Italie

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Italie

Message par eXPie le Jeu 19 Jan - 21:10

Quelques photos de Sienne, visité du 12 au 15 mai 2016. 

"Hippolyte Taine l'avait surnommée la "Pompéi du Moyen Âge", tant il est vrai que la ville semble s'être figée au temps de sa splendeur passée, et Dickens la définissait comme une "Venise sans eau". Une façon déférente d'évoquer l'extrême richesse de son patrimoine artistique, mais une manière élégante aussi de signifier sa gloire révolue.[...]
"La légende soutient que Senius et Ascius, fils de Remus, fuyant la colère et les tendances homicides de leur oncle Romulus, seraient à l'origine de la ville (d'où l'emblème de la louve allaitante qui les aurait recueillis). L'ennemi héréditaire florentin ne cessa de la convoiter et, après plusieurs siècles de luttes d'influence et de batailles, elle fut définitivement soumise par sa rivale en 1555. Sienne est ainsi le résultat d'une ambition brisée, d'un projet étouffé par les Florentins, qui réduisirent habilement pour les siècles à venir ce véritable foyer artistique du Moyen Âge à un rôle de sous-préfecture.
" (Géoguide Florence - Sienne)

"Si Florence connut ses heures de gloire pendant la Renaissance, la grande période artistique de Sienne fut plutôt gothique."

Côté histoire, on ira aussi voir du côté des Guelfes et des Gibelins.

Sienne vit du tourisme (quelque chose comme un million de visiteurs annuellement), du Palio, et fait en sorte de conserver son charme : il n'y a quasiment pas de voitures, et les câbles sont souterrains.

Arrivé à Sienne, on dépose nos bagages à l'hôtel Albergo Bernini... et on vérifie que la vue de la terrasse est aussi belle que ce qui était prévu : c'était bien le cas. Quel plaisir d'y prendre son petit-déjeuner le matin, ou un verre de vin le soir et de regarder les couleurs changeantes...

       


Zbigniew Herbert (1924-1998) a visité plusieurs pays, dont l'Italie de juin à juillet 1959 ; il a écrit son essai Un Barbare dans le Jardin (1962) qui comporte une partie consacrée à Sienne.
 
Voici le petit hôtel où il a résidé, Les Trois Donzelles, qui a maintenant une plaque commémorative.


Nous allons souvent suivre ses pas.
avatar
eXPie

Messages : 452
Date d'inscription : 04/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie

Message par eXPie le Jeu 19 Jan - 21:19

Pour l'heure, nous partons en ville.
      
"Les rues de Sienne sont étroites et sans trottoirs. Un chroniqueur prétendait, non sans une certaine exagération, que les éperons des cavaliers en raclaient les murs. (Zbigniew Herbert,Un Barbare dans le jardin, page 124).


     

"Seules les villes dans lesquelles on peut se perdre valent la peine d'être vues. Et dans Sienne on peut s'égarer comme une aiguille dans une botte de foin." (Un Barbare, page 125).
         


La ville est très en pente. Les restaurateurs s'adaptent...
avatar
eXPie

Messages : 452
Date d'inscription : 04/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie

Message par eXPie le Jeu 19 Jan - 21:22

Nous arrivons ainsi sur la fameuse place, située à la jonction des trois collines de la ville : Piazza del Campo. C'est l'une des plus belles places d'Italie. Elle n'appartient à aucune contrada (quartier de la ville : il y en a dix-sept).
              
"Espace public hautement symbolique dominé par le Palazzo Pubblico, la place a la forme d'un hémicycle au plan très incliné, à l'image du relief de la ville. Cette configuration particulière l'a fait comparer à une coquille Saint-Jacques, à un éventail déployé, à un bénitier, voire à un cadran solaire sur lequel l'ombre de la Torre del Mangia marquerait les heures. [...] C'est autour de ce demi-cercle, dans le couloir délimité par les colonnes au sol et par les façades curvilignes des maisons vieux rose, que se déroule chaque année la course du Palio." (Géoguide)

"Le sol, pavé de briques disposées en arêtes de poisson, est divisé par des rayons de marbre clair en neuf secteurs rappelant le gouvernement des neuf riches marchands de Sienne qui ont été à l'initiative de son aménagement (XIII° siècle)." (Guide Bleu Florence et la Toscane, page 423)
On voit bien le périmètre qu'utilisent les chevaux lors du Palio. Bien sûr, les tables de restaurants sont enlevées pour mettre des gradins.

 

Voici le Palio du 16 août 2015 :

 

La chaleur doit être insupportable, dans la foule compacte...


Dernière édition par eXPie le Jeu 19 Jan - 22:32, édité 1 fois
avatar
eXPie

Messages : 452
Date d'inscription : 04/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie

Message par eXPie le Jeu 19 Jan - 21:25

En haut de la place, on aperçoit une fontaine : la Fonte Gaia ("Réalisée entre 1409 et 1419 par le sculpteur Jacopo della Quercia", cf Wikipedia)
      

Voici le point de rencontre des secteurs, en bas de la place. J'imagine les ruissellements d'eau, quand il pleut...



La pente est très nette (ce qui incite à s'allonger confortablement : du coup, de temps à autre des policiers font une ronde pour demander aux gens de se rasseoir correctement : on n'est pas à la plage).
Du fait de la forte déclivité, parfois, une poussette joue au Cuirassé Potemkine... 
   
avatar
eXPie

Messages : 452
Date d'inscription : 04/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie

Message par eXPie le Jeu 19 Jan - 21:30

Montons au sommet de la Torre del Mangia (construite entre 1325 et 1344), cette "cheminée de brique coiffée de travertin blanc qui s'élève au-dessus du Palazzo Pubblico" (Géoguide) qui culmine à 102 mètres. 
"La tour a été construite pour atteindre la même hauteur que le Duomo de Sienne comme un symbole d'égalité entre l'Église et l'État." (Wikipedia)

      

400 marches plus haut, on y est arrivé !


On y a une vue plongeante sur la place.

"Lorsque le soleil est caché derrière le Palais public, au-dessus de la piazza del Mercato, son ombre gigantesque se déplace sur le Campo comme une aiguille sur le cadran d'une horloge. [...] Du sommet, on peut jeter sur la ville un regard d'hirondelle ou celui d'un historien." (Barbare, page 92)

        

On a aussi une belle vue sur les environs. La campagne est vraiment toute proche.
    


On aperçoit le Duomo, que nous visiterons bientôt :
  


Dernière édition par eXPie le Jeu 19 Jan - 23:39, édité 1 fois
avatar
eXPie

Messages : 452
Date d'inscription : 04/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie

Message par eXPie le Jeu 19 Jan - 21:31

Pendant la descente, on constate que les Français doivent souvent faire les nigauds, : je ne m'explique pas autrement le texte en français (et en Italien, certes) précisant qu'il est interdit de sonner les cloches...
    

On est redescendu dans la cour. 


Dirigeons-nous maintenant, toujours dans le Palazzo Pubblico, vers le Museo civico.
avatar
eXPie

Messages : 452
Date d'inscription : 04/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie

Message par kenavo le Ven 20 Jan - 8:38

Merci pour cette visite... cela fait toujours autant de plaisir de voyager avec toi Wink

la scène d'ouverture du James Bond Quantum of Solace se joue aussi à Sienne  grin

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 8552
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie

Message par Queenie le Ven 20 Jan - 9:21

J'aime bien l'Italie. Je ne connais pas Sienne. Je vais me noter ça dans un coin de ma tête. Merci pour le partage eXPie.

_________________
Et, du monde indistinct des rêves, là où se terrent les secrets mystiques, une réponse surgit.
avatar
Queenie

Messages : 2558
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie

Message par darkanny le Ven 20 Jan - 9:24

Sienne est unique Queenie, cette place a quelque chose de magique qui te saisit d'emblée.
avatar
darkanny

Messages : 806
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie

Message par Aeriale le Ven 20 Jan - 11:28

Oh oui, géniale cette place et merci pour la référence au film de James Bond, Kena!

Je ne connais pas non plus Sienne, mais ton compte rendu donne furieusement envie! Super Expie, on retrouve tes pitch sur tes escapades, j'adore ça...

Merci d'avoir ouvert la rubrique voyage cheers
avatar
Aeriale

Messages : 3223
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie

Message par Epi le Ven 20 Jan - 19:39

Oh ! Merci pour cette visite ! J'avais adoré Sienne, c'est bien de voir toutes ces photos.

_________________
Let It Be
avatar
Epi

Messages : 1691
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie

Message par eXPie le Ven 20 Jan - 20:55

@darkanny a écrit:Sienne est unique Queenie, cette place a quelque chose de magique qui te saisit d'emblée.
Oui, c'est ce que ça m'avait fait la première fois que j'y suis allé, juste quelques heures, au départ de Florence. Ça fait plusieurs années, je voulais y retourner en prenant mon temps. On ne s'en lasse pas, de cette place, on peut prendre un café tranquillement, en regardant, la magie opère en continu...

Il y a vraiment une opposition Florence/Sienne, encore maintenant. Après Sienne, je suis allé à Florence, en y louant un appart. Le type qui nous a accueilli nous parle, nous demande d'où on vient, tout ça, et énumère les villes à visiter dans la région. On lui dit qu'on était à Sienne juste avant. Bien sûr, lui n'y était jamais allé (en voiture, ça fait 70 kilomètres).
De même, la première fois que je suis allé à Sienne, la guide râlait : il n'était pas normal, pour elle, que les gens restent plusieurs jours à Florence et ne fasse qu'une excursion d'une journée à Sienne : ça aurait dû être le contraire !
avatar
eXPie

Messages : 452
Date d'inscription : 04/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie

Message par eXPie le Ven 20 Jan - 21:32


Le Museo civico du Palazzo Pubblico. On commence par quelques oeuvres.



Neroccio di Bartolomeo de' Landi (1447-1500) : Lupa con gemelli. Un des bambins tête goulûment...


Artiste siennois du XV° siècle : Santo Ansano. Provient du portail du Palazzo Pubblico.


Bartolomeo Neroni, dit Il Riccio (ca 1507-1571) : Cristo portacroce


Manufacture siennoise du XVIII siècle :
avatar
eXPie

Messages : 452
Date d'inscription : 04/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie

Message par eXPie le Ven 20 Jan - 21:33

Nous passons rapidement la Sala del Risorgimento, qui ne présente guère d'intérêt...


... et nous arrivons dans la Sala di Balia, ou salle des Prieurs, qui comporte des fresques (1405-1407) de Spinello Aretini. Il s'agit de "scènes de la vie du pape siennois Alexandre III, adversaire et vainqueur de l'empereur Frédéric Barberousse, dont un mémorable épisode de la bataille navale remportée par la flotte vénitienne." (Géoguide).

           

C'est spectaculaire.

On notera qu'il est interdit de photographier. Donc, je ne photographiais pas, jusqu'au moment où j'ai vu que tous les touristes mitraillaient, avec la bénédiction des surveillants. Alors...


La salle du Consistoire "est ornée au plafond de fresques allégoriques de Domenico Beccafumi célébrant les vertus de la Rome républicaine (vers 1530)." (Géoguide)
   

Puis, c'est la Cappella dei Signori. 22 stalles en bois ornées de superbes marqueteries réalisées par Domenico di Niccolo entre 1425 et 1429.
                 
avatar
eXPie

Messages : 452
Date d'inscription : 04/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie

Message par eXPie le Ven 20 Jan - 21:33

Et on arrive à la Sala del Mappamondo, qui contient deux chefs-d'oeuvre.


D'un côté, la Maestà de Simone Martini (1315).
        
"C'est une œuvre de grandes dimensions (763 cm × 970 cm) de la Madone, sainte patronne de Sienne. Il s'agit, comme toute Maestà, d'une représentation de la Vierge à l'Enfant « en Majesté », c'est-à-dire de face, avec une attitude hiératique, sur un trône, entourés d'anges et des saints apôtres." (Wikipedia).

Au plafond, à dix mètres du sol, se trouvent deux bras d'anges ; en voici un :
        

"Ce qui frappe dans l'oeuvre de Martini, c'est la liberté avec laquelle il a traité son sujet, la douceur lyrique des gestes. Marie est assise sur un trône gothique dont l'architecture ajourée ne rappelle en rien les trônes massifs de Duccion que l'on croirait faits de béton armé, ni ceux du jeune Giotto (ceux des Offices par exemple). Debout à côté de la Vierge, les deux saints ont les mains jointes sur la poitrine. Les silhouettes des anges n'évoquent en aucune manière des statues colorées : une ligne douce les anime comme le vent le feuillage des arbres ; ceux qui sont agenouillés aux pieds de Marie ne lui offrent pas de froids symboles mais des fleurs, qu'elle accepte telle une châtelaine les hommages des troubadours. [...]
Sur le mur opposé, un extraordinaire portrait équestre du condottiere Guidoriccio da Fogliano. Il est d'une facture si différente de celle de la Maesta que même les historiens de l'art l'ont remarqué. Exécuté quatorze ans plus tard, il est comme la négation du lyrisme et du surnaturel de la Maesta." (Un Barbare, pages 102-104).
avatar
eXPie

Messages : 452
Date d'inscription : 04/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum