chili à partir de la fin de deuxième guerre mondiale jusque dans les années 70, à travers la vie d'une fille à l'origine pas réellement identifiée. La grande histoire est là, présente, mais ce qui compte plus c'est les existences des personnes de chair et de sang, avec leurs histoires particulières, les amours, souffrances, petites manies, passions ou folies. Les personnages sont baroques et haut en couleurs, il y a plein d'humour et de second degré, de poésie aussi. Cela se lit tout seul, tant l'auteur a l'art de conter des histoires, par moments presque trop belles pour être vraies, mais cela fait du bien de temps en temps.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Arabella
Arabella

Messages : 3454
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Antonio Skarmeta  Empty Re: Antonio Skarmeta

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum