Jim Jarmusch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jim Jarmusch

Message par Arabella le Sam 21 Jan - 21:38

Jim Jarmusch (1953-     )






Source : Wikipédia
Jim Jarmusch, né le 22 janvier 1953 à Cuyahoga Falls dans l'Ohio aux États-Unis, est un cinéaste et musicien américain. Il est occasionnellement acteur.

La mère de Jim Jarmusch,fut critique de film et de théâtre pour le Akron Beacon Journal avant d'épouser le père de Jim, un homme d'affaires d'origine tchèque et allemande qui travaillait pour la BF Goodrich. Sa mère l'initie au monde du cinéma en le déposant au cinéma local pendant qu'elle fait les courses. Marqué par les grands noms d'Antonioni, Mizoguchi, Ozu, qu'il découvre à la cinémathèque de Paris, il s'inscrit à la New York University en section « Cinéma ». Son film de fin d'études Permanent Vacation est présenté dans les nombreux festivals de films de 19801. Les caractéristiques qui définiront le style et les scénarios de Jarmusch sont en partie présentes : dandysme désabusé de anti-héros, travail dans l'ascétisme, appétence pour la description des marginaux, tendance à montrer un quotidien étrange, décalé.

Quelques années plus tard, il devient l'assistant de Wim Wenders sur le plateau du film Nick's Movie. En 1984, avec son film Stranger Than Paradise, Jarmusch remporte tour à tour la caméra d'or au festival de Cannes et le Léopard d'or au festival de Locarno. Après avoir fait quelques apparitions comme acteur, notamment dans Brooklyn Boogie, il fait un premier pas dans le monde du documentaire (Year of the Horse) en 1997. Avec la sortie de Coffee and Cigarettes en 2003 dont la réalisation fut étalée sur près de vingt ans, il revient au noir et blanc.

Ses films Broken Flowers et Only Lovers Left Alive, sortis respectivement en 2005 et 2014, sont tous deux sélectionnés en compétition officielle au festival de Cannes.

Musicien claviériste, il fonde The Del-Byzanteens, groupe post-punk.

Il est depuis 2010 membre du groupe de rock SQÜRL. Il signe également deux albums avec Jozef Van Wissem.

En 2016, il présente deux films au Festival de Cannes : Paterson en compétition dans la sélection officielle et Gimme Danger, documentaire sur le groupe The Stooges2, en « Séances de minuit ».

Filmographie

Longs métrages
1980 : Permanent Vacation
1983 : Stranger Than Paradise
1986 : Down by Law
1989 : Mystery Train
1991 : Night on Earth
1995 : Dead Man
1999 : Ghost Dog : La Voie du samouraï (Ghost Dog: The Way of the Samurai)
2003 : Coffee and Cigarettes
2005 : Broken Flowers
2009 : The Limits of Control
2013 : Only Lovers Left Alive
2016 : Paterson

Documentaires
1997 : Year of the Horse
2016 : Gimme Danger


Dernière édition par Arabella le Dim 22 Jan - 21:18, édité 1 fois

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2112
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim Jarmusch

Message par Arabella le Sam 21 Jan - 21:55

Permanent Vacation




Film réalisé par Jarumusch alors qu'il était encore étudiant en cinéma, il a tourné dans des festivals, et lui a permis de se faire un peu connaître, même s'il me semble qu'il n'est pas sortie en salle, au moins à cette époque. Dans certaines présentation on parle d'un film de "fin d'études". Je ne l'avais encore jamais vu, mais suite à Paterson, j'ai eu envie de voir ou revoir tous ses films dans l'ordre, pour apprécier un peu mieux l'ensemble.

Le film est difficile à résumer, car il n'y a pas de véritable narration qui relierait l'ensemble de scènes. Un jeune homme, Aloysious, se ballade à New York, rend visite à sa mère dans un hôpital psychiatrique, fait d'étranges rencontres, et finit par partir ailleurs.

J'ai eu la sensation d'être devant une ébauche, une mise en route, plus que devant une oeuvre vraiment aboutie. Il y a visiblement un effort dans la façon de cadrer, de mettre en image, certaines images ressemblent presque à des tableaux, comme ceux de Hopper. Mais tout cela a pour moi un petit côté trop appliqué, trop démonstratif, pour être totalement convaincant. Jarmusch essaie et apprend, il y a l'intention et ce n'est pas sans intérêt, mais cela manque encore d'une fluidité, d'une évidence, qui viendront plus tard. Je n'ai pas totalement accroché aux personnages étranges rencontrés par Aloysious, et j'avoue m'être un peu ennuyé dans ce film, même si certaines images ou scènes fixent l'attention. J'y ai trouvé surtout un intérêt documentaire, voir un peu d'où est parti Jarmusch.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2112
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim Jarmusch

Message par Arabella le Sam 21 Jan - 22:25

Stranger than Paradise




Film que j'ai vu lors de sa sortie, et qui avait été un immense choc, un grand émerveillement, je l'ai vu en fait deux fois à peu de temps d'intervalle. Du coup je craignais un peu de le revoir, en ayant peur d'une déception.

Le film a d'abord été un court métrage d'une trentaine de minutes, puis Jarmusch a tourné les deux autres parties pour faire l'ensemble. Le film a eu la Caméra d'or à Cannes et le Léopard d'or à Locarno.

Eva, une jeune hongroise doit passer quelques jours chez son cousin à New York. Ce dernier se fait appeler Willie, renie complètement ses origines, et n'est vraiment pas ravi d'avoir sa cousine chez lui. Il se montre désagréable, avant de s'attacher à Eva. Il propose à son copain Eddie de partir lui rendre visite à Cleveland, où elle est installée chez une tante, puis le trio part en Floride pour quelques vacances.

Comment décrire l'étrange charme de ce film ? Images magnifiques en noir et blanc, rythme hypnotique d'une grand lenteur, filmant des vies de vacuité et d'ennui, de ces étrangers au Paradis, dans tous les paradis, tant l'ailleurs est un permanent ici, puisqu'on y est.

Lorsque j'avais vu ce film à sa sortie, j'avais surtout été sensible à une sorte de mélancolie, de sentiment de vide et d'échec, d'impossible rapprochement, d'absurde. Maintenant, j'ai plus apprécié son humour pince sans rire au second degré. Mais j'ai encore été charmée.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2112
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim Jarmusch

Message par Arturo le Dim 22 Jan - 14:21

Je me suis acheté récemment Permanent Vacation, et je compte le voir bientôt. 

Stranger than paradise, ça m'a aussi fait penser aux tableaux de Hopper, et à l'influence (revendiquée) du cinéma de Wim Wenders. 
Génial ce film, puis j'adore John Lurie. Un de mes préférés avec Down by law, Dead Man, Ghost Dog, Paterson ... (en fait je vais tous les citer  Laughing)

_________________
Quoi de plus doux que le loisir lettré ? - Cicéron
avatar
Arturo

Messages : 180
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 31
Localisation : Sous le soleil de Satan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim Jarmusch

Message par Arabella le Dim 22 Jan - 14:31

Oui, bien sûr d'accord pour le rapprochement avec Hopper, mais le noir et blanc, et aussi une maîtrise plus grande, font que ce n'est pas démonstratif et un peu maladroit comme dans Permanent Vacation.

Stranger than Paradise sera forcément à part pour moi, parce que c'est le premier, que j'étais très jeune, et qu'il m'a fortement marquée et imprégnée. Et je suis contente de voir qu'à distance, il ne m'a pas déçu.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
avatar
Arabella

Messages : 2112
Date d'inscription : 29/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim Jarmusch

Message par Aeriale le Mer 8 Mar - 11:13

-Only lovers left alive-




J'ai adoré. L'atmosphère délicieusement décadente, les couleurs opaques, chaudes, la musique aux rythmiques simples et répétitives, tout cet ensemble qui d'entrée nous transporte dans un univers totalement décalé du réel, jusqu'au rues sombres de ce Tanger inquiétant ou d'un Detroit déserté par la crise automobile, mais qui ne demande qu'à renaître, comme le suggère Eve à un moment...

Eve, la belle figure mythique, qui irradie de sa pureté bienveillante la sombre figure de son amoureux, Adam, solitaire et revenu de mondes qui ne pensent qu'à détruire ce qu'ils ont engendré. Deux êtres follement romantiques, coincés dans une éternité qui finit par leur peser, surtout Adam qui a sans doute trop rêvé avec Byron et appris la vanité des hommes, les zombies comme il les nomme, et cherche à en finir (Il semble davantage désabusé qu'il ne s'ennuie, non?)

Beaucoup de clins d'oeils et d'humour, c'est vrai, qui apportent de la légèreté à cette rêverie un peu triste et mélancolique, mais qui reste toujours dans la mesure, sans rajouts et sans tomber dans le kitschissime, ce qui aurait été facile. J'ai adoré aussi les décors (leurs appartements, celui d' Eva, jusqu'à ce vieux théâtre abandonné où s'entassent des carcasses de voitures)  la BO, les personnages...On est vraiment dans la fable avec ce message en deça qui semble dire, sachez respecter notre monde, nous sommes tous interdépendants, connectés aux choses et à la nature, mais apprenons à vivre en adéquation sous peine de tomber dans la barbarie, ce que manifestement ils veulent éviter (car ce sont des vampires new wave éduqués, évolués en tout cas!)


Un très bon moment de cinéma, à aller revoir pour les images et la musique. Presque un opéra pour moi!

[url=https://servimg.com/view/10033162/4221]
[/url]

avatar
Aeriale

Messages : 2263
Date d'inscription : 30/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim Jarmusch

Message par Queenie le Mer 8 Mar - 14:09

Qu'est-ce que j'attends pour le revoir...

Je l'ai tellement aimé ce film !

_________________
*Imaginer en Grand*
avatar
Queenie

Messages : 1909
Date d'inscription : 29/11/2016
Localisation : *CabanCouette*

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jim Jarmusch

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum