Janice Nadeau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Janice Nadeau

Message par kenavo le Sam 21 Jan - 5:54



Formée en design graphique à l’Université du Québec à Montréal et à l’École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg (France), Janice Nadeau a travaillé comme directrice artistique au sein de différentes organisations.

Avec Nul poisson où aller aux éditions Les 400 coups, elle a signé en 2003 son premier album jeunesse pour lequel elle a remporté le premier Prix du Gouverneur général du Canada 2004.

En 2005, elle a signé les illustrations qui constituent l’image de marque de la tournée internationale du spectacle du Cirque du Soleil, Corteo.

Elle a récemment bénéficié de deux résidences d’artiste, la première lui permettant d’effectuer des recherches à la Bibliothèque internationale pour la jeunesse à Munich, la seconde lui donnant l’occasion de travailler à un projet d’édition à Saint-Mathieu-de-Tréviers (France).


Source : Editeur


son site

_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6750
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Janice Nadeau

Message par kenavo le Sam 21 Jan - 5:54

Texte : Hervé Bouchard


Harvey
Présentation de l’éditeur
« J’ai entendu que notre porte s’ouvrait avec fracas puis ma mère Bouillon qui criait le nom de mon père Bouillon. Et j’ai entendu qu’on dévalait les marches en bois de la galerie puis qu’on roulait quelque chose dans l’entrée, qui passa tout près de nous. Et j’ai entendu des voix d’hommes que je ne connaissais pas et d’autres bruits de portes. »

Quelle image gardons-nous des gens qui décèdent ? Nous pouvons voir la même personne mais chacun d’entre nous avons une image différente de celle-ci. Personne ne voit ce qu’il y a de vrai pour lui seul. Et s’il suffisait d’écouter ceux qui regardent ?

Lauréat de 7 récompenses dont 2 Prix littéraires du Gouverneur général, une première dans l’histoire des prix, Harvey est une œuvre d’exception.
C’est grâce à la page FB de La Pastèque que j’ai pris connaissance de ce livre… et j’en ressors ravi.

L’éditeur en parle d’une « œuvre d’exception ». Rien à redire.

Pour un sujet aussi délicat et sensible, bravo à ce duo d’avoir fait un si beau livre plein de bon sens et sentiments justes et valables. J’ai vécu la même chose que Harvey et je me suis sentie apaisée à ses côtés. Au début j’avais peur de revivre ce moment affligeant de ma vie… au contraire, c’était tout doux et presque joyeux.

Extraordinaire.

En plus, une découverte d’une illustratrice que je veux suivre dans d’autres œuvres…








_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6750
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Janice Nadeau

Message par kenavo le Sam 21 Jan - 5:54

Texte : Marie-Francine Hébert


nul poisson où aller
Présentation de l’éditeur
Comment fait-on quand la guerre entre dans la maison et que, sous les masques des soldats, on reconnaît un regard ? Qu'emporte-t-on lorsque l'on doit s'enfuir ? Laisse-t-on derrière soi le poisson à qui l'on a promis le plus bel univers en vase clos ? Nul poisson où aller nous livre la vue à vol d'oiseau d'un moment de guerre et, de là-haut, plonge dans le coeur d'une petite fille qui doit fuir son village par un jour de grand soleil. Nul poisson où aller, nul jugement non plus, nulle critique, rien qu'un moment, qui parle plus que tous les reportages. Un jour, la vie bascule: est-ce que l'ennemi peut être quelqu'un qu'on aime. Tout l'art de Marie-Francine Hébert se révèle dans un non-dit hors de l'ordinaire : elle raconte sobrement, doucement, fait couler les sentiments sans jamais provoquer de débâcle. On en ressort secoué malgré tant de douceur.
Après cette sublime découverte du travail de Janice Nadeau, je voulais continuer… et mon choix est tombé sur cet album.

On sort clairement du domaine de la jeunesse. Mais en accompagnant le jeune public dans leur lecture, c’est tout à fait un livre pour eux. Il faut seulement savoir que cela parle de la guerre, de violence et même de mort… Marie-France Hébert a choisi si bien ses mots, c’est impitoyable mais lumineux à la fois.

C’est d’une force bouleversante et les images accompagnent cette histoire à merveille.

Avec un tel sujet, on ne pourra pas dire que c’est un ‘bel’ album, mais il est fort, important et à mes yeux un des plus réussi !








_________________
Life is a lot like Jazz
Best when you improvise

George Gershwin
avatar
kenavo

Messages : 6750
Date d'inscription : 29/11/2016

http://breizh-kenavo.blogspot.lu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Janice Nadeau

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum